Week-end sportif

21-06-2010

Handball : pas de Tchèques au prochain Mondial

Photo: CTKPhoto: CTK Un but : c’est ce qu’il a finalement manqué à l’équipe de République tchèque de handball pour se qualifier pour le Championnat du monde 2011 en Suède. Les Tchèques ont été éliminés en barrages par la Serbie. Bien que vainqueurs avec trois buts d’écart (25-22) lors du match retour, samedi, à Plzeň, les Tchèques ne sont pas parvenus à remonter le retard de quatre buts qu’ils possédaient suite à leur défaite (23-27) concédée lors du match aller en Serbie la semaine dernière. Pour la deuxième fois consécutive, la République tchèque ne participera donc pas au Mondial l’année prochaine. Une énorme déception, comme le regrettait le gardien tchèque, Petr Štochl:

« Les Serbes ne sont pas une mauvaise équipe. Ce sont des joueurs de l’ancienne Yougoslavie et tout le monde sait ce que cela signifie. Le handball possède une vraie tradition là-bas comme les autres sports de balle. Mais si nous sommes éliminés, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Le match aller en Serbie s’est avéré décisif. On a très mal joué là-bas et c’est ce qui nous a coûté la qualification. Aujourd’hui, nous avons presque refait notre retard, mais c’était insuffisant et notre adversaire était finalement meilleur que nous d’un but. »

Photo: CTKPhoto: CTK En Serbie, à l’aller, les Tchèques ont en effet livré ce qui a sans doute été le plus mauvais match de leur saison. Au retour, devant leur public, ils ont montré un tout autre visage. Mais s’ils ont parfois mené de quatre buts en deuxième mi-temps, leur prestation s’est finalement avérée insuffisante, comme le reconnaissait l’ailier de Chambéry et capitaine de la sélection tchèque, Karel Nocar :

« Je pense que c’est un match qu’on aurait pu remporter avec un écart suffisant pour nous qualifier. Mais on n’a pas su saisir les opportunités que nous avons eues. En première mi-temps, on n’a marqué que dix buts, ce qui était insuffisant. On a mieux joué en seconde période. A deux ou trois reprises on a mené de quatre buts et c’est à ces moments-là qu’il aurait fallu faire la différence et inscrire un ou deux buts de plus. Mais on n’y est pas parvenu et les Serbes en ont profité pour revenir. En fin de match, on a tout essayé, mais les Serbes ont su gérer leur avance et le résultat final est que nous resterons à la maison en janvier prochain. »

Cyclisme : à deux semaines du Tour, Kreuziger n’a pas forcé en Suisse

Roman Kreuziger, photo: McSmit, CC BY-SA 3.0Roman Kreuziger, photo: McSmit, CC BY-SA 3.0 A deux semaines du départ du Tour de France, quelques-uns des principaux favoris de la Grande Boucle ont prouvé qu’ils étaient en forme lors du Tour de Suisse. La course à étapes a été remportée par le Luxembourgeois Frank Schleck avec 12’’ d’avance sur l’Américain Lance Armstrong. Vainqueur de l’édition 2008 du Tour de Suisse et troisième la saison dernière, Roman Kreuziger s’est lui contenté de la seizième place finale, à 2’05’’ de Frank Schleck. Dimanche, lors de la neuvième et dernière étape, le Tchèque n’a terminé que vingtième du contre-la-montre long de 27 kilomètres à Liestal, avec 1’33’’ de retard sur le vainqueur du jour, l’Allemand Tony Martin.

Lors du départ du Tour de France à Rotterdam, le 3 juillet, Roman Kreuziger, qui sortait d’un lourd stage de préparation dans les Alpes italiennes, s’efforcera de faire encore un peu mieux que l’année dernière, où il avait achevé le Tour à la neuvième place.

Tennis – Wimbledon : Berdych retrouve la compétition deux semaines après Roland Garros

Tomáš Berdych, photo: Christian Mesiano, CC 2.0Tomáš Berdych, photo: Christian Mesiano, CC 2.0 Cinq Tchèques, parmi lesquels Tomáš Berdych, faisaient leur entrée en lice à Wimbledon ce lundi. Au premier tour, le récent demi-finaliste à Roland Garros, tête de série n° 12 sur le gazon londonien, était opposé au Kazakh Andrey Golubev, 81e joueur mondial. Un match dont Tomáš Berdych était logiquement favori, même s’il aborde Wimbledon sans aucun match officiel disputé sur herbe. Après Roland Garros, le Tchèque a en effet d’abord pris deux semaines de repos avant d’entamer la semaine dernière sa préparation à Londres. Pour autant, Tomáš Berdych se veut confiant et estime être bien préparé :

« Je pense qu’aller le plus loin possible à Roland Garros et y jouer un grand nombre de matchs de qualité est la meilleure préparation possible pour Wimbledon. Cette année, cela m’a permis de prendre ensuite quelques jours de repos pour recharger les batteries. C’est important car Wimbledon est un autre grand rendez-vous dans la saison. Si j’avais été éliminé plus tôt à Paris, j’aurais participé au tournoi de Halle. Cette fois, ma participation aux demi-finales de Roland Garros a modifié ma préparation, j’arrive à Londres reposé et j’aborde le premier match avec beaucoup d’envie. »

Pour le reste, un seul autre joueur tchèque figure dans le tableau masculin. Il s’agit de Jan Hájek, qui aura l’honneur et la lourde tâche d’affronter l’Ecossais Andy Murray, tête de série n° 4, au premier tour. Dans le tableau féminin on retrouve neuf Tchèques, mais une seule tête de série (n° 25), Lucie Šafářová.

21-06-2010