La tour de Žižkov

28-01-2020

La tour de transmission de Žižkov domine la ville de Prague du haut de ses 216 mètres. Le projet de construction est né à la fin des années 1970 alors que l’émetteur radio de la colline de Petřín n’était plus suffisant. Quatre emplacements différents sont proposés afin de construire une nouvelle tour, parmi lesquels les jardins Mahler seront sélectionnés. Il s’agit à l’époque d’un petit parc créé dans les années 1960 à partir des restes du cimetière juif de Žižkov, lequel avait été fondé en 1680 afin d’y enterrer les victimes israélites de la peste. En 1985, date de début du chantier, il ne reste de ce cimetière qu’une toute petite partie, classée monument historique et encore visitable aujourd’hui.

A l’instar de la tour Eiffel à Paris, celle de Žižkov n’a pas été conçue comme un simple émetteur mais comme un belvédère. On y trouve à son premier étage un café restaurant qui culmine à 66 mètres. Plus haut, à 93 mètres du sol se trouvent trois plateformes d’observation en forme de caisson qui sont l’intérêt touristique majeur du lieu. Les étages supérieurs sont réservés aux installations techniques de České radiokomunikace qui permettent les émissions d’ondes pour la télévision, la radio et les téléphones mobiles.

C’est l’architecte Václav Aulický qui est choisi en 1984 pour réaliser la nouvelle tour de transmission. Plutôt que de réaliser un simple émetteur fonctionnel, il décide de se lancer dans un projet original. Inspiré par l’architecture high-tech, l’homme décide de construire trois piliers plutôt qu’un seul : deux de 134 mètres et l’un de 216 mètres qui court jusqu’au sommet. Les piliers sont faits de deux couches d’acier recouvertes d’une paroi de béton, une technologie totalement nouvelle à l’époque. La construction durera sept ans, puisque la nouvelle tour de transmission sera inaugurée le 17 février 1992.

28-01-2020