Tennis – Coupe Davis : la finale sans les Tchèques

20-09-2010

La finale de la Coupe Davis, du 3 au 5 décembre prochains, opposera la Serbie à la France. Pourtant en bonne posture, puisqu’ils menaient 2 points à 1 à l’issue du double samedi, les Tchèques ont perdu les deux derniers matchs de simple, dimanche à Belgrade, et se sont finalement inclinés (2-3) contre la Serbie. Ils ne participeront donc pas à leur deuxième finale d’affilée : une très grande déception qui mettra beaucoup de temps avant de s’estomper.

Tomáš Berdych, Radek Štěpánek, Nenad Zimonjić et Novak Djoković, photo: CTKTomáš Berdych, Radek Štěpánek, Nenad Zimonjić et Novak Djoković, photo: CTK Tipsarević. Le héros du week-end et de la victoire serbe contre la République tchèque ne s’appelle pas Novak Djoković, comme tout le monde s’y attendait, mais Janko Tipsarević. D’abord vainqueur en quatre sets de Tomáš Berdych dans le deuxième simple, vendredi, permettant ainsi à son équipe de revenir à égalité (1-1) après la victoire initiale de Radek Štěpánek contre Viktor Troicki, Janko Tipsarević a ensuite offert le point décisif à son camp, dimanche, en remportant en trois sets secs le cinquième simple contre Radek Štěpánek (6-0, 7-6, 6-4). A l’issue de trois journées d’une demi-finale serrée et indécise jusqu’au bout, la Serbie s’est ainsi qualifiée pour la première finale de Coupe Davis de son histoire. Les Tchèques n’ont, eux, pas su saisir leur chance. Ils ne se rendront donc pas en France en fin de saison pour tenter de remporter un trophée qui leur échappe depuis 1980, comme le regrettait leur entraîneur Jaroslav Navrátil :

Jaroslav Navrátil, photo: CTKJaroslav Navrátil, photo: CTK « C’est sûr, c’est une très grande déception. Ca l’est d’autant plus que je pense que nous aurions eu plus de chances de gagner la finale cette année que l’année dernière contre l’Espagne chez elle avec Rafael Nadal. La Serbie à Belgrade avec Novