Félicitons-nous les uns les autres

10-01-2009

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague – Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! « Šťastný Nový rok » - « Bonne année » ou littéralement « Heureuse nouvelle année » ! Telle est une des formules les plus courantes que les Tchèques utilisent au moment de présenter leurs vœux de nouvelle année. Mais il existe également une autre formule très curieuse que les Tchèques utilisent pour se souhaiter une bonne année, principalement ou même presque exclusivement sur les cartes de vœux. Une formule certes curieuse mais très facile à écrire et à prononcer pour les francophones puisqu’il s’agit de « Pour féliciter! ». C’est donc de tchèque facile et inattendu que nous allons parler pour commencer l´année 2009 avec des félicitations en bonne et due forme !

 « Les PF sont envoyés? » m´a demandé ma collègue Magda ce matin. « PF?? » Perplexe, je regarde dans le dictionnaire des acronymes – Polynésie française, Public finance, Personal file, Pink Floyd...? On n´y est pas du tout, PF, c´est la carte de voeux de nouvelle année – « novoročenka » (un mot composé de deux éléments « novo » – « nouvelle » et « ročenka » - « annuelle ») que les Tchèques envoient, et cela veut dire « Pour Féliciter », en français dans le texte ! Mais la plupart des gens se contentent d´écrire PF2009, ou p.f.2009, sans se soucier outre mesure de l´origine des initiales qui remplissent une fonction de vœux polis. Et comme les Tchèques adorent les diminutifs et les « tchéquisations » de tout ce qui ne sonne pas tchèque, il n´est pas rare de les entendre parler de « PFko ».

Mais pourquoi se félicitent-ils ? Pour mieux le comprendre, c´est du coté de la langue française qu´il faut se pencher cette fois et s’intéresser à l´étymologie du verbe « féliciter ». En effet, aux XVe et XVIe siècles, « féliciter » signifiait « rendre heureux ». Ainsi, féliciter quelqu´un revenait en quelque sorte à lui dire : « Que tout se passe pour vous de manière heureuse ». Ne vous étonnez donc pas si des Tchèques francophones vous « félicitent » parfois pour votre anniversaire. C´est en effet souvent de la sorte qu´ils traduisent le mot « blahopřát », littéralement « souhaiter le bonheur », « přát » signifiant « souhaiter » et « blaho » le bonheur, le bien-être. On pourrait même presque dire que « blaho » équivaut en français à une forme de félicité, toujours dans ce sens de bien-être, de bonheur, de joie, de plaisir ou encore de réjouissance. On le voit, « blahopřát » ne possède donc aucun rapport avec le verbe « féliciter » (pour quelque chose) et avec son utilisation actuelle dans la langue française. En tchèque, « féliciter » correspond à un mot tout à fait différent « gratulovat ». Quant a l´interprétation faite par les Tchèques du PF : les dictionnaires mentionnent l´origine française de l´expression mais traduisent « pour féliciter » par « pro štěstí ! », soit « pour le bonheur ».

Autre question : les Tchèques sont-ils les seuls à se féliciter pour la nouvelle année ? Pour nous faire une idée, nous avons mené une petite enquête sur Google... En fait, pour l´expression « pour féliciter » écrite telle quelle dans le moteur de recherche sortent près de 18 000 pages en tchèque, contre seulement 3 750 pages en anglais, 704 en allemand, 256 en polonais ou encore 191 en italien. On le constate, l´expression ne s´est donc établie durablement que dans les pays tchèques. Notons quand même les 4 390 entrées slovaques, ce qui laisse à penser que l´expression s´est popularisée a une certaine époque sur l´ensemble du territoire tchécoslovaque. Pour en savoir plus, d´après un dictionnaire d´étymologie, l´expression n´aurait de française que les mots et aurait été inventée par des comtes tchèques a l´époque où il était de bon ton de parler français en société.

L´expression n´a apparemment jamais existé en français. Aujourd´hui, elle est si populaire que la plupart des Tchèques et des Slovaques l´écrivent sans même en connaître l´origine. Notons bien qu’ils l´écrivent, oui, car il convient de préciser que l´expression n´est utilisée qu´a l´écrit, qui plus est le plus souvent sous forme d´initiales – ne soyez donc pas surpris si en voulant surprendre un ami tchèque sur l´étendue de vos connaissances de la langue, vous faites un bide en lui disant « pour féliciter ! ». Non, pour l´oral, il ne vous reste que les formules à rallonge mais efficaces comme par exemple « Všechno nejlepší k Novému roku ! », soit traduit mot à mot « tout le meilleur pour la nouvelle année », ou encore le « Šťastný Nový rok » pas forcément le plus simple à prononcer pour un étranger.

Quant à la forme de la PF, si vous la déclamez difficilement, vous n’êtes toutefois pas forcé de vous en tenir à l´écrit : en effet, la carte PF était a l´origine une œuvre d´art confectionnée par les artistes pour leurs mécènes et amis. Et si vous manquez d´imagination, vous pouvez toujours aller consulter le site Internet www.pourfeliciter.cz...

C'est donc sur ces félicitations en forme de vœux pour la nouvelle année que se referme ce « Tchèque du bout de la langue ». En attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible – mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous – slunce v duši, salut et à bientôt – zatím ahoj, et bonne année donc - Pour féliciter !

10-01-2009