Voir de près les cervidés dans le massif de la Šumava

11-01-2009

Dans cette seconde édition de notre guide touristique, tout au début de l’année 2009, nous vous emmènerons dans le massif de la Šumava, paradis des sports d’hiver de la Bohême du Sud. Ce ne sera pas, cependant, pour y faire du ski, de la luge ou du patin à glace, mais pour tout autre chose. Nous irons voir, de très près, comment vivent les cerfs et autres bêtes sauvages de la région, cela grâce à une nouvelle initiative de l’administration du Parc national de la Šumava.

Au début du mois de décembre dernier, l’administration du Parc national de la Šumava a décidé d’attirer encore plus les touristes amateurs de la nature aussi bien en hiver qu’en été. Elle a mis en service plusieurs points d’observation d’où les personnes intéressées peuvent suivre de très près la vie des bêtes sauvages de la région, en premier lieu des cervidés très nombreux dans certaines localités. Les emplacements des points d’observation ont été choisis avec soin, dans les endroits où les cerfs, les biches, les daims et les chevreuils viennent se ravitailler s’il on peut dire, en fait là où les unions des chasseurs ou d’autres organisations ont installés des mangeoires et des refuges qui sont les bienvenus avec l’hiver rigoureux qui s’est abattu sur la Tchéquie depuis quelques jours. Jelení Vrchy, photo: www.npsumava.czJelení Vrchy, photo: www.npsumava.cz Les excursions dans ces emplacements sont gratuites pour les touristes et en République tchèque, c’est la première attraction de ce genre. En Bavière voisine, cette pratique existe déjà depuis plusieurs années. L’administration du Parc national de la Šumava a décidé d’aménager ces emplacements dans la partie occidentale du parc, dans les environs de la commune de Srní où se trouve un petit chalet. Les touristes peuvent aussi utiliser un nouveau chalet d’observation à Jelení Vrchy (les monts des cerfs), non loin de la ville de Nová Paka. Les observations de la faune sauvage du massif de la Šumava sont offertes à titre gratuit par l’administration du parc. Le directeur de son programme zoologique, Miloš Juha, nous a fourni plus de détails sur cette nouvelle attraction touristique :

« Les premiers visiteurs peuvent arriver au chalet de Srní, après avoir réserver le service par l’intermédiaire de notre système de réservation. En ce qui concerne le chalet de Jelení Vrchy, il a fallu attendre que la couche de neige soit suffisante pour que les cervidés viennent à la mangeoire. En plus de cela nous fermons une partie de la localité afin que les bêtes se sentent plus en sécurité et viennent s’approvisionner. »

Miloš Juha nous a encore indiqué que dans la localité de Srní il y avait en général une dizaine de cerfs et une trentaine de biches. Dans cette sorte de réserve d’une superficie de plus de 50 ha, les bêtes viennent de plus en plus nombreuses dans le courant de l’hiver. En effet, elle représente une sorte de refuge pour les bêtes sauvages quand les températures baissent énormément comme en ce début de l’année. Le directeur du programme zoologique pense qu’à la fin de l’hiver il y aura une centaine de cervidés dans cette réserve. Dans le massif de la Šumava, il y a actuellement dans les 800 à 1800 cerfs. Il est difficile d’avancer un nombre exact, car les cerfs possèdent un très vaste territoire et se déplacent souvent même en Bavière. Le parc national compte 14 réserves, dont deux ont été choisies pour les emplacements d’observation. Les chalets qui s’y trouvent sont chauffés et offrent un assez grand confort aux touristes qui sont accompagné d’un guide. Attention, on ne peut pas faire une réservation pour tous les jours de la semaine. Le chalet de Srni accueille les visiteurs le mardi et le jeudi, celui de Jelení Vrchy, seulement le samedi. Cela concerne les réservations individuelles. Par contre les groupes peuvent réserver pour d’autres jours de la semaine, mais doivent compter dix personnes au minimum Les touristes doivent avoir conscience du fait que lors de leur observation ils devront garder le silence, car les bêtes réagissent au moindre bruit et sont toujours prêtes à s’enfuir.

Nous avons encore demandé au directeur du programme zoologique du Parc national de la Šumava, Miloš Juha, si les touristes manifestaient un grand intérêt pour ce nouveau service :

« Il existe déjà un assez grand intérêt pour ces observations. Nous avons déjà organisé ce service pour quelques groupes moins importants. Je pense que l’intérêt va encore augmenter et qu’il y aura encore plus de visiteurs. »

Il faut dire que le souhait de Miloš Juha s‘est accompli pendant les fêtes de fin d’année, car bon nombre de touristes qui sont venus pour pratiquer les sports d’hiver dans les monts de la Šumava, n’ont pas résisté à l’offre de pouvoir suivre, bien au chaud dans un chalet, les ébats des cerfs et des biches dans leur milieu naturel. Les touristes de la Bavière voisine étaient les plus nombreux et ils ont beaucoup apprécié que cette nouvelle attraction du côté tchèque de la frontière soit gratuite.

Il nous reste encore à ajouter que le Programme zoologique du Parc national de la Šumava, ne comporte pas seulement que l’observation des bêtes sauvages dans la nature. Ce programme compte sur un développement allant jusqu’à l’année 2015. Les investissements devraient être de l’ordre de 250 millions de couronnes (10 millions d’euros). Le plus gros projet qui en fait partie est celui de l’aménagement de 7 grands centres de visite. Ensuite une station pour les animaux handicapés devrait aussi voir le jour dans la localité de Klášterec u Vimperka. Une très vaste volière va être aménagée très rapidement à Borovy Lady. Elle sera réservée aux hiboux et chouettes qui vivent dans la région. Rappelons aussi qu’en été, les visiteurs peuvent aussi se rendre dans des localités qui ne sont pas ouvertes au public pendant toute l’année. Dans ce cas aussi, il est indispensable de réserver une visite accompagnée bien à l’avance, car l’intérêt est assez important. Et nous allons refermer notre guide touristique de cette semaine en vous invitant à vous connecter au site du Parc national de la Šumava (tapez seulement Narodni park Sumava dans Yahoo ou Google pour vous y retrouver). Vous pourrez y réserver le service que nous venons de vous présenter, mais aussi bien d’autres encore. Quoi de plus agréable que d’admirer un magnifique cerf et ses biches, au beau milieu d’une clairière enneigée, à la fenêtre d’un confortable chalet, un bon grog à portée de la main ?

11-01-2009