Křivoklát, un château fort royal qui fête cette année ses 900 ans

19-07-2009

Direction aujourd’hui la région de forêts, de grottes et de rochers à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Prague appelée Křivoklátsko, selon le château fort gothique Křivoklát. La majestueuse demeure royale qui a conservé son système de fortification moyenâgeux, avec la tour de guet, les bastions et le donjon, fête cette année ses 900 ans.

Château fort de Křivoklát, photo: CzechTourismChâteau fort de Křivoklát, photo: CzechTourism La première mention d’un pavillon de chasse en bois qui se trouvait à cet emplacement apparaît en 1109 dans la chronique de Kosmas. Les travaux de construction entrepris sous Venceslas 1er au début du XIIIe siècle ont été poursuivis par Venceslas IV et Vladislas de Jagellon dont l’empreinte est présente surtout dans le style gothique tardif, dit jagellon, de la chapelle. Křivoklát servait de résidence estivale des souverains, chasseurs passionnés, mais aussi de prison redoutée. Une petite anecdote que les guides de Křivoklát aiment raconter aux visiteurs : le futur roi Charles IV a passé dans les murs du château quatre années de détention sur ordre de son père, Jean de Luxemburg.

Château fort de Křivoklát, photo: Ondřej Kořínek, CC BY-SA 3.0 UnportedChâteau fort de Křivoklát, photo: Ondřej Kořínek, CC BY-SA 3.0 Unported Plusieurs fois durant son existence, Křivoklát a été incendié. Le romantisme du XIXe siècle et surtout ses nouveaux propriétaires qui l’ont possédé jusqu’en 1929, les Fürstenberg, ont empêché qu’il soit détruit par le temps et l’ont sauvé par des restaurations sensibles. Křivoklát attirait des artistes, des peintres et des poètes dont Karel Hynek Mácha, le plus grand poète romantique tchèque qui aimait visiter ce château, dont il s’est d’ailleurs inspiré pour l’écriture de son roman éponyme, Křivoklát. Aujourd’hui encore, le château a la réputation d’un lieu mystérieux, ténébreux et romantique à la fois.

Château fort de Křivoklát, photo: Archives de Radio PragueChâteau fort de Křivoklát, photo: Archives de Radio Prague Il faut gravir 300 marches d’escalier pour arriver à la porte du château fort Křivoklát derrière laquelle une ambiance médiévale règne dans chacune des salles : la splendide chapelle gothique, la salle royale abritant des expositions d’art gothique pictural et sculptural, la bibliothèque comptant près de 52000 tomes, le donjon avec collections de trophées de chasse, de même que les cachots souterrains et la chambre de torture.

Pour fêter ses 900 ans, le château de Křivoklát a ouvert un nouveau circuit de visites intitulé « La voie à travers l’historie des rois de Bohême. » Le châtelain Luděk Frencl nous sert de guide :

« Le nouveau circuit commence dans la chapelle d’où un vieux escalier en colimaçon monte jusqu’à l’oratoire jusqu’ici inaccessible aux visiteurs. C’est un très bel endroit qui permet de goûter à la beauté de la voûte à nervure de la chapelle et qui offre une vue sur toute sa nef centrale. L’aspect actuel de l’oratoire date des années 1908 – 1909. Par son architecture et son aménagement intérieur, la chapelle diffère des autres salles du château, se distinguant notamment par ses lambris et ses tentures murales en soie. »

Château fort de Křivoklát, photo: Archives du château fort de KřivoklátChâteau fort de Křivoklát, photo: Archives du château fort de Křivoklát La chapelle constitue le coeur du château médiéval. Dans le passé, seuls les souverains pouvaient y entrer. La place réservée au roi de Bohême se trouvait à gauche de l’autel, car selon la légende, la Vierge Marie regarde dans cette direction, droit dans les yeux du souverain. De l’oratoire, la visite continue vers un corridor de liaison qui fait aussi partie du nouveau circuit :

« Dans le passé, ce corridor a joué un rôle stratégique puisque menant par un escalier en colimaçon à la sortie de secours donnant dans le donjon, lequel, en cas de danger, servait de dernier refuge face aux assiégeants. »

Château fort de Křivoklát, photo: CzechTourismChâteau fort de Křivoklát, photo: CzechTourism Du donjon, nous descendons dans la plus grande salle du château dite royale de laquelle le guide nous conduit au sous-sol qui servait de prison. Des instruments de torture utilisés au Moyen-âge sont à voir dans deux des trois cellules, dans la dernière, on a installé une calèche historique complètement restaurée qui servait aux promenades et à la chasse du roi Charles IV.

Une autre nouveauté qui attend les visiteurs du château fort gothique de Křivoklát, l’ouverture d’une petite brasserie dans laquelle on peut voir comment se brassait la bière dans les temps anciens. Le breuvage local ne se vendra pas en Tchéquie, on peut le consommer sur place. L’important est que la tradition continue : une brasserie se trouvait autrefois droit dans le complexe du château, à la première cour, et son existence est documentée par plusieurs objets authentiques exposés au musée :

Chapelle de la Sainte Trinité, photo: ŠJů, CC BY-SA 3.0 UnportedChapelle de la Sainte Trinité, photo: ŠJů, CC BY-SA 3.0 Unported « Il ne fait pas de doute que la bière était brassée à Křivoklát déjà avant l’an 1517 comme le prouvent les mentions écrites ainsi que les objets exposés comme une poêle de brassage retrouvée dans les années 1980 dans la partie ouest du château, lors des fouilles archéologiques. »

Si un jour vous êtes à Křivoklát, la petite chapelle de la Sainte Trinité datant de la fin du XVIIe siècle, complètement restaurée y compris ses peintures sur panneaux en bois, vaut une visite. Il est aussi très agréable de se promener sur les remparts du château, s’arrêter dans la tour Huderka où on peut admirer une ancienne cuisine médiévale, ou visiter l’une des expositions qui documentent l’évolution des différents styles artistiques, depuis l’ère romane jusqu’au style gothique tardif. Cette année également les visiteurs du château fort de Křivoklát, classé monument culturel, peuvent profiter d’un festival multigenre intitulé L’Eté à Křivoklát.

19-07-2009