La Tchéquie a de quoi offrir aux adeptes du tourisme religieux

Un phénomène relativement nouveau dont il sera question dans ce magazine touristique : le tourisme religieux. La République tchèque possède un riche patrimoine de lieux sacrés – monastères, cathédrales, lieux de pèlerinages, qui attirent de plus en plus de touristes. L'offre concrète pour 2013 a été l’un des thèmes de la récente foire du tourisme Region Tour qui s'est tenue fin janvier à Brno.

Velehrad, photo: Archives de ČRo7Velehrad, photo: Archives de ČRo7 « Il y a indéniablement une tendance croissante en faveur du tourisme spirituel » ont constaté des exposants de la foire Region Tour à Brno. A la question de savoir quelles sont les raisons d'un tel tourisme, ils expliquent qu'il s’agit de voyages dont le but est la visite de lieux et de bâtiments dits sacrés ou saints. La Tchéquie possède d'innombrables lieux de pèlerinages comme Velehrad, Svatý Hostýn ou encore la Montagne Sainte près de Příbram. Ce qui y attire les touristes, c'est l'attrait culturel qu'exerce l'art sacré et l'intérêt de découvrir les sites religieux autrement. C'est aussi une quête d'information sur l'histoire, un besoin d'itinérance qui a émergé ces dernières années et l'intérêt de passer les vacances loin de la société de consommation quotidienne. On écoute le prêtre Vladimír Kelnar de l'Archevêché de Prague qui était cette année parmi les exposants:

« L'archevêché de Prague a profité de l'occasion pour se présenter en tant qu'une des plus anciennes institutions dans le pays qui a su préserver sa continuité depuis l'an 973. Donc, rien de nouveau d'une part pour l’archevêché de Prague, mais en même temps il s’agit de l'incarnation des valeurs conservatrices au sens le plus profond du mot, des valeurs qui sont liées au christianisme ainsi qu'aux valeurs traditionnelles. »

Vladimír Kelnar, photo: Archives de ČRo7Vladimír Kelnar, photo: Archives de ČRo7 Un séminaire sur le thème de tourisme religieux a été organisé à la foire de Brno en présence du cardinal Dominik Duka. Vladimír Kelnar résume :

« Le tourisme religieux est une notion relativement nouvelle, mais en réalité, c'est un retour aux sources. Des croyants aussi bien que des non croyants décident de se rendre dans des endroits de pèlerinage dont notre pays est parsemé comme Velehrad et Svatý Hostýn en Moravie ou la Montagne Sainte en Bohême. Aujourd'hui, ce type de tourisme est de plus en plus répandu car il est lié à la découverte des beautés naturelles et des beautés artistiques qui s'y cachent. »

Quatre régions moraves ont présenté à la foire Region Tour leur nouveau guide du tourisme religieux et un projet commun intitulé « L'héritage spirituel de la Moravie et de la Silésie. » Ce dernier met à l'honneur un important anniversaire. Martin Toušek de l'agence Helptour détaille:

Cyrille et Méthode, photo: Archives de ČRo7Cyrille et Méthode, photo: Archives de ČRo7 « Cette année, 1150 années se seront écoulées depuis l'arrivée des saints évangélisateurs Cyrille et Méthode en Grande Moravie. Une série de manifestations culturelles et spirituelles auront lieu à cette occasion à Velehrad, haut lieu de pèlerinage et ancienne ville résidentielle de la Grande Moravie. Des expositions proposées par les musées de Brno, Olomouc et Mikulčice rappelleront également l'événement. Un autre anniversaire qui tombe cette année est celui de la fameuse Bible de Kralice : la première traduction complète de la Bible en tchèque. La première édition contenant six volumes a été publiée en 1593, la troisième traduction de 1613 est celle qui est la plus largement connue. L'anniversaire de la publication sera célébré au mois de septembre prochain dans la ville de Kralice sur l'Oslava, là où la Bible a été imprimée. »

C’est en Moravie que le tourisme spirituel s'est le plus développé. Des offres spéciales comprenant la visite des monuments religieux y sont proposées à l'intention des touristes. « Quatre portes » est le nom d'un grand projet lancé il y a cinq ans par la région de Zlín. La vingtaine d'églises qui y participent ont attiré plus de 90 000 visiteurs en 2012. La région de Zlín est aussi la première à se joindre à l'initiative « Carrefours d'Europe » qui vise à promouvoir les itinéraires culturels européens et les lieux de pèlerinages qui traversent plusieurs régions ou pays. D'autres possibilités du tourisme spirituel nous sont présentées par Zdeněk Urbanovský du comité régional du tourisme de la Moravie orientale :

Svatý Hostýn, photo: Andrea FajkusováSvatý Hostýn, photo: Andrea Fajkusová « Tant qu'il est question des lieux de pèlerinage, mentionnons le « phare de la Moravie » - Svatý Hostýn. C'est une colline haute de 735 mètres au sommet de laquelle se trouve la basilique Minor. Situé près de Kromeříž, ce célèbre lieu de pèlerinage accueille chaque année un demi million de visiteurs. Deux chemins de la Croix y mènent, le plus ancien a été réalisé par le célèbre architecte slovaque Dušan Jurkovič auteur, entre autres, d'un complexe d'hôtels baptisé Pustevny dans les monts Beskides, mais surtout de plusieurs maisons qui se trouvent dans la station thermale de Luhačovice. Svatý Hostýn est un lieu de pèlerinage mais aussi un endroit de détente, avec des restaurants et des maisons pour pèlerins. »

