Les Monts des Géants dans le passé

15-11-2009

Nous revenons dans les Monts des Géants (Krkonoše) pour faire un peu d’histoire, le tour des endroits intéressants et magiques, pour mieux découvrir cette chaîne de montagne ravissante et la plus élevée en République tchèque.

Photo: Zdenka GregorováPhoto: Zdenka Gregorová Les premiers habitants arrivent dans les Mont des Géants entre le XIe et le XIIIe siècle et c’est à cette époque qu’apparaissent aussi les premiers sentiers. Celui menant de Silésie en Bohême, contournant la Luční bouda (Chalet des prés) et finissant à Vrchlabí, puis le sentier conduisant de Bohême en Silésie, traversant Rokytnice et se terminant vers la source de l’Elbe. Ces deux sentiers sont considérés comme les plus anciens de la région. Dans le temps, les Monts des Géants étaient renommés par l’exploitation du plomb, du minerai de fer, du cuivre, de l’arsenic, de l’or et de l’argent ainsi que des pierres précieuses ce qui entraîna l’exploitation du bois. Le bois et le charbon de bois ne servaient pas uniquement aux besoins locaux, mais étaient aussi transportés dans les mines de Kutná Hora. Malheureusement tout cela entraînera au fil des siècles la destruction de la forêt épaisse des Krkonoše dont les séquelles sont irréversibles. Peu à peu les gisements s’épuisèrent ce qui mena à la fermeture des mines. Ce fait ne découragea pourtant pas les habitants locaux, vivant dans les montagnes depuis des générations. Ils aménagèrent des champs, des pâturages et se consacrèrent à l’élevage du bétail. Les bergers construisaient des cabanes - bouda - qui leurs servaient de refuge en cas d’intempéries. Ces refuges se comptent par centaines. Les refuges les plus anciens sont probablement la Luční bouda et la Krausova bouda, construites au cours de la première moitié du XVIe siècle. La famille des Špindler, Brádler, Hollman, Adolf et Kraus comptent parmi les premiers habitants de la région.

Photo: Zdenka GregorováPhoto: Zdenka Gregorová Les bergers s’adaptent vite aux premiers touristes qui arrivent au XIXe siècle et leurs vendent du délicieux fromage aux herbes, du beurre, du lait, des plats simples, surtout à base de pommes de terre, de choux et de champignons. Plus tard ils proposent du vin et de la bière. C’est la naissance des premières auberges et des hôtels de montagne. Le flux de touristes entraîne évidemment des accidents et une équipe de sauvetage est nécessaire. Ainsi, l’organisation unitaire du Service de secours de montagne est fondée le 12 mai 1935 dans les Krkonoše. Le président de l’organisation est le maire de Vrchlabí, Vladimír Záboj Vaina. La Journée du Service de secours de montagne est célébrée en République tchèque chaque année le 24 mai 1913, en mémoire de la mort tragique de Václav Vrbata et de Bohumil Hanč. Ce dernier s’est égaré pendant une course de ski de fond dans une tempête de neige et il avait été retrouvé gelé. Il a été transporté à Labská bouda où il est décédé. Václav Vrbata avait essayé de sauver son collègue en lui passant une partie de ses vêtements, en vain. Le monument de Bohumil Hanč se trouve entre la Labská bouda et la Vrbatova bouda.

Photo: Zdenka GregorováPhoto: Zdenka Gregorová Les premières manufactures, puis des usines de petites tailles surtout spécialisées dans l’industrie textile se développent également au XIXe siècle. Et il ne faut pas oublier de mentionner la tradition des tisserands qui exerçaient leur métier à domicile. Le ravage de la région s’est accentué après le coup d’Etat communiste en 1948 par la reconstruction des anciennes usines et l’installation de nouvelles entreprises. Le grand essor du tourisme qui arrive dans les années 1970 accentue la destruction de la région, car le touriste socialiste est très indiscipliné. Il faudra attendre les lendemains de la Révolution de velours de 1989 pour voir une amélioration.

Photo: Zdenka GregorováPhoto: Zdenka Gregorová Les Monts des Géants sont des montagnes romantiques et magnifiques. Tous les endroits valent la peine d’être visiter, mais citons tout de même quelques lieux à titre d’exemple. Tout d’abord, il y a Sněžka, le Mont le plus élevé de Bohême, les cascades de Mumlava qui atteignent par endroits 12 mètres, le Mont Kotel (Chaudron), considéré comme la plus belle montagne des Monts des Géants ou la source de l’Elbe entourée d’un magnifique paysage qui prend des atours mystérieux dans le brouillard. Puis évidemment il y a les centres sportifs de Harrachov, Pec pod Sněžkou et Špindlerův Mlýn.

Le verre est également une industrie traditionnelle des Monts des Géants. Il est donc intéressant de visiter la verrerie et le Musée du verre de Harrachov. La verrerie, fondée en 1712, est l’une des plus anciennes en Bohême. Elle produit des lustres, du verre soufflé, taillé, peint et gravé.

 

On finit cette émission, évidemment, avec une petite recette. Aujourd’hui, il a été question des plats simples que proposaient les bergers aux premiers touristes. Voilà donc une recette de champignons aux pommes de terre.

Champignons aux pommes de terre

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková 500 g de mélange de champignons, 600 g de pommes de terre, 2 oignons de taille moyenne, 80 g de beurre, sel, cumin

• Couper en morceaux les champignons lavés et nettoyés.
• Faire revenir les oignons dans le beurre.
• Ajouter les champignons, le sel, le cumin et laisser mijoter pendant 10 à 15 minutes.
• Peler les pommes de terre et les couper en cubes.
• Cuire dans de l’eau légèrement salée.
• Ecraser les pommes de terre et intégrer les champignons.

15-11-2009