17-01-2009

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague – Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! En ce début de nouvelle année, une grande partie de l’Europe a été frappée par une importante vague de froid. En République tchèque, recouverte d’une couche de neige, le thermomètre est descendu à certains endroits jusqu’à -30° C. Des températures glaciales qui ne sont certes pas mesurées tous les jours ni même tous les ans, mais qui n’ont rien d’exceptionnel dans un pays situé en plein cœur du continent européen et marqué par un climat continental. Cela n’empêche que ce temps polaire nous donne l’occasion de vous présenter de nouveau quelques dictons de la langue tchèque relatifs à la météo.

Avant de présenter ces dictons, faisons tout d’abord une constatation intéressante : la langue tchèque possède un seul et même mot, le mot « zima » pour désigner le froid et l’hiver. Mais nous en resterons malheureusement à ce constat, car les explications avancées dans le dictionnaire étymologique sont pour cette fois singulièrement compliquées.

« Připadne-li Nový rok na neděli, lze očekávat mírnou zimu, úrodné jaro a větrné léto » - « Si le Jour de l'An tombe un dimanche, on peut s'attendre à un hiver doux, à un printemps fécond et à un été venteux ». Voici donc, si l'on en croit les pronostics météorologiques populaires, le temps que l'on peut prévoir en Bohême et en Moravie lorsque le premier jour de l'an tombe un dimanche. Ce qui n’est pas le cas cette année, passons donc à un autre dicton. Notons cependant que chaque jour de la semaine posspède son pronostic. Et même s'il convient parfois de n'accorder qu'une valeur très relative à l'exactitude de certaines de ces prévisions plus ou moins fantaisistes et aléatoires sur la météo à venir, nous pouvons tout de même regretter que le Jour de l'An ne soit pas tombé, par exemple, un mercredi, car comme le veut le vieux proverbe, « Připadne-li Nový rok na středu, lze očekávat příznivý rok, mnoho vína, ale žádný med », soit « Si le Jour de l'An tombe un mercredi, on peut s'attendre à une année propice, favorable, avec beaucoup de vin, mais sans miel ». Admettons donc qu'il soit dommage de faire une croix sur le miel, mais d'un autre côté, quitte à choisir, comment imaginer une année propice sans abondance de vin ?

Quoiqu'il en soit, estimons-nous heureux que le 1er janvier n'ait pas été célébré un vendredi, car selon une vieille idée reçue, « Připadne-li Nový rok na pátek, nutno se obávat očních nemocí, také lidé budou hojně mříti a dokonce i hrozí válka », ce qui signifie, et accrochez-vous bien, s’il vous plaît, que « Si le Jour de l'An tombe un vendredi, il convient de redouter les maladies oculaires, les gens vont aussi mourir en nombre et même une guerre menace ».

Ceci dit, sans doute mieux vaut-il ne pas se faire trop de soucis, même un vendredi, car comme à en croire un autre dicton « Novoroční noc světlá a tichá bez deště a větru znamená dobrý rok » - « Une nuit de nouvel an claire et silencieuse sans pluie veut dire que l'année sera bonne ». En outre, « s'il fait beau temps le Jour de l'An, alors les moissons seront belles » - « Je-li na Nový rok hezky, budou pěkné žně ».

Du grain en veux-tu en voilà, donc, mais aussi peut-être des pommes de terre si l'on s’en tient à l'expression qui veut que s'il y a beaucoup d'étoiles cinq jours plus tard, le 6 janvier, le jour des Rois mages, ou des Trois rois comme disent les Tchèques - Tři králové, alors la récolte de pommes de terre sera, elle aussi, abondante - « Na Tři krále mnoho hvězd - urodí se hodně bramborů ».

Enfin, puisque l'ensemble du territoire de la République tchèque est recouvert de neige – « sníh », en ce début d'année, sachez que selon un autre dicton, beaucoup de neige en janvier équivaudrait à avoir peu d'eau en avril - « Hojný sníh v lednu, málo vody v dubnu ».

Et pour ne pas oublier nos amateurs de miel et les rassurer quand même, qu’ils sachent aussi que lorsque la glace est épaisse en janvier, alors le miel est succulent en mai - « V lednu silný led, v květnu bujný med ».

C’est donc avec ce dicton qui pourrait bien être confirmé cette année puisque le mois de janvier est très froid que prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré à la présentation de quelques dictons de la langue tchèque. En attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible – mějte se co nejlíp !, portez le soleil, même hivernal, en vous – slunce v duši, salut et à bientôt – zatím ahoj !

17-01-2009