Tennis : la Coupe Davis nouvelle formule, ce sera sans les Tchèques

L’équipe de République tchèque de tennis ne participera pas à la phase finale de la Coupe Davis nouvelle formule à Madrid en novembre prochain. Au lieu de cela, les hommes du capitaine Jaroslav Navrátil, battus par les Pays-Bas (1-3) vendredi et samedi à Ostrava lors du premier tour de qualification, disputeront les barrages pour leur maintien dans le Groupe mondial pour la troisième année consécutive.

Jiří Lehečka, photo : ČTK / Petr SznapkaJiří Lehečka, photo : ČTK / Petr Sznapka

Jiří Veselý et Lukáš Rosol, photo : ČTK / Jaroslav OžanaJiří Veselý et Lukáš Rosol, photo : ČTK / Jaroslav Ožana Autant le tennis féminin tchèque se porte bien, avec deux joueuses – Petra Kvitová et Karolína Plísková - dans le Top 5 mondial, autant le tennis masculin ne s’est, lui, probablement jamais si mal porté. En l’absence de Tomáš Berdych, le dernier week-end de Coupe Davis, si besoin encore en était, l’a de nouveau confirmé. Vainqueur de ses deux matchs de simple et du double, Robin Haase, 54e mondial, a pratiquement qualifié à lui seul les Pays-Bas pour cette fameuse phase finale qui fait tant jaser les amateurs de tennis depuis l’annonce de son lancement l’année dernière, et dont la première édition rassemblera dix-huit pays dans la capitale espagnole à l’automne prochain.

Cette nouvelle petite sauterie de l’élite du tennis mondial se fera donc sans la République tchèque, qui était représentée à Ostrava par Jiří Veselý (97e mondial), Lukáš Rosol (140e) et le junior Jiří Lehecká, 17 ans et récent quart-de-finaliste du tournoi junior de l’Open d’Australie. Alors que les deux équipes étaient à égalité (1-1) à l’issue des deux premiers simples vendredi, le double de samedi a très probablement constitué le tournant de cette rencontre. Dans un match accroché qu’ils ont eu l’occasion de remporter et qui aurait alors pu permettre aux Tchèques de mener deux points à un avant les deux derniers simples, Veselý et Rosol se sont finalement inclinés contre la paire composée de Robin Haase et de Jean-Julien Rojer en trois sets (6-7, 6-3, 6-7). Pour le capitaine Jaroslav Navrátil, la déception n’était toutefois, un peu paradoxalement, que très relative :

Jaroslav Navrátil, photo: ČTK / Jaroslav OžanaJaroslav Navrátil, photo: ČTK / Jaroslav Ožana « Nous ne sommes malheureusement pas parvenus à nous qualifier, c’est vrai, mais je suis content. J’ai vu des choses positives. Jiří Lehečka a été formidable pour sa grande première. Je pense même pouvoir dire que je n’avais encore jamais vu d’aussi bons débuts d’un jeune joueur en Coupe Davis. Jiří Veselý a eu un comportement exemplaire lui aussi. Il a participé au double alors qu’il était blessé. Ce double est malheureux, bien sûr. Nous avons eu deux balles de match dans le troisième set… Peut-être nous serions-nous qualifiés pour Madrid si nous avions remporté ce double. Mais c’est le tennis : tant qu’il manque un point, vous ne pouvez pas prétendre avoir gagné un match. Cela n’en reste pas moins un très bon match de double contre une excellente paire hollandaise. Les garçons ont tout donné, je n’ai pas de reproches à leur faire. »

Robin Haase, photo : ČTK / Petr SznapkaRobin Haase, photo : ČTK / Petr Sznapka Car après le double, l’autre temps fort du week-end a été la première apparition de Jiří Lehečka en Coupe Davis. Promis à un bel avenir par les observateurs, le jeune Tchèque, même pas froid aux yeux, ne s’est avoué vaincu contre Robin Haase qu’après une lutte acharnée (4-6, 6-2, 3-6). Et si sa défaite a définitivement scellé le sort des Tchèques, finalement dominés trois points à un, quelque chose nous dit que l’on reverra très certainement le jeune homme lors de la prochaine rencontre en Coupe Davis. Ce sera lors des barrages en septembre prochain contre un adversaire qui reste encore à désigner. Compte tenu du désert que traverse depuis quelque temps déjà le tennis masculin tchèque, on se console comme on peut…