Château de Loučeň : salles historiques, labyrinthes et séjours romantiques

21-06-2009

Direction aujourd’hui le château de Loučeň, un château baroque entièrement rénové et l’un des plus vivants qui offre, outre deux circuits de visites, des salles à louer pour des mariages, séjours romantiques, réceptions et séminaires dans un cadre authentique, et amusement et méditation dans le parc où se trouve le plus grand ensemble de labyrinthes créés dans la nature. Loučeň n’est pas loin de Prague, à moins de 50 km vers l’est. Le domaine vit un premier tournant de son histoire en 1623, avec l’arrivée de la famille Wallenstein, puis en 1809 lorsqu’il devient la propriété de la famille aristocratique Thurn Taxis.

Château de Loučeň, photo: Štěpánka BudkováChâteau de Loučeň, photo: Štěpánka Budková Notre visite commence dans les salles au premier étage qui se présentent aujourd’hui comme il y a plus de cent ans. Familiariser le visiteur avec le style de vie et les destinées des membres de la famille Thurn Taxis est la principale philosophie de ce château, raconte le guide Jiří Senohrábek en s’arrêtant tout d’abord devant un objet un peu étrange dans ce milieu, un ancien traîneau en bois peint de jaune, histoire de l’origine de la richesse et du pouvoir des Thurn Taxis :

Alexandre Jean Vincent Thurn TaxisAlexandre Jean Vincent Thurn Taxis « A l’origine, il y avait le service postal que la famille gérait d’abord en Allemagne. La couleur jaune du traîneau est la même qui est utilisée aujourd’hui encore par la poste allemande. En 1512, Maximilien 1er a anobli la famille Tasso originaire de Lombardie qui s’appellera von Thurn Taxis et qui dominera la totalité de la poste européenne pendant plus de 500 ans. Leur service postal se termine en 1867 mais le cor, un des éléments des armoiries de la famille, est toujours le symbole de la poste dans de nombreux pays. Et encore une chose – la poste, ce n’était pas que le transport de lettres et de colis, mais aussi de personnes : inutile d’en dire plus, si l’on supprime la dernière lettre à la fin de la particule Taxis, on obtient un mot bien international– le mot taxi… »

L’histoire de la famille Thurn Taxis continue dans la plus grande salle du château, la salle à manger, théâtre des noces d’or célébrées ici par le couple princier Alexandre Jean Vincent Thurn Taxis et Marie de Hohenlohe 50 ans après leur mariage à Venise. La salle est richement meublée et décorée de porcelaine et de verre, résultat des aménagements réalisés en 18 mois, avant la réouverture du château au public, le 7 juillet 2007 :

« Encore en 2005, les intérieurs du château de Loučeň faisaient penser à un appartement des temps du socialisme. A partir de 1949, le château a appartenu au ministère des Transports et a abrité un centre de formation pour cheminots et expéditionnaires… Pratiquement rien n’est resté du riche mobilier d’origine, endommagé à la fin de la guerre. Deux tiers du mobilier sont des répliques ou des meubles anciens achetés dans des boutiques d’antiquités, le reste du mobilier d’origine a été retrouvé dans des dépôts des châteaux de Jemniště, Kačina et Veltrusy. »

Photo: www.zamekloucen.czPhoto: www.zamekloucen.cz Les intérieurs ont pu être reconstruits et aménagés d’après des documents d’époque qui se sont conservés grâce au journal de la princesse Marie et aux photographies noir et blanc prises pendant le séjour d’Alexandre Jan Vincent Thurn Taxis, grand explorateur et amateur de courses, raconte notre guide :

« Alexandre partait souvent en voyage en Afrique - des objets ramenés de ses expéditions en Afrique sont à voir dans les collections des sciences naturelles du Musée national de Prague. Les chevaux et les courses étaient une autre grande passion du prince. L’obstacle le plus redouté du grand steeple-chase de Pardubice est appelé fossé Taxis, non pas directement d’après le prince Alexandre, mais d’après Egon Thurn Taxis, son proche parent de la branche allemande. »

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková Une salle révèle le niveau technique relativement élevé du château : l’installation de l’électricité remonte à l’an 1911 et une tour du château servait de château d’eau. Une autre salle évoque les séjours à Loučeň de personnalités connues :

« Rainer Maria Rilke a séjourné deux fois dans ces lieux, Bedřich Smetana venait très souvent à Loučeň, grâce aux liens personnels avec l’inspecteur des forêts Josef Schwarz qui était son gendre, mais aussi parce qu’il n’y avait que 4 km de sa maison forestière de Jabkenice pour venir à Loučeň. Le célèbre biologiste Jan Evangelista Purkyně a dirigé l’aménagement du vaste parc du château, et la chronique du château conserve la signature de Mark Twain qui a visité Loučeň en 1899. Bedřich Smetana a dédié au prince Alexandre une composition pour piano et violon, elle s’appelle Z Domoviny – De mon pays, et sa partition est exposée dans la vitrine d’or de cette salle… »

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková La visite du château prend fin dans la bibliothèque qui est la salle la mieux conservée dans son état d’origine, à l’exception des livres qui ont été brûlés pendant et après la guerre.

« On y trouve un livre d’origine auquel nous tenons particulièrement. Il documente que non seulement les hommes mais aussi les objets ont leurs destins. Il s’agit du journal de Caroline Thurn Taxis, la sœur d’Alexandre. Le journal qui s’est perdu en 1945, est réapparu en 2003 lors d’une vente aux enchères à Vienne et c’est ainsi qu’il est revenu, 60 ans plus tard, en ces lieux. »

Les propriétaires actuels qui ont acheté Loučeň en 2000, dans le cadre d’une privatisation, ont décidé d’embellir l’endroit par un système de labyrinthes :

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková « Leur auteur est Adrian Fischer, architecte le plus renommé en matière des labyrinthes de jardin qu’il a créés dans de nombreux pays d’Europe, mais toujours au maximum deux ou trois dans un endroit. Nous ne connaissons aucun autre plus grand complexe que celui de Loučeň qui en possède une dizaine. »

Les labyrinthes dont on croit qu’ils stimulent la créativité, l’inspiration et l’énergie et qui servent d’outil de méditation, sont faits de différents matériaux, comme le bois ou la pierre. Ils se réfèrent tous au labyrinthe le plus connu qui se trouve à l’intérieur de la cathédrale de Chartres. Le plus magique parmi les labyrinthes de Loučeň est celui de lumière installé devant l’entrée et qui ne s’illumine qu’aux alentours de 22 heures, en été.

21-06-2009