Week-end sportif

21-11-2005

Athlétisme : le décathlonien Roman Sebrle a été élu, samedi, Athlète tchèque de l'année pour la quatrième fois consécutive - Ski de fond : Katerina Neumannova, un des grands espoirs tchèques de médailles pour les Jeux olympiques de Turin en février prochain, a disputé sa première épreuve de Coupe du monde de la saison - Football : le leader, le Slovan Liberec, recevait le Slavia Prague, autre candidat au titre de champion, à l'occasion de la 13e journée de championnat et le match a tenu toutes ses promesses...

Roman Sebrle, Athlète tchèque de l'année pour la quatrième fois consécutive

Le meilleur athlète tchèque de l'année, Roman Sebrle, reçoit le trophée, photo: CTKLe meilleur athlète tchèque de l'année, Roman Sebrle, reçoit le trophée, photo: CTK Comme de tradition, c'est dans son costume militaire aux couleurs de son club, le Dukla Prague, que Roman Sebrle est venu chercher, samedi soir, le trophée récompensant le meilleur athlète tchèque de l'année. En tête de l'enquête à laquelle participaient journalistes, dirigeants et entraîneurs, le champion olympique d'Athènes et vice-champion du monde à Helsinky a devancé sur le podium la lanceuse de disque Vera Pospisilova, médaillée de bronze en août dernier en Finlande, et le sauteur en hauteur Jaroslav Baba qui, pour sa part, a battu cette année les records nationaux en les portant respectivement à 2,37 m en salle et à 2,36 m en plein air. Quant à la sauteuse à la perche Pavla Hamackova, qui avait causé la surprise aux Mondiaux en terminant troisième de son concours et en rapportant une troisième médaille à la République tchèque, elle n'a terminé que quatrième du classement.

Pour Roman Sebrle, qui reste le seul décathlonien de l'histoire à avoir dépassé la barre mythique des 9000 points (record du monde à 9026 points en mai 2001 à Gotzis), ce quatrième plébiscite consécutif dans son pays ne constituait toutefois qu'un lot de consolation suite à une saison qui, si elle n'a pas été mauvaise en termes de résulats avec notamment un titre europeén en salle à l'heptathlon et des victoires prestigieuses en Grand Prix, n'en garde pas moins un goût d'inachevé avec la médaille d'argent forcément décevante obtenue aux Championnats du monde :

« Bien entendu, quelque chose a manqué pour que je puisse considérer cette saison comme complétement résussie, même si d'un autre côté, elle a répondu à mes attentes. J'ai remporté l'heptathlon des championnats d'Europe en salle, alors que ce n'était pas du tout un objectif prioritaire. Toute ma préparation a été axée sur les Championnats du monde et je pense être parvenu à arriver dans la meilleure forme possible à Helsinky. Malheureusement, j'ai perdu contre Brian Clay. Avec le recul, sans doute m'a-t-il manqué l'entraînement de l'automne de l'année dernière quand je me suis reposé un peu plus de deux mois après les Jeux olympiques d'Athènes. Cette coupure a peut-être été trop longue, alors finalement, je me dis que je peux m'estimer satisfait d'avoir au moins obtenu cette médaille d'argent en Finlande. »

Ski de fond - Coupe du monde : Neumannova a entamé l'année olympique par une 5e place

Katerina Neumannova, photo: Alessio Zanol, CC BY-SA 3.0Katerina Neumannova, photo: Alessio Zanol, CC BY-SA 3.0 Katerina Neumannova, championne du monde en titre sur 10 kilomètres style libre et vainqueur de deux épreuves de Coupe du monde la saison dernière, a entamé, samedi, à Beitostölen, en Norvège, la saison olympique par une cinquième place sur 10 km style classique. La course a été remportée par Marit Björgen, lauréate de la Coupe du monde 2004-2005. La Tchèque, après un départ très lent qui l'a même reléguée à la 34e place au classement provisoire après 1,6 km, a terminé avec 34 secondes de retard sur la Norvégienne et à cinq secondes de la troisème, la Russe Natalja Baranova.

Une performance mi-figue mi-raisin, donc, pour Neumannova qui, une fois la ligne d'arrivée franchie, ne voulait toutefois pas tirer de conclusison trop hatives de cette entrée en matière conforme à celle de l'année dernière :

« A cause du manque de neige, le parcours de la course était plutôt facile. Or, dans le passé, j'ai toujours obtenu de meilleurs résulats sur des tracés plus diffciles. Certes, j'aurais préféré monter sur le podium, mais je reste sereine. Lors des prochaines courses, il devrait y avoir des montées plus dures, plus sélectives et je pense que cela devrait avantager les favorites. »

Football - Championnat : Duel au sommet sans vainqueur entre Liberec et le Slavia (3-3); le Sparta gagne enfin

Ivan Hodur de Slovan Liberec (devant) et Lukas Jarolim de Slavia Praha, photo: CTKIvan Hodur de Slovan Liberec (devant) et Lukas Jarolim de Slavia Praha, photo: CTK Après deux semaines de trève consacrées aux matches internationaux et notamment au barrage victorieux contre la Norvège qui a qualifié les Tchèques pour la prochaine Coupe du monde en Allemagne, les championnats nationaux ont repris leurs droits, ce week-end, partout en Europe. En République tchèque, la 13e journée de la Gambrinus Liga était notamment marquée par le déplacement du Slavia Prague, quatrième au classement et candidat déclaré au titre de champion, chez le leader, le Slovan Liberec. Et après une rencontre de très haute tenue dirigée par Dagmar Damkova, la seule femme arbitre de première division, les deux équipes se sont quittées dos à dos sur le score de 3-3. Menés 3 à 1 à la mi-temps, les Pragois ont parfaitement réagi en seconde période pour finalement égaliser à la toute dernière minute de jeu. Un résultat somme toute logique au vu de la physionnomie de la rencontre, comme le reconnaissait le capitaine de Liberec, Tomas Zapotocny :

« Le Slavia a réussi à nous mettre sous pression en seconde mi-temps. Malheureusement, nous ne disposons pas encore d'assez d'expérience pour faire face à ce genre de situations. Nous aurions dû évoluer en contre-attaques, tenter de garder le ballon devant et pratiquer notre jeu à base de combinaisons. Mais il faut reconnaître que nous n'y sommes pas parvenus et que le Slavia est une excellente équipe qui a su tirer profit de nos faiblesses et de sa domination et nous punir de notre jeu passif. »

Au classement, à deux journées de la fin de la première moitié de championnat, le Slovan Liberec reste donc en tête avec 28 points. L'équipe de Bohême du Nord dispose de respectivement quatre, cinq et six longueurs d'avance sur le FK Teplice, qui devait disputer un match décalé lundi soir, le Sigma Olomouc et le Slavia.

Enfin, le Sparta Prague, qui vit l'une des plus mauvaises saisons de sa riche histoire avec pas moins de sept défaites déjà concédées depuis l'ouverture de la compétition, a sorti un peu la tête de l'eau en s'imposant difficilement à domicile contre Mlada Boleslav (4-2). Le champion en titre, qui affrontera l'Ajax, à Amsterdam, ce mardi, à l'occasion de la cinquième journée de la Ligue des champions, occupe désormais la 11e place au classement, douze points derrière le Slovan Liberec.

21-11-2005