Petites sagesses médicales

13-02-2010

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague – Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! C’est la saison des rhumes et autres petits bobos médicaux. Après les sagesses vestimentaires du temps des soldes, penchons-nous donc cette fois sur les petites sagesses médicales du temps des refroidissements… !

Alors si ça ne va pas, commençons par en rigoler un peu, puisque smích je nejlepší lék ! – « le rire est le meilleur des médicaments ! » Autrement dit, rire est bon pour la santé… Cette émission peut donc commencer par une devinette que les filles tchèques aiment à se raconter pour se moquer de leur partenaire… Vous êtes prêts ? La devinette c’est : trouvez, en sept lettres tchèques, le nom d’une maladie masculine mortelle – smrtelná mužská choroba. Pour vous aider, il faut vous imaginer l’homme tchèque persuadé d’agoniser, demandant de l’aide à sa compagne… Parce qu’il a… cette maladie mortelle en sept lettres… Réponse en fin d’émission !

Pour vous tenir en haleine jusqu’à la réponse de la devinette, et aussi pour vous inspirer, faisons donc un petit tour d’horizon du rhume tchèque… Hepčík ! Atchoum! Le rhume arrive. Que fait le Tchèque? Si l’on en croit la sagesse locale, pas grand-chose, en effet, puisque neléčená rýma trvá týden, léčená sedm dní – un rhume non soigné dure une semaine, un rhume soigné sept jours… Ca, c’est ce qui se dit, mais dans les faits, on peut bien vous le dévoiler, les Tchèques ont l’habitude de se soigner avec du miel – med – du citron – citrón – et surtout, des infusions à base de gingembre – zázvor, que l’on peut acheter un peu partout dans les épiceries de quartier… Le zázvor est d’ailleurs une véritable institution en République tchèque, et au premier Hepčík !, attendez-vous à un conseil du genre « dej si zázvorový čaj » ! Prend donc une infusion au gingembre ! Pour plus d’informations sur les infusions au gingembre et autres manières d’utiliser cette plante-miracle, vous pouvez vous renseigner par exemple sur le site www.zazvor.info. Et puisque nous avons commencé cette émission en riant, nous pouvons vous dévoiler une petite blague au gingembre conseillée par le site en question dans la rubrique « blbosti se zázvorem », « petites bêtises à base de gingembre ». La blague suggérée est la suivante : le gingembre confit est une sucrerie bien agréable, mais qui pique quand on en croque trop d’un coup. Par contre, si votre voisin en croque trop d’un coup, c’est marrant. Si vous disposez de gingembre confit en tranches, proposez-en donc à votre voisin en lui disant « Dáš si sušený ananas? », « Tu veux de l’ananas séché… ? » …. Et vous allez probablement bien rigoler !

Mais avant de se lancer dans le gingembre au miel, la prévention peut éviter bien des maux. Le conseil tchèque, c’est donc de la lumière et du soleil parce que, c’est bien connu, « là où le soleil ne rentre pas, le médecin vient souvent » - kam nechodí slunce, tam chodí lékař. Le soleil, comme le rire, est bon pour la santé. La propreté, par contre, n’est pas aussi importante que le soleil, et contre les obsessions hygiéniques, il est bon de se rappeler l’adage selon lequel čistota - půl zdraví, špína – celé, soit quelque chose comme « si la propreté couvre la moitié du chemin vers la santé, la saleté, elle, y mène entièrement ». Autrement dit, n’ayez pas peur de la saleté ! Et le soin absolu à tous les bobos, au final, ne sera apporté ni par le soleil, ni par la crasse, mais par le temps, puisque, pour les Tchèques également, « le temps guérit toutes les blessures » – čas léčí všechny rány…

Même la blessure de notre homme tchèque agonisant ? Vous vous souvenez, celui atteint de cette maladie masculine mortelle en sept lettres ? Il est enfin temps de vous la dévoiler… Si vous ne l’avez pas encore deviné… c’est la bien connue rýmička – « le petit rhume », à prononcer avec une voix agonisante pour que la moquerie soit complète… Et sans oublier le diminutif propre au tchèque, qui transforme savoureusement le rhume – rýma – en « petit rhume » – rýmička

Et c’est sur l’élucidation de cette devinette sarcastique que s’achève le Tchèque du bout de la langue de la semaine, consacré aux petits bobos médicaux et à leur résolution. En attendant de vous retrouver la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible – mějte se co nejlíp ! – c’est le cas de le dire, portez le soleil en vous – slunce v duši, salut et à bientôt – zatím ahoj !

13-02-2010