L'association Vltavan fête ses 135 ans

11-06-2006

Nous vous invitons au bord de la Vltava, dans le quartier de Podskali, dans le passé un quartier général des douaniers de la Nouvelle-Ville, chargés de prélever l'impôt sur le bois flotté. L'ancienne maison des douanes du XVIe siècle qui s'appelle Na Vytoni, est tout ce qui reste du très ancien village de Podskali, foyer de pêcheurs et de flotteurs de bois. Cette maison est aujourd'hui le siège de l'association Vltavan, la plus ancienne association corporative en Bohême réunissant bateliers, flotteurs de bois, pêcheurs et autres professions liées à la rivière. Ces vendredi et samedi, Vltavan a fêté le 135e anniversaire de sa fondation. Après une messe célébrée à l'église de la Sainte-Trinité, un défilé des membres de Vltavan en uniformes tricolores historiques est passé par la Nouvelle-Ville pragoise accompagné des musiques d'harmonie :

Comme le nom de l'association, Vltavan, le laisse entendre, elle a un lien direct à la rivière Vltava et au flottage de bois pratiqué depuis les temps immémoriaux dans le quartier pragois Podskali - sous le rocher en tchèque -, puisque protégé par les rochers de Vysehrad, d'où son nom. Autrefois, en effet, cet endroit n'appartenait pas aux voitures et aux trams, mais aux flotteurs de bois et leurs longs bateaux étroits ( sif, en tchèque). Les membres actuels de Vltavan s'efforcent de garder vivante la tradition de ces métiers aujourd'hui inexistants. Mais il n'y a pas que les descendants d'anciens flotteurs et d'habitants de Podskali qu'il réunit : Le docteur Jan Novak est membre de Vltavan depuis 1989 :

« C'est un grand honneur pour moi de pouvoir être membre de Vltavan, car je ne suis ni habitant de Podskali, ni batelier. J'ai le brevet international de maître nageur, j'ai traversé deux fois la Manche et je suis le premier homme qui ait traversé le lac le plus froid au monde, le lac Baïkal. Mais c'est dans les eaux de la Vltava que je me suis préparé et où j'aime toujours nager, on ignore que ses eaux sont très pures entre Modrany et Zlute Lazne, la preuve est que l'on y trouve les ragondins et les perles de rivière.... ».

L'association Vltavan a vu le jour le 11 juin 1871, dans l'auberge U Hejduku, qu'on aurait eu beau chercher aujourd'hui sur l'actuel quai Rasin. A son origine se trouvaient le maire pragois de l'époque, Frantisek Ditrich, et deux familles aristocratiques tchèques entreprenant dans le domaine du flottage de bois : Adolf et Karel Schwarzenberg et Jiri Kristian Lobkowitz qui étaient ses mécènes. Vltavan était une association non lucrative. Ses statuts stipulaient le principe de solidarité et de soutien entre ses membres, une analogie aux syndicats actuels. Selon l'une des versions, c'est le maire Ditrich auquel Vltavan doit ses uniformes, pour lesquels il s'est laissé inspiré par les uniformes des marins français, lors de l'une de ses visites en France. Le président de Vltavan Jaroslav Cerveny ajoute une autre explication :

« A l'époque de la Grande révolution française, beaucoup de Français sont partis en Bohême et apporté avec eux les couleurs bleu, rouge et blanc des uniformes de marins. Si on compare les costumes de Vltavan et les uniformes de la marine marchande de France, on trouve une analogie très étroite, y compris le chapeau et l'écharpe rouge : l'inspiration par la France est tout à fait évidente. »

Une autre inspiration par l'atmosphère révolutionnaire de l'année 1871 à Paris est patente dans les statuts de Vltavan : le titre de citoyen. Fier de ces traditions, Vltavan s'efforce de les entretenir vivantes. Il est aussi très actif dans l'organisation de manifestations culturelles et sportives, dont la traditionnelle compétition d'aviron sur la Vltava, les Primatorky. Chaque année, au printemps, ses membres ouvrent symboliquement la rivière Vltava, pour la fermer, en automne. La veille de la Toussaint, le 1er novembre, Vltavan organise aux pieds de la statue de la Vltava, près du pont des légions, une cérémonie du souvenir à tous les noyés dans les rivières tchèques. L'ancienne douane Na VytoniL'ancienne douane Na VytoniVltavan est réputée aussi par l'organisation des bals et une collaboration avec les associations de citoyens handicapés. Une exposition installée dans les locaux de l'ancienne douane Na Vytoni mérite d'être vue : elle montre le métier des flotteurs et les coins disparus du quartier qui a su sauvegarder quelque chose de typique de son passé glorieux, lorsqu'il dominait le marché du bois à l'échelle du royaume de Bohême.

L'association a survécu aux deux guerres mondiales et ses activités n'ont pas été interrompues pendant le régime précédent. L'ancre, les pagaies, le câble et deux mains tendues figurent dans les armoiries de Vltavan. Outre Prague, elle a ses succursales à Davle et Stechovice, deux centres de villégiature réputés sur la Vltava, à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale, et à Pukarec, au sud de la Bohême. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, elle n'est pas exclusivement une affaire des hommes : de ses 101 membres actuels, presque la moitié sont des femmes. La doyenne, Anna Otcenaskova, a 92 ans.

11-06-2006