Une visite de Velké Bílovice, la première commune viticole du pays

08-11-2009

Direction aujourd’hui Velké Bílovice, une ville de 4 000 habitants située dans le sud de la Moravie, au voisinage immédiat du grand ensemble de châteaux et jardins de Lednice-Valtice, classé au patrimoine de l’UNESCO. Par la surface de ses vignes, Velké Bílovice est la première commune viticole du pays. En 2001, elle a obtenu le statut de ville, c’est dire qu’elle est l’une des plus jeunes villes du pays, mais non pas par son histoire qui remonte jusqu’à l’ère du néolithique. La première mention écrite de Bílovice date de 1306. Ces jours-ci, Velké Bílovice vit au rythme d’une grande fête du vin, celle de la Saint-Martin, célébrée le 11 novembre quand les premières bouteilles du vin nouveau sont ouvertes.

Un cep de vigne et un raisin semblent avoir été de tout temps le symbole de Bílovice qui l’a aussi fait figurer sur ses armoiries. La commune a obtenu le droit de cultiver la vigne en 1550 et depuis, elle n’a cessé d’être un centre du terroir viticole de Břeclav. Aujourd’hui, elle est la première commune viticole à l’échelle nationale, comme le souligne la maire, Marie Vlková :

« La surface des vignes enregistrée dépasse les 700 hectares. En outre, Velké Bílovice compte 650 caves et près de 1 100 vignerons indépendants. Cela veut dire que pratiquement chaque famille, chaque maison familiale possède une exploitation et une vigne. »

Velké BíloviceVelké Bílovice La tradition du vin est séculaire en Moravie du sud : les premières vignes ont été plantées au Ier siècle de notre ère par des légionnaires romains. Dans la chronique de Velké Bílovice on apprend que c’est l’empereur Marc Aurèle qui ordonna de cultiver la vigne dans les provinces au nord des Alpes…

La ville conserve plusieurs caves dites Habánský qui ont été fondées après 1600 par les Frères moraves huttériens, adhérents au courant réformateur des anabaptistes invités de Suisse en Moravie par les Liechtenstein, alors propriétaires de vastes domaines moraves. Excellents vignerons, artisans et bâtisseurs, les anabaptistes y ont planté de nouvelles vignes, et construit les caves qui gardent leur charme et leur ambiance vieille de plus de quatre siècles. La culture de la vigne à Velké Bílovice a connu un nouvel essor au début du XIXe siècle, grâce aux colons français, observe le vigneron Stanislav Mádl :

« Un boom s’est produit au tournant des XVIIIe-XIXe siècles, après les guerres napoléoniennes qui sont passées par la Moravie, et notamment après la grande bataille d’Austerlitz après laquelle beaucoup de soldats français blessés sont restés sur le champ de bataille. Et comme les ambulances n’existaient pas à l’époque et qu’ils n’avaient aucune possibilité de rentrer, ils se sont installés ici et ont commencé à cultiver la vigne pour se sentir comme chez eux. »

Les vignes entourent Velké Bílovice de tous les côtés. Les touristes qui s’y rendent ont la possibilité de les découvrir à vélo. Cet été un nouveau sentier de cyclotourisme a été ouvert, avec dix arrêts retraçant la tradition, l’histoire et les particularités du terroir et permettant de déguster des vins dans les caves locales, raconte la maire de Velké Bílovice :

Photo: Martin OudaPhoto: Martin Ouda « Le circuit propose aux touristes des escales entre les différentes parcelles de vignes ainsi que dans les caves. C’est l’occasion pour eux de parler avec les vignerons, de se familiariser avec la production du vin et les technologies utilisées… »

Les 650 caves que compte Velké Bílovice, c’est un monde à part, une sorte de ville dans la ville. Pour que les visiteurs ne s’y perdent pas, on a donné aux rues les noms de cépages typiques du terroir. On écoute Stanislav Mádl :

« On y trouve des noms dérivés de Modrý Portugal – le Portugal bleu, puis il y a la rue principale qui s’appelle Belegrady – Belegrady est le nom d’une localité traditionnelle de Bílovice, une autre rue est baptisée à la mémoire des présidents, la rue présidentielle… »

La colline Hradištěk avec la chapelle consacrée aux saints Cyrille et MéthodeLa colline Hradištěk avec la chapelle consacrée aux saints Cyrille et Méthode Il n’y a pas que les vignes, mais aussi une belle vue des environs de Velké Bílovice que les touristes apprécient. Cette vue s’ouvre du haut de la dominante locale, une petite colline qui s’appelle Hradištěk avec, en haut, une chapelle consacrée aux saints Cyrille et Méthode, à saint Venceslas et au patron des vignerons, saint Urbain. Par temps clair, il est possible d’avoir à portée de vue tous les lieux intéressants aux alentours plus ou moins éloignés :

« Ainsi, on peut apercevoir les tours de la centrale de Dukovany ou les hélices des centrales éoliennes de l’autre côté de la frontière, en Autriche. De l’autre côté, c’est la tour du minaret de Lednice, et plus à l’est, on voit les crêtes blanches des Carpates. »

La ville de Velké Bílovice, mais aussi ses environs valent à coup sûr le détour. Au nord se trouve Čejkovice, une autre commune viticole réputée pour ses caves des Templiers du XIIIe siècle. La région offre des conditions idéales pour le tourisme et le cyclotourisme. Les visiteurs n’ont que l’embarras du choix entre les circuits plus courts et ceux plus longs, dont celui baptisé Velké Pavlovice, qui mesure 240 kilomètres et qui conduit jusqu’aux Carpates Blanches, à l’est, et au parc national de Podyjí, à l’ouest. Photo: Martin OudaPhoto: Martin Ouda De Velké Bílovice, il n’y a pas beaucoup de kilomètres pour se rendre au complexe de châteaux et jardins de Lednice et Valtice où la piste cyclable longe le canal et les différentes constructions romantiques se référant à l’Antiquité telles que le temple d’Apollon ou l’arc de Triomphe dénommé Rendez-vous.

08-11-2009