Week-end sportif

19-10-2009

Patinage artistique : Tomáš Verner 2e du Trophée Bompart, à Paris

Tomáš Verner, photo: CTKTomáš Verner, photo: CTK Tomáš Verner a terminé deuxième du Trophée Bompard, première épreuve du Grand Prix de la saison, samedi, à Paris. En tête à l’issue du programme court, vendredi, le Tchèque, champion d’Europe en 2008, a finalement été devancé par le Japonais Nobunari Oda. Un résultat forcément encourageant en cette saison olympique, d’autant plus que Tomáš Verner présentait pour la première fois ses deux nouveaux programmes aux juges et au public. Tandis que son programme court est inspiré de la musique du film Zorba le Grec, qui a popularisé le folklore grec dans le monde entier, son programme libre est exécuté sur la musique du film Le Parrain. Et le Tchèque, à l’aise dans l’exécution de ses sauts et notamment du quadruple boucle piqué, a visiblement fait bonne impression, comme il l’a confié à la sortie de la glace :

Tomáš Verner, photo: CTKTomáš Verner, photo: CTK « Je suis surtout heureux que mes programmes aient été bien perçus tant par les juges que par les spécialistes. Il n’y a aucun problème particulier, par exemple en ce qui concerne la composition. Cette deuxième place est donc une bonne performance pour un début de saison, surtout dans une telle compétition. Mais tout n’a pas été parfait pour autant. Il y a encore pas mal de détails à améliorer, notamment au niveau des sauts. Reste que ce premier test s’est bien passé, la réaction des juges a été positive et c’est ma principale satisfaction. »

Derrière Tomáš Verner, l’Américain Adam Rippon, champion du monde juniors en titre, a complété le podium, tandis que le champion d’Europe français Brian Joubert s’est classé quatrième. Le Tchèque poursuivra désormais sa saison à Sturm Graz, en Autriche, où il entend intégrer un deuxième quadruple saut à son programme libre.

Tennis – Tounoi de Linz : Petra Kvitová battue en finale, mais promesse pour l’avenir

Petra Kvitová, photo: CTKPetra Kvitová, photo: CTK Petra Kvitová a été battue en finale du tournoi de Linz, en Autriche, dimanche, par la Belge Yanina Wickmayer, demi-finaliste du dernier US Open, en deux sets (3-6, 4-6). La joueuse tchèque, 55e au classement mondial, n’a ainsi pas remporté le deuxième titre professionnel de sa carrière, après celui décroché à Hobart, en Australie, en janvier dernier. Cette place de finaliste n’en reste pas moins une confirmation des promesses entrevues tout au long d’une saison notamment marquée par un huitième de finale à l’US Open et une victoire contre la numéro un mondiale Dinara Safina. Agée de 19 ans, Petra Kvitová, grande, gauchère et au jeu le plus souvent tout en puissance, semble encore disposer d’une importante marge de progression. Un potentiel qu’il lui faudra toutefois confirmer dès la saison prochaine pour ne pas connaître un parcours semblable à celui de Nicole Vaidišová, autre grand espoir du tennis féminin tchèque sans doute tombé pour de bon aux oubliettes.

Cyclo-cross – Coupe du monde : Zdeněk Štybar 3e à Plzeň, en attendant mieux aux Mondiaux de Tábor

Zdeněk Štybar, photo: CTKZdeněk Štybar, photo: CTK Zdeněk Štybar a terminé troisième de la deuxième étape de la Coupe du monde disputée dimanche à Plzeň, en Bohême de l’Ouest. Il s’agit de son deuxième podium de la saison après sa deuxième place acquise à Trévise il y a deux semaines. Disputée sous une pluie glaciale, la course a été remportée par le Belge Niels Albert, une nouvelle fois impressionnant. Le Tchèque a été devancé pour la deuxième place dans les derniers hectomètres par un autre coureur flamand, Sven Nijs, vainqueur du classement général de la Coupe du monde la saison dernière. A l’arrivée, Zdeněk Štybar, très offensif sur un parcours tracé sur mesure pour lui par les organisateurs, ne cachait pas sa déception d’avoir échoué dans sa quête de victoire devant son public :

« J’ai eu une petite crise à un moment car je savais très bien que si Niels Albert parvenait à s’échapper, je n’aurais pratiquement plus aucune chance de gagner la course. J’étais pourtant parti avec l’ambition de gagner, je me sentais en forme avant le départ. Je suis d’ailleurs parvenu à prendre un peu d’avance dès les premiers kilomètres mais Albert est revenu et voir ensuite la manière dont il s’est échappé m’a flanqué un coup au moral. Mais il était plus fort que moi et je suppose que la seule manière de le battre un jour est de continuer à m’entraîner. »

Après ce nouveau podium, Zdeněk Štybar occupe la deuxième place au classement général de la Coupe du monde. Mais le grand objectif de la saison sera la course des Championnats du monde, qui se tiendra à Tábor, en Bohême du Sud, en début d’année prochaine. Devant son public, le Tchèque, vice-champion du monde en titre, aura à cœur de faire encore un peu mieux qu’à Plzeň et de battre enfin les coureurs belges.

Foot – Ivan Hašek : « Les joueurs premiers responsables »

Ivan Hašek, photo: CTKIvan Hašek, photo: CTK Après le triste match nul (0-0) concédé contre l’Irlande du Nord, mercredi dernier, à Prague, Ivan Hašek, à la fois président de la fédération tchèque et sélectionneur provisoire, est revenu sur la contre-performance de l’équipe nationale, qui n’est pas parvenue à se qualifier pour la prochaine Coupe du monde en Afrique du Sud. Et Ivan Hašek, qui a dirigé les quatre derniers matchs de la Reprezentace après le limogeage de l’ancien sélectionneur Petr Rada, a livré une analyse sans complaisance du parcours éliminatoire tchèque :

Photo: CTKPhoto: CTK « Je ne pense pas qu’il faille accuser l’ancienne direction de la fédération ou l’ancien sélectionneur Petr Rada. Bien sûr, tout n’a pas été parfait mais les premiers responsables sont avant tout les joueurs. Ce sont quand même eux qui étaient sur le terrain. Dorénavant il va falloir procéder à certains changements, à un renouvellement de certains joueurs et se mettre au travail pour que l’équipe soit beaucoup plus forte à l’avenir. »

Michal Bílek et Ivan Hašek, photo: CTKMichal Bílek et Ivan Hašek, photo: CTK La première tâche d’Ivan Hašek, qui entend désormais se consacrer uniquement à ses fonctions de président de la fédération, sera toutefois d’abord de nommer un nouveau sélectionneur. L’ancien entraîneur de Strasbourg et de Saint-Étienne a indiqué qu’il s’agirait d’un Tchèque. Et à en croire la presse pragoise, le grand favori serait Michal Bílek, ancien coach du Sparta Prague qui était son assistant en équipe nationale ces dernières semaines.

19-10-2009