Le château de Bezděz, beauté immortelle de la pierre éternelle

08-08-2010

Perché sur une colline, le château de Bezděz, imposant et majestueux, domine la région de Bělsko. Ce joyau du gothique primitif, situé en Bohême centrale, a été construit sous le règne de Přemysl Otakar II, roi de Bohême et margrave de Moravie dans la seconde moitié du XIIIe siècle.

Château de Bezděz, photo: Štěpánka BudkováChâteau de Bezděz, photo: Štěpánka Budková Lorsque Přemysl Otakar II fut tué dans la bataille du Champ morave (Moravské pole) en 1278, son neveu Ota de Brandebourg s’empara de la régence du Royaume de Bohême et emprisonna la reine Kunhuta, veuve du roi défunt, avec son fils Venceslas âgé de sept ans, au château de Bezděz. Kunhuta réussit à s’enfuir en Moravie et à y trouver des alliés pour mettre fin au séjour forcé de son fils à Bezděz. Venceslas II fut libéré contre une rançon importante et accéda au trône à l’âge de douze ans. Château de BezdězChâteau de Bezděz Le château de Bezděz entra en possession de la famille des seigneurs de Dubá, presque jusqu’à la fin de la première moitié du XIVe siècle où il redevient propriété royale. L’empereur germanique et roi de Bohême Charles IV aimait beaucoup s’y rendre et y séjourner. Il a d’ailleurs fondé en ces lieux un grand étang en faisant retenir les eaux des ruisseaux Doks et Jordán par une digue. L’étang en question n’est autre que le lac Mácha (Máchovo jezero), qui porte le nom du célèbre poète tchèque de l’époque romantique, Karel Hynek Mácha. Le lac et Doksy sont considérés comme le cœur de cette région, appelée la Région de Mácha.

Château de BezdězChâteau de Bezděz Au fil des siècles de nombreux propriétaires se succédèrent et chacun laissa une trace éternelle dans les murs de la bâtisse gothique. Par exemple le burgrave Jan de Janovice a eu un grand mérite dans le développement de la pisciculture dans la région de Bělsko. Le général Albrecht de Wallenstein, qui devint le propriétaire du château après la bataille de la Montagne Blanche le 8 novembre 1620, a fait construire dans la chapelle du château un autel dédié à saint Marc et dans les années 1630, il l’a fait reconsacrer en l’honneur de sainte Marie de Monserrat. Les biens d’Albrecht de Wallenstein furent confisqués après son assassinat en 1634 à Cheb et deux ans plus tard, Bezděz est devenu la propriété des bénédictins de Monserrat. Le château est devenu célèbre pour ses messes et un lieu de pèlerinage recherché.
Bezděz est resté le refuge des moines jusqu’à son abolition en 1785, suite au Décret d’abolition des monastères, édicté par l’empereur germanique et corégent des Etats des Habsbourg Joseph II. Au fur et à mesure, Bezděz se détériora. Il devint le refuge de brigands, voleurs et un lieu recherché par les chercheurs de trésors.

Château de Bezděz, photo: Štěpánka BudkováChâteau de Bezděz, photo: Štěpánka Budková L’époque romantique releva la gloire éteinte du château des oubliettes de l’histoire. Sa silhouette majestueuse et mystérieuse attirait de nombreux artistes et reste jusqu’à présent une source d’inspiration inépuisable. Parmi les peintres citons Josef Mánes, Alois Bubák, Cína Jelínek ou Hugo Ullich. Bezděz a également été la source d’inspiration de l’opéra Le Secret (Tajemství) de Bedřich Smetana, composé d’après le livret d’Eliška Krásnohorská. En 1832, le célèbre poète Karel Hynek Mácha s’est rendu à Bezděz avec son ami Eduard Hindl. Les deux jeunes hommes ont fait le trajet à pied depuis Prague, en passant par Mělník, les châteaux de Kokořín, Houska et la commune de Doksy. Enfin arrivés au pied du château, ils étaient fatigués et affamés. Mais en voyant Bezděz s’élever au-dessus des forêts dans le silence absolu du crépuscule, K. H. Mácha oublia tout inconfort et douleurs. Il prononça les paroles suivantes :

Karel Hynek Mácha par Oldřich KulhánekKarel Hynek Mácha par Oldřich Kulhánek « Regarde donc, mon cher ami, quelle beauté ! Admirons cette merveille imposante qui dégage un mystère envoûtant et ces murs, dont émane un riche passé. J’arrive si bien à imaginer l’histoire qui se déroula dans cette bâtisse qui est bien le symbole de l’éternité. Je ne ressens plus ni faim, ni soif et encore moins la fatigue. Viens vite, montons en haut pour être au sein de ce témoin des siècles écoulés. »

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková Karel Hynek Mácha passa avec son ami la nuit à Bezděz et a retranscrit ses impressions dans son conte Un soir à Bezděz (Večer na Bezdězu). Le château médiéval l’a également inspiré pour son célèbre poème Mai (Máj).
Château de BezdězChâteau de Bezděz Le château commence à être reconstruit dès la première moitié du XIXe siècle. La reconstruction du château reprend en 1932 sous le patronage du Club des touristes tchèques. En 1978, le château a été classé monument national culturel.
Du haut de la plus haute tour du château de Bezděz, on peut admirer un magnifique panorama qui donne sur les forêts profondes de Wallenstein s’étendant jusqu’à la ville de Mimoň, le mont Říp, le mont Ještěd, le lac de Mácha (Máchovo jezero), la baie de Břehyně et par beau temps, il est aussi possible de voir le Massif central tchèque (České Středohoří) ainsi que les montagnes de Lužice (Lužické hory).

08-08-2010