Amis, copains, potes, camarades

17-04-2010

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague – Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Actualité oblige, c’est d’amitié – přatelství, que nous allons parler pour cette fois. Nous allons en effet ouvrir un petit débat linguistique en forme d’hommage aux Polonais ; des voisins polonais auxquels de nombreux Tchèques n’ont pas manqué d’exprimer leur amitié en ces temps de tristes événements.

Photo: Commission européennePhoto: Commission européenne Notre débat commence donc par un débat technique : l’équipe tchèque du moteur de recherche Google traduit depuis l’anglais différentes applications – et sur un forum, une linguiste employée par Google appelle à l’aide en demandant aux autres intervenants du forum quelle est la traduction du mot anglais « friend ». On constate en effet qu’en tchèque, « friend » est parfois traduit par « známý » et d’autres fois par « přítel ». Il existe différentes façons de ressentir la traduction du mot « friend », et la question est donc de savoir laquelle des deux est la plus juste ou convient le mieux au contexte : s’agit-il du neutre « známý » ou du mot « přítel » plus intime (proche du sens de « petit ami ») ? Et qu’en est-il du mot « kamarád » ?

La base du débat est posée. Nous avons devant nous trois mots principaux qui désignent des personnes avec lesquelles nous sommes liés, de près ou de loin. Or, c’est précisément sur cette notion de distance, de près ou de loin, que reposent les nuances entre ces trois mots. « Známý », le plus neutre, serait traduit en français par « connaissance », même si le mot est beaucoup plus utilisé en tchèque. « Přítel », qui signifie « ami » ou « copain », est, lui, le plus intime, peut-être parce qu’il prend aussi parfois le sens de « petit ami ». Quant à « kamarád » c’est apparemment un compromis entre les deux, une distance intermédiaire. Profitons d’ailleurs également de l’occasion pour préciser également que le kamarád tchèque n’a aucune connotation communiste, contrairement au « camarade » français, celui-ci étant en tchèque désigné par le mot « soudruh ». Cette précision faite, penchons-nous maintenant sur la désignation tchèque de l’amitié.

En résumé, le mot « přítel » est le plus intime, il désigne les personnes qui nous sont les plus proches ; « kamarád » désigne un groupe restreint de bonnes connaissances, de personnes que l’on connaît bien, tandis que « známý » est un mot neutre désignant toutes les catégories de gens que l’on connaît plus ou moins bien, ainsi que les « přátelé » (pluriel de « přítel ») et les « kamarádi ». On a donc une idée assez claire de ce que sont les « známí », mot qui tire son origine du verbe « znát » - « connaître ». Enfin, « přítel » est le bon ami et « kamarád » une sorte de pote.

Entre toutes ces nuances, on s’y perd parfois quand même un peu, et les chansons tchèques ne nous aident pas forcément non plus, puisque par exemple le groupe Hm… chante dans ‘Píseň o přátelství’ – ‘Chanson sur l’amitié’, « Měj rád svého Karla, svého kamaráda » - soit « Aime ton Karel, ton ami ». On remarque ici que, si le titre de la chanson parle d’amitié – « přátelství » et non de camaraderie – « kamarádství », les paroles, elles, parlent de l’ami Karel comme d’un « kamarád » et non d’un « přítel ». On peut donc supposer et même en conclure que les deux termes sont dans ce contexte interchangeables.

Et c’est sur cet hymne à l’amitié que se referme ce « Tchèque du bout de la langue ». En attendant de vous retrouver la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible – mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous – slunce v duši, salut et à bientôt – zatím ahoj !

17-04-2010