La musique classique est bien plus qu’un élément de la culture et de l'histoire tchèques : c’est l’âme du peuple tchèque. Cette année, nous avons préparé pour vous un cycle présentant quelques-unes de ses plus grandes œuvres. Vous connaissez certainement beaucoup d’entre elles, car elles sont interprétées dans les salles de concert du monde entier. A compter de ce dimanche, nous vous expliquerons chaque semaine la genèse de ces œuvres et les secrets de leurs interprétations.

Cette série présentant les grandes œuvres de la musique classique tchèque s’inspire des émissions conçues par Lukáš Hurník et Bohuslav Vítek pour Vltava, la chaîne culturelle de la Radio tchèque.

 

Le Poème de Zdeněk Fibich, une œuvre amoureuse

De nombreuses œuvres de la musique classique se sont vues dénaturées d’une façon ou d’une autre. Il n’y a alors plus que la force de la pièce musicale pour la faire survivre à ces arrangements. À l’inverse, c’est grâce à un arrangement que la mélodie que nous allons aujourd’hui écouter est devenue célèbre. Plus...



Dvořák : Largo, deuxième mouvement de la Symphonie Du Nouveau Monde

Le 17 décembre 1893, le New York Herald publiait un article sur l’événement musical de l’année : « La salle retentissait des applaudissements du public. Tous les regards, y compris celui du chef d’orchestre, étaient tournés vers une même personne. Plus...



Julius Ernest Wilhelm Fučík, le roi des marches

Une marche militaire réussie est une marche exaltant la victoire, même si c’est sans l’assurance d’en ressortir vivant que les gladiateurs entrent dans l’arène pour saluer César. Aujourd’hui, nous nous intéresserons à la marche militaire intitulée Vjezd gladiátorů – Entrée des gladiateurs. Plus...



Bedřich Smetana : La Fiancée vendue

Suite aujourd’hui de notre nouvelle série consacrée aux chefs-d’œuvre de la musique classique tchèque. Après Antonín Dvořák dont nous avons écouté les Danses slaves, place, dans cette émission, à un autre génie de la musique tchèque, Bedřich Smetana. Nous vous en dirons plus sur la genèse de son opéra « Prodaná nevěsta » (La Fiancée vendue) que les Tchèques appellent familièrement la « Prodanka ». Cette histoire d’amour compliquée entre Mařenka et Jeník, à laquelle se mêlent les parents des deux jeunes gens ainsi qu’un courtier en mariage, a été présentée en première au Théâtre national de Prague le 30 mai 1866. Plus...



Antonín Dvořák : Danse slave n° 8

Outre les grands moments que constituent par exemple la Symphonie du Nouveau Monde et d’autres symphonies de Dvořák, ses Danses slaves sont également entrées dans l’histoire. Si ces danses trouvent leur origine dans la musique populaire, Dvořák en a fait un opus dont l’originalité et la conception l’ont rendu célèbre dans le monde entier. Plus...