 « Les sentiers de pèlerinages de la Moravie orientale » est le titre d'un autre projet lancé par la région de Zlín. En les empruntant, on peut découvrir les églises en bois de la région de Valachie et beaucoup de sites magiques dans l'est de la Moravie, comme Střílky, une commune multireligieuse avec une paroisse orthodoxe et une paroisse catholique romaine, un cimetière baroque et une forte communauté de yogis. Le mont mythique de Radhošť est un autre endroit de pèlerinage réputé pour son lien avec Cyrile et Méthode. Zdeněk Urbanovský :

La chapelle dédiée aux saints Cyrille et Méthode, photo: Barbora KmentováLa chapelle dédiée aux saints Cyrille et Méthode, photo: Barbora Kmentová « Aujourd'hui, une chapelle dédiée aux saints Cyrille et Méthode se trouve au sommet de Radhošť. Les statues des deux apôtres gardent depuis 1931 l'entrée de la chapelle. Chaque année, un pèlerinage en l'honneur des évangélisateurs y est organisé. Un autre endroit de pèlerinage intéressant et touchant s'appelle Provodov. L'église de pèlerinage de Provodov a été construite près d'une source dite miraculeuse et a pour particularité d’abriter une représentation de la Vierge Marie alaitant l'enfant Jésus. Ce motif est tout à fait rare, on ne le trouve nulle part ailleurs en République tchèque. »

Un autre projet proposé dans le cadre du tourisme spirituel par la région de Zlín s'appelle la « Route de l'ambre ». L'ambre était rejettée par les vagues de la mer Baltique pour être ensuite transportée vers le Sud, en Italie, le long de la route de l'ambre qui traversait la Moravie. Cette partie de l'ancien itinéraire culturel européen est bordée par des curiosités naturelles comme des grottes, des lieux de pèlerinage dont Svatý Kopeček près d'Olomouc et Svatý Hostýn, et de châteaux parmi lesquels Bouzov et Kroměříž qui est inscrit au patrimoine de l'UNESCO.

Des itinéraires culturels sont tracés également par le comité régional du tourisme de la Moravie du sud, dans le cadre d’un projet intitulé « A la découverte de la vie spirituelle renouvellée des couvents et des endroits de pèlerinage au sud de la Moravie. » Zuzana Vojtová nous le présente :

Le couvent des Bénédictins à Rajhrad, photo: Fojsinek, Creative Commons 3.0Le couvent des Bénédictins à Rajhrad, photo: Fojsinek, Creative Commons 3.0 « L'une des premières destinations, c'est le couvent des Bénédictins à Rajhrad, petite ville située non loin de la métropole morave Brno. Avec le soutien de la région, de l'Etat et des fonds européens, les moines bénédictins s'occupent de la restauration du complexe historique de Rajhrad. Grâce à eux, le musée de la littérature morave que le couvent hébèrge est aujourd'hui accessible au grand public. Un autre endroit qui mérite d'être visité est le couvent des Frères Mineurs de saint François de Paule à Vranov : un endroit de pèlerinage marial qui est en train de se transformer en un centre culturel vivant. »

Les pas des touristes peuvent se diriger également vers l'abbaye des Augustiniens à Brno qui abrite une exposition consacrée à l'abbé Johann Gregor Mendel, botaniste reconnu comme le père fondateur de la génétique. Le projet sera bientôt enrichi de la visite du monastère saint Gorazd à Hrubá Vrbka dans la région de Horňácko. Edifié il y a vingt ans, ce monastère est dédié à saint Gorazd de Prague, ancien prêtre catholique consacré en 1921 évêque de Moravie qui a oeuvré pour le rétablissement de l'Eglise orthodoxe dans notre pays. Toujours en Moravie du sud, le tracé du chemin de Saint-Jacques de Compostelle reliant Brno, Mikulov et la Basse-Autriche vient d’être achevé. La Moravie du sud s'est ainsi jointe au réseau européen de chemins de pèlerinages, souligne Zuzana Vojtová :

Photo: Archives de ČRo7Photo: Archives de ČRo7 « Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle nouvellement tracé prend le départ à Brno. En ce moment, le territoire de la Moravie du sud est traversé par 180 kilomètres de sentiers que les pèlerins peuvent emprunter sur leur chemin pour Compostelle. Ainsi, on peut partir non seulement de Brno, mais aussi de la région du Karst Morave, de Bučovice ou Ivančice, lieu de naissance d'Alfons Mucha. Une action remarquable, lors du tracé de ce tronçon passant par la Moravie du sud, c'est la création du mobilier au motif de la coquille Saint-Jacques, un des symboles du pèlerinage vers le tombeau légendaire de saint Jacques situé dans la cathédrale de Compostelle. »

En attendant les nouvelles statistiques sur le tourisme religieux, il ne fait pas de doute qu'il attire de plus en plus de touristes. Comme il a été constaté à la foire Region Tour, il devient un phénomène de société important dont l'ampleur dépasse de loin, dans le pays le plus athée d'Europe, l'attachement des croyants à leur propre religion.