La région de Vysočina et le moulin à vent à Kanciborek

10-01-2010

La région de Vysočina (Hauteurs tchéco-moraves) est considérée comme la plus froide de la République tchèque. Au nord, la région est bordée par les collines de Žd´ár et au sud-ouest par les collines de Jihlava. Le paysage est ondulé, avec de nombreux ruisseaux et étangs. Les forêts sont profondes et agréables pour des balades sans but précis au cours desquelles on peut, surtout en été, passer du temps à ramasser des champignons ou des fruits des bois.

TřebíčTřebíč La Vysočina a toujours été une région pauvre où la culture de pommes de terre prédominait. Malgré l’industrialisation dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la région n’a pratiquement pas été polluée et porte la dénomination Région saine de Vysočina. Parmi les villes et villages pittoresques je citerais Telč, Znojmo et Třebíč, qui font partie de la liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Les débuts de l‘existence de la ville de Třebíč date du début du XIIe siècle. C’est précisément l’époque où fut fondé le monastère bénédictin, aujourd’hui le château de Třebíč. Le nom de la ville revient de Třebečský les (Forêt de Třebeč). Třebíč, photo: CzechTourismeTřebíč, photo: CzechTourismeLa ville compte de nombreux monuments intéressants tels que la basilique Saint-Procope, fondée par les princes de Moravie Oldřich de Brno et Litold de Znojmo, les somptueuses maisons bourgeoises, la mairie, la tannerie de Subak, le quartier juif et le fameux cimetière juif, datant du début du Moyen Age. Il est à noter que dans le temps Třebíč faisait partie des centres principaux de la communauté juive en Moravie.

Le moulin à vent de KanciborekLe moulin à vent de Kanciborek A Třebíč il est certainement intéressant de voir le Moulin à vent de Kanciborek. Le moulin est situé dans la rue u Větrníku à Kanciborek et pour cette raison il est appelé Větrník (moulinet). Le moulin comptant plusieurs étages a été construit en 1836 par les frères Karel et František Budischowsky. A l’origine il était destiné à moudre le tan pour les ateliers de tanin à Borovina, renommé pour les usines de fabrication de la chaussure. Les usines de Borovina BOPO appartenaient à Tomáš Bata et la production continua même après le coup d’Etat de 1948 mais les usines appartenaient évidemment à l’Etat. Ne pouvant plus faire face à la concurrence de l’est, la production de BOPO s’arrêta en 2000 et a été reprise par Selva Shoes. Mais revenons à notre moulin de Kanciborek.

A partir de la deuxième moitié du XXe siècle l’exploitation du moulin fut achevée et le bâtiment ne servait que comme logement. L’intérieur n’est malheureusement pas accessible au public et on ne peut donc admirer ce bâtiment original que de l’extérieur.

TřebíčTřebíč Jadis il y avait un grand nombre de moulins exploitant l’énergie hydraulique sur la rivière Jihlava traversant la ville de Třebíč. Malheureusement leur existence fait partie du passé. Actuellement la ville de Třebíč est un centre important de la Moravie de l’Ouest.

Et comme c’est l’hiver et il fait froid, je vais vous présenter une recette pour fabriquer une délicieuse liqueur de framboise au miel qui vous réchauffera certainement et aussi une recette de pains d’épices maison pour les croquer avec la liqueur.

Pains d’épices maison

300 g de miel (liquide), 250 g de sucre en poudre, 700 g de farine de froment, 3 œufs, 30 g de zest de citron, 10 g de cannelle en poudre, 5 g d’anis, 5 g de clous de girofle, 10 g de soude

• Intégrer l’anis, les clous de girofle moulus, la cannelle, la soude et l’écorce de citron dans le miel.
• Ajouter les œufs et la farine faire, mélanger et faire une pâte molle.
• Laisser reposer au moins cinq heures.
• Faire passer la pâte à travers un moulinet à viande.
• Mélanger, aplatir et découper différentes formes avec des petits moules.
• Recouvrir une plaque de four d’un papier de protection pour la cuisson au four et placer les pains d’épices.
• Cuire au four jusqu’à ce que les pains d’épices soient dorés.
• Sortir du four et étaler de l’œuf battu sur les pains d’épices encore chauds.
• Décorer d’un nappage de blanc d’œufs ou de sucre.

Liqueur de framboises au miel

1 kg de framboises, 0,75 l d’alcool à 80 %, 600 g de miel, 4 clous de girofle, un morceau de cannelle, 0,5 l d’eau, une pincée de tanin

• Placer les framboises, la cannelle et les clous de girofle dans un bocal.
• Remplir le bocal à ras d’alcool.
• Recouvrir le bocal de cellophane et bien serrer avec une ficelle.
• Laisser reposer pendant six semaines en secouant le bocal de temps en temps.
• Après les six semaines ouvrir le bocal.
• Faire bouillir le miel, l’eau et le tan.
• Enlever la mousse et laisser refroidir.
• Filtrer le jus des framboises macérées dans le sirop au miel.
• Verser la liqueur dans les bouteilles et bien bouchonner.

10-01-2010