Le voyage de Blatná jusqu’à la fin de la présidence tchèque de l’UE

26-04-2009

Le Club des touristes tchèques est à l’origine d’une expédition partie fin mars du château de Blatná, en Bohême du Sud. 66 étapes jalonnent cette marche longue de 1420 kilomètres qui prendra fin en juin à Bruxelles, en même temps que la présidence tchèque de l’UE. Ce voyage a un sens symbolique : rappeler que l’idée d’une Europe unie prend ses racines au XVe siècle et est liée avec le pays qui préside actuellement l’UE : en effet, l’expédition marche sur les traces des émissaires envoyés en Europe par le roi de Bohême Georges de Poděbrady avec le plan ambitieux d’instaurer une paix durable dans toute la chrétienté et de créer une union défensive d’Etats européens, prémisse de ce que sera l’UE 550 ans plus tard.

Le château de Blatná, en 1464 : le beau-frère de Georges de Poděbrady, Lev de Rožmitál et de Blatná, frère de la reine Johana, épouse du roi, dirige une mission qui entend obtenir le consentement des souverains occidentaux pour la création d’une union européenne de paix et de défense. Le pèlerinage long de 7000 kilomètres conduit alors Lev de Rožmitál et de Blatná jusqu’au bout du monde – à Finis Terrae – nom latin du cap le plus à l’ouest de l’Europe, à l’extrémité du monde connu.

Le même château de Blatná, le 29 mars 2009 : des musiques, un défilé en costumes historiques et des duels à l’épée accompagnent le départ de la marche imitant le pèlerinage de paix au XVe siècle. Plus court puisque long seulement de 1500 kilomètres, l’itinéraire a été préparé en collaboration par les clubs des touristes tchèques, allemands, néerlandais et belges. Jiří Vlach, directeur de l’agence de développement régional de České Budějovice qui a participé à l’organisation, se félicite de cette idée :

« Il est bon de pouvoir rappeler à l’Europe les événements de notre histoire dont nous pouvons être fiers à juste titre. »

Les 13 premières des 66 étapes qui attendent les participants au pèlerinage de paix se sont déroulées sur le territoire de la République tchèque. Le 14 avril, après avoir parcouru 270 kilomètres, le groupe de base composé de 9 touristes a franchi la frontière traversant la rivière Ohře près du château allemand de Hohenberg. Jan Havelka, président de l’Association européenne des clubs des touristes, décrit le déroulement de l’événement :

« Chaque jour, un autre groupe de touristes a continué le chemin, mais à chaque fois, il y avait un groupe de base auquel d’autres personnes se joignaient. C’est ainsi qu’un jour, il n’y avait que 5 personnes, un autre elles étaient jusqu’à 260. »

Environ une centaine de personnes se sont ralliées à la dernière étape sur le territoire tchèque, menant de Cheb à la ville allemande de Marktredwitz. Partout, des foules enthousiasmées les ont saluées.

En Allemagne, où l’expédition continue ces jours-ci, les participants doivent s’habituer à un autre système de balisage des chemins que celui qui existe en Tchéquie. Il convient de mentionner le mérite du Club des touristes tchèques pour la création d’un système unique de tracés balisés qui est édifié pratiquement aussi longtemps que le club existe, depuis plus de 120 ans, et qui comprend 40 000 km de sentiers balisés sur le territoire de la RT. En Allemagne, les collègues du Club des touristes tchèques ont aidé à préparer le tracé et à assurer l’hébergement, pour la plupart dans des chalets touristiques ou dans des hôtels.

L’expédition a fait le lien avec la réunion informelle des chefs de la diplomatie des Vingt-sept qui a pris fin le 28 mars au château de Hluboká. Le ministre Karel Schwarzenberg a fait aux participants un cadeau utile – un podomètre permettant de mesurer le terrain parcouru. De son côté, le gouverneur de la Bohême du Sud, Jiří Zimola, a muni les touristes d’une boussole et d’un sauf-conduit qui les accompagnera jusqu’à Bruxelles. A son retour, l’Association européenne des clubs des touristes pense publier une carte détaillée du tracé de la marche qui sera à la disposition des autres intéressés éventuels.

Château de BlatnáChâteau de Blatná En attendant, un arrêt au point de départ de l’expédition, le château de Blatná : un des rares châteaux de Bohême construit sur l’eau, situé à 95 km au sud de Prague, et à la même distance de la frontière avec l’Autriche et l’Allemagne. La première mention d’une forteresse érigée sur les marécages (blata en tchèque), d’où le nom de Blatná, date de 1235. Le château vit son âge d’or au XVe siècle, avec justement l’arrivée de Lev de Rožmitál, un des plus importants seigneurs du royaume de Bohême qui s’est illustré dans les services diplomatiques et en tant que chef de la mission pacifique du roi Georges de Poděbrady en Europe de l’Ouest. La plupart des bâtiments du château ont été construits sous son règne, dont notamment le donjon et le palais de style gothique tardif à arcades, œuvre du célèbre architecte Benedict Ried, auteur de la salle Vladislav au Château de Prague. Blatná subit des remaniements néo-gothiques sous ses propriétaires suivants, les comtes Hildprandt qui entourent le château d’un vaste parc anglais. Les visiteurs peuvent admirer les collections privées d’Ethiopie, un salon de trophées de chasse et le cabinet de travail de Jan Evangelista Purkyně, savant et chercheur qui a séjourné au château.

Plus de 1000 km attendent encore les participants à la marche imitant le pèlerinage du roi de Bohême du XVe siècle et organisée ensemble par les clubs des touristes de Tchéquie, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique, observe le président de l’Association européenne des clubs des touristes Jan Havelka :

« Ces clubs sont tous d’accord avec l’idée de départ de cette expédition : ils ne veulent pas de frontières, ils veulent une Europe commune pour tous. »

L’expédition doit arriver à Bruxelles à la fin du mois de juin et participer à une street party, une des manifestations officielles qui marqueront la fin de la présidence tchèque du Conseil de l’UE.

26-04-2009