Vinohrady, le quartier des vignobles

04-09-2010

Salut à vous les tchécophiles – Ahoj vám všem, milovníkům češtiny ! Comme promis, nous allons revenir cette semaine à notre petite série consacrée aux noms des quartiers de Prague, ou tout du moins de certains d’entre eux. Nous allons commencer avec les quartiers qui forment le centre historique de la capitale, mais pour cette fois nous allons tout d’abord nous intéresser au quartier dans lequel se trouve la radio tchèque. Il s’agit en effet d’un quartier qui porte un très joli nom, Vinohrady, soit littéralement le quartier « des vignobles »…

VinohradyVinohrady L’histoire de Vinohrady en tant que quartier n’est pas aussi longue que celle d’autres quartiers de Prague. L’essentiel des faits composant son histoire remonte en effet au tournant des XIXe et XXe siècles. Ce n’est d’ailleurs qu’en 1922 que Vinohrady a été rattaché à ce qui avait alors été baptisé « La Grande Prague » - Velká Praha. Lors de l’émission précédente sur le sujet, nous avions expliqué que c’est en 1784 que la Vielle Ville – Staré Město, la Nouvelle Ville – Nové Město, le Petit Côté – Malá strana, et le quartier du Château – Hradčany, soit les quatre villes originelles pragoises qui fonctionnaient jusqu’alors indépendamment les unes des autres, avaient été regroupées pour former cette Grande Prague unifiée, du moins comme la désignent les historiens, car pour être plus précis, selon l’appellation officielle il s’agissait à l’époque de Královské hlavní město Praha, soit « Prague métropole (capitale) royale ». Vinohrady est donc rattaché à Prague en 1922.

Královské VinohradyKrálovské Vinohrady Avant cela, il ne s’agissait pas d’un quartier mais d’une ville indépendante. Et pas d’une petite ville sans signification puisque, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, avec un peu plus de 65 000 habitants, Vinohrady était ni plus ni moins la troisième plus grande ville, après Prague et Brno, sur le territoire actuel de la République tchèque, et la quatrième plus grande ville sur le territoire de ce qui allait devenir la Tchécoslovaquie. A l’époque, il ne s’agissait d’ailleurs pas de Vinohrady mais de Královské Vinohrady, soit « Vinohrady royal » ou « Vignobles royaux ». Une précision qui nous amène enfin à l’origine de cette appellation…

Pourquoi parle-t-on donc de vignobles dans un quartier qui fait aujourd’hui partie du grand centre de Prague et dans lequel on ne trouve plus la trace que d’un peu moins de deux hectares de vignobles?

Tout d’abord, il faut savoir qu’à l’origine on ne parlait pas de Vinohrady pour désigner le lieu, mais de Viničné Hory, soit littéralement quelque chose comme « Monts des vignobles ». Notons d’ailleurs au passage qu’il existe en France un village situé dans les côtes de Toul, en Meurthe-et-Moselle, qui s’appelle Mont-le-Vignoble. Créés en 1788, ces « Monts des vignobles » - Viničné Hory, couvraient alors les territoires actuels des quartiers de Vinohrady (forcément) mais aussi de Žižkov, quartier voisin. C’est en 1867 que ces Viničné Hory ont été rebaptisés Královské Vinohrady - « Vignobles royaux ». Très bien, nous direz-vous, mais tout cela ne nous explique toujours pas pourquoi cette commune devenue quartier de Prague porte le nom de vignobles…

En fait, tout simplement, au Moyen-Âge, s’y trouvaient des vignobles sur les versants sud-ouest, juste derrière les remparts qui protégeaient la Nouvelle Ville – Nové Město, et où se trouvaient le « Marché des chevaux » - Koňský trh, devenu plus tard Václavské náměstí – place Venceslas. La plantation de ces vignobles avait été ordonnée au XIVe siècle par Charles IV, le plus grand des souverains de l’histoire des Pays tchèques, qui n’était alors encore que roi de Bohême. Une origine historique et « royale » qui explique donc aussi pourquoi, plus tard, les « Monts des vignobles » - Viničné Hory, se sont transformés en « vignobles royaux » - Královské Vinohrady.

Cette découverte nous rappelle au passage qu’il existe toujours quelques vignobles à Prague, et même depuis quelques années de nouveau au Château de Prague avec le vignoble de saint Venceslas – Svatováclavská vinice. Il pourrait d’ailleurs s’agir d’un thème pour une prochaine émission… En attendant, la semaine prochaine, nous étudierons les origines des appellations d’autres quartiers de Prague. D’ici-là, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp !, et si cela est nécessaire n’hésitez pas à boire un bon coup de pinard pour cela, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj !

04-09-2010