Week-end sportif

14-09-2009

Tennis – US Open : 2e titre du Grand Chelem pour Lukáš Dlouhý, une semaine avant la demi-finale de Coupe Davis ; Athlétisme – Finale mondiale : Barbora Špotáková et Jaroslav Bába 2es ; Foot – Coupe du monde : les Tchèques devront gagner et compter sur la Slovaquie pour conserver une chance de qualification.

Tennis – US Open : 2e titre du Grand Chelem pour Lukáš Dlouhý, une semaine avant la demi-finale de Coupe Davis

Leander Paes et Lukáš Dlouhý, photo: CTKLeander Paes et Lukáš Dlouhý, photo: CTK La République tchèque affrontera la Croatie, le week-end prochain, en demi-finale de la Coupe Davis. Mais avant ce rendez-vous très attendu pour lequel les Tchèques compteront une nouvelle fois essentiellement sur Tomáš Berdych et Radek Štěpánek, un autre joueur tchèque s’est illustré à l’US Open. Avec l’Indien Leander Paes, Lukáš Dlouhý a en effet remporté le tournoi de double à New York. Il s’agit du deuxième titre en Grand Chelem cette saison pour la paire tchéco-indienne.

Après Roland Garros en juin dernier, Lukáš Dlouhý a ajouté un deuxième titre du Grand Chelem à son palmarès, dimanche, à New York. Avec son partenaire Leander Paes, le Tchèque a remporté le tournoi du double messieurs des Internationaux de tennis des Etats-Unis. En finale, Lukáš Dlouhý et Leader Paes ont battu en trois sets (3-6, 6-3, 6-2) la paire composée de l’Indien Mahes Bhupathi et du Bahaméen Mark Knowles. Après avoir échoué par deux fois en finale ces deux dernières saisons, en 2007 tout d’abord avec son compatriote Pavel Vizner puis en 2008 avec Leander Paes, Lukáš Dlouhý a donc enfin triomphé sur le ciment new-yorkais. Et après la terre battue parisienne, il s’agit du deuxième succès en Grand Chelem cette saison pour la paire tchéco-indienne, ce dont était forcément satisfait Lukáš Dlouhý à la sortie du court Louis Armstrong :

Leander Paes et Lukáš Dlouhý, photo: CTKLeander Paes et Lukáš Dlouhý, photo: CTK « Il n’est pas possible de comparer ces deux victoires. Je place ces deux titres au même niveau. Remporter son premier tournoi du Grand Chelem est un sentiment fantastique. C’est comme un aboutissement. Mais confirmer et gagner un deuxième titre n’est pas simple non plus. C’est bien de l’avoir fait sur deux tournois aussi différents que le sont Roland Garros et l’US Open. Et je suis vraiment très heureux d’avoir gagné deux des quatre épreuves du Grand Chelem la même saison. »

Aussitôt la remise du trophée, Lukáš Dlouhý a pris la direction de Poreč, en Croatie, où se disputera la demi-finale de Coupe Davis entre la Croatie et la République tchèque à partir de vendredi. Il y a notamment rejoint Tomáš Berdych et Radek Štěpánek, les deux joueurs appelés à disputer les quatre rencontres de simple mais aussi très probablement le match de double samedi. Pour se qualifier pour leur première finale depuis vingt-neuf ans, les Tchèques ne partiront pas favoris face à une Croatie qui a fait le choix de la terre battue et qui s’appuiera sur le duo composé de Marin Cilic, quart de finaliste à l’US Open, et de l’immense et redoutable serveur Ivo Karlovic.

Athlétisme – Finale mondiale : Barbora Špotáková et Jaroslav Bába 2es

Trois athlètes tchèques se sont illustrés le week-end dernier, à Salonique, lors de la Finale mondiale, compétition réunissant les meilleurs athlètes de la saison en Grand Prix dans chaque discipline. L’année dernière, à Stuttgart, Barbora Spotáková y avait établi un nouveau record du monde au lancer du javelot avec 72,28 m. Cette fois, la Tchèque, médaillée d’argent aux récents Mondiaux de Berlin, s’est classée deuxième du concours. Avec un lancer à 63,45 m, elle a été devancée par la Russe Maria Abakumova, dont le javelot s’est planté 1,15 m plus loin. La deuxième place, c’est également celle du sauteur en hauteur Jaroslav Bába. Après la déception des Championnats du monde, le Tchèque s’est quelque peu consolé en franchissant 2,32 m en Grèce et en n’étant finalement devancé que par le champion du monde en titre, le Russe Yaroslav Rybakov, deux centimètres plus haut que le Tchèque. Enfin, autre performance de choix, celle de Petr Svoboda, qui a, lui, terminé quatrième du 110 mètres haies dans un temps de 13’’50.

Foot – Coupe du monde : les Tchèques devront gagner et compter sur la Slovaquie pour conserver une chance de qualification.

Photo: CTKPhoto: CTK Après son match nul (2-2) en Slovaquie suivi de sa nette victoire (7-0) contre Saint-Marin, mercredi dernier, la République tchèque occupe désormais la quatrième place de son groupe de qualification pour la Coupe du monde 2010 avec un total de douze points. Avec seulement deux matchs encore à disputer (le premier contre la Pologne le 10 octobre, puis le second contre l’Irlande du Nord quatre jours plus tard), les Tchèques sont d’ores et déjà assurés de ne pas terminer à la première place, la seule directement qualificative pour la phase finale. Deux victoires pourraient toutefois leur permettre d’accrocher la deuxième place et ainsi de disputer les barrages. Mais pour y parvenir, les Tchèques devront également compter sur un faux pax de la Slovénie, deuxième du groupe avec deux points de plus que les Tchèques et deux matchs également encore à disputer (le premier en Slovaquie, première avec quatre points d’avance, et le dernier contre Saint-Marin). Les hommes d’Ivan Hašek n’ont donc plus leur sort entre leurs mains, ce dont est bien conscient le sélectionneur tchèque :

Ivan Hašek, photo: CTKIvan Hašek, photo: CTK « C’est vrai que notre sort ne dépend pas que de nous. Si les Slovènes, qui peuvent encore espérer terminer premiers du groupe, gagnent ou font match nul en Slovaquie, la qualification deviendra pratiquement impossible pour nous. Mais nous avons pu nous rendre compte lors de notre match en Slovaquie que celle-ci est actuellement très forte. Et je fais confiance aux Slovaques. Je suis persuadé que devant leur public et avec les joueurs dont ils disposent, ils voudront aussi gagner ce match contre la Slovénie. »

Reste que malgré la confiance affichée par Ivan Hašek, un match nul entre la Slovaquie et la Slovénie condamnerait la République tchèque : un point pour chaque équipe permettrait en effet à la Slovaquie d’assurer sa première place et sa qualification et à la Slovénie sa deuxième place synonyme de barrages. Même avec deux victoires, les Tchèques n’auraient alors plus que leurs yeux pour pleurer.

14-09-2009