La Suisse tchéco-saxonne, candidate à la liste du Patrimoine naturel de l’UNESCO

Direction aujourd’hui la Suisse tchèque, une région de rochers de grès au nord de la Bohême, le plus jeune Parc national dans le pays qui a soufflé sa première bougie en 2001 et, dans le même temps, un berceau du tourisme en Europe centrale où séjournaient des grands tels que Hans Christian Andersen, Richard Wagner, Antonin Dvorak ou Franz Kafka. Deux paysagistes helvétiques en quête d’inspiration qui ont succombé à son charme l’ont baptisé, au XVIIIe siècle, la Suisse tchéco-saxonne.

Photo: CzechTourismPhoto: CzechTourism Il y a deux ans, la société d’utilité publique Suisse tchèque (Ceske Svycarsko) a mis en œuvre un projet de développement du tourisme plein d’égard et de ménagements à la nature, développement qui ne s’arrête pas à la frontière politique du pays, et moins encore après le 21 décembre, date de l’élargissement de l’espace Schengen. On écoute Marek Mraz, directeur de la société Suisse tchèque :

« Cette région qui, du point de vue géomorphologique, est l’une des plus grandes en Europe, ne s’arrête pas à la frontière, à Hrensko, mais elle s’étend d’une façon continue jusqu’en Saxe et, donc, ce que nous voulons, avec notre partenaire, l’Union du tourisme de Saxe, c’est proposer sous un logo unique des services transfrontaliers. Notre ambition est de proposer l’inscription de la Suisse tchéco-saxonne à la liste du patrimoine naturel de l’UNESCO : pour la République tchèque, ce serait le premier site inscrit sur la liste du patrimoine naturel, car Prague, Cesky Krumlov, Trebic et autres villes figurent sur une autre catégorie de patrimoine, culturelle. La candidature pourrait, les mois prochains, être envoyée à la commission de l’UNESCO, à Paris. »

Photo: CzechTourismPhoto: CzechTourism La région de la Suisse tchèque est étroitement liée avec la naissance des premiers clubs de tourisme, vers 1878, à Decin et à Krasna Lipa, qui ont permis le balisage des sentiers, la publication des cartes, la construction des belvédères, des refuges et auberges. Aujourd’hui, le parc national de Suisse tchèque, avec une superficie de 80 km2, est l’une des régions les plus prisées des touristes, avec un réseau de sentiers balisés et plus de 45 km de pistes cyclables et des randonnés à dos de cheval.

Photo: CzechTourismPhoto: CzechTourism Le phénomène du grès, la pierre a aussi façonné l’image de Dresde et Prague, a prédéterminé l’aspect de la Suisse tchéco-saxonne qui se trouve à mi-chemin entre les deux. Son histoire commence il y a des millions d’années, lorsqu’une mer peu profonde occupait ce territoire et son fond sableux a façonné le paysage d’impressionnants rochers caractérisé par un relief fait de ravins et de crevasses et parsemé de nombreux cours d’eau. Au fil du temps, des influences climatiques et des mouvements tectoniques ont creusé dans les roches des formations curieuses et atypiques, prenant des formes d’animaux, de ponts, de tours, de sablier …

Pravcicka brana, photo: BudkaPravcicka brana, photo: Budka La principale attraction touristique de la Suisse tchèque et son symbole, Pravcicka brana - porte de Pravcice de 30 mètres de long pour 16 m de haut dans son arc, qui est le plus long pont naturel d’Europe centrale. Son haut plateau est accessible aux touristes et présente une particularité naturelle.

Une autre particularité spécifique à la Suisse tchèque - les canyons : un batelier fait découvrir aux visiteurs deux ravins en forme de canyon, le dit Divoka souteska, la gorge sauvage, rendu accessible en 1898, de 450 m de longueur, qui, en dépit de son nom est un canyon tranquille bordé de rochers portants des noms évoquant leurs formes : éléphant, gorille, dauphin. Un peu plus loin se trouve la gorge calme, Ticha souteska qui se termine par une superbe chute d’eau. Les deux ravins sont reliés par un sentier balisé. La commune de Hrensko située sur la petite rivière Kamenice qui s’y jette dans l’Elbe est le centre touristique de la Suisse tchèque et le point de départ des promenades.

Photo: CzechTourismPhoto: CzechTourism Non seulement la nature, la flore et la faune rares sont à découvrir en Suisse tchèque. L’image de la région était formée par la présence de l’homme : des croix de conciliation, des chapelles bâties à l’intérieur des grès, et l’architecture populaire typique des maisons à colombage avec sous bassement en pierre y attire les visiteurs. Depuis quelques mois, un nouveau centre touristique a été mis à leur disposition, dit Marek Mraz :

« Depuis le mois d’octobre 2007 et l’inauguration par le président Vaclav Klaus d’un nouveau centre du tourisme – la maison de la Suisse tchèque à Krasna Lipa, on peut proposer aux visiteurs une salle de cinéma, une salle d’exposition, un café Internet, toute la documentation sur la région - cartes et guides touristiques, ainsi que des chambres d’hôtes. La plus appréciée est l’exposition interactive présentant le parc national de la Suisse tchèque, son architecture et sa nature romantique, source d’inspiration de nombreux artistes. »

La société la Suisse tchèque propose des séjours individuels ou organisés avec un guide, d’un ou de plusieurs jours, les déplacement en bus écologique, par les lignes de tramway, à bord de bateau à roues qui navigue sur l’Elbe ainsi que des vols en ballon, non seulement au-dessus des rochers mais jusqu’à Dresde, avec une escale dans le centre historique de la ville. Deux produits ont été qualifiés de meilleure offre touristique à la récente foire du tourisme Région Tour, rappelle Marek Mraz :

Bad Schandau, photo: X-Weinzar, CC BY 3.0 UnportedBad Schandau, photo: X-Weinzar, CC BY 3.0 Unported « Le top touristique des parcs nationaux de la Suisse tchèque et saxonne, ce sont des séjours de plusieurs jours dans des hôtels de luxe, les terrains de golf, les bains et wellness à Bad Schandau, ville d’eau située au cœur de la Suisse saxonne. Les touristes qui veulent y passer une seule journée peuvent se laisser accompagner par un guide depuis Bad Schandau jusqu’à l’intérieur des rochers et parcourir des itinéraires sportifs situés dans des parois et équipés avec des éléments spécifiques destinés à faciliter la progression, sorte de via ferrata… »