Né il y a 200 ans, le peintre Josef Mánes est mis à l’honneur au château de Čechy pod Kosířem

20-05-2020

Le 12 mai dernier, 200 ans se sont écoulés depuis la mort de Josef Mánes, grande figure de la peinture tchèque du XIXe siècle et auteur, entre autres, du calendrier de l’horloge astronomique de Prague. De nombreuses manifestations culturelles lui rendront hommage cet été au château de Čechy pod Kosířem, en Moravie centrale, où cet excellent portraitiste et paysagiste avait son atelier vingt ans durant.

Château de Čechy pod Kosířem, photo: Aleš Spurný, ČRoChâteau de Čechy pod Kosířem, photo: Aleš Spurný, ČRo

Josef Mánes, photo: Lu422, CC BY-SA 4.0Josef Mánes, photo: Lu422, CC BY-SA 4.0 Josef Mánes est né à Prague en 1820 dans une famille d’artistes. Son père, son oncle, son frère et sa sœur étaient tous peintres. Grand patriote, maître de la peinture romantique et réaliste, Mánes allait jouer un rôle important dans l’émancipation des Tchèques au XIXe siècle, tout comme par exemple l’écrivaine Božena Němcová, que Josef Mánes connaissait personnellement. Et tout comme elle, le peintre était confronté à des ennuis financiers permanents qui l’empêchaient de se concentrer pleinement sur sa création. Pourtant, il nous a laissé d’innombrable portraits, paysages, illustrations, tableaux de la vie paysanne et autres travaux encore.

Après avoir étudié à Prague et à Munich et séjourné à Dresde, en Pologne et en Silésie, Josef Mánes trouve refuge dans la petite commune de Čechy pod Kosířem, non loin des villes de Prostějov et d’Olomouc. Au château Empire local, connu pour son remarquable parc paysager, l’artiste est accueilli par les propriétaires de ce domaine, membres d’une famille aristocratique originaire de Portugal. Châtelain à Čechy pod Kosířem, Martin Váňa explique :

L'ancien atelier de Josef Mánes à Čechy pod Kosířem, ancien atelier de Josef Mánes, photo: Jan Kameníček, CC BY 3.0L'ancien atelier de Josef Mánes à Čechy pod Kosířem, ancien atelier de Josef Mánes, photo: Jan Kameníček, CC BY 3.0 « A Prague, Josef Mánes a fait connaissance des trois frères de la famille Silva-Tarouca qui possédaient ce château. Ils avaient à peu près le même âge que Mánes et suivaient des cours de peinture chez son père, aux Beaux-Arts de Prague. Ils sont devenus très proches de Josef Mánes et l’ont invité dans leur château de Čechy pod Kosířem. Le peintre venait régulièrement pour des séjours parfois assez longs, de plusieurs mois. Cela lui permettait de résoudre ses problèmes financiers, car les frères Silva-Tarouca lui donnait des commandes, l’hébergeaient et le nourrissaient. »

Josef Mánes, 'Josefína', photo: Galerie nationale de PragueJosef Mánes, 'Josefína', photo: Galerie nationale de Prague Pendant vingt ans, de 1849 pratiquement jusqu’à sa mort en 1871, Josef Mánes retournait à Čechy pod Kosířem pour y créer des portraits, paysages et tableaux inspirés du folklore tchèque, mais aussi pour donner des cours de dessin à ses admiratrices de la famille Silva-Tarouca. Le château, qui possède une collection inédite de toiles de Josef Mánes, organise dans les prochains mois, à l’occasion du bicentenaire de la naissance du peintre, une série de manifestations qui culmineront en septembre prochain, lors des Journées du patrimoine européen. Des visites insolites, ateliers de peinture et une représentation théâtrale sont au programme, de même qu’un projet intitulé « Trouve ton Mánes » (Najdi svého Mánesa) qui incite le public à contribuer à retrouver ses œuvres « portées disparues ».

L’exposition d’un tableau précieux de Josef Mánes, conservé dans les archives de la Galerie nationale et montré au public pour la dernière fois il y a cinquante ans, sera le point d’orgue de ces célébrations. Non, il ne s’agit pas de « Josefína », le portrait le plus célèbre de Mánes, parfois désigné comme « la Joconde de la peinture tchèque », mais d’une autre femme. Le tableau sera présenté lors d’une conférence de presse prévue début juin.

Plus d'infos : https://www.zamekcechy.cz/en

20-05-2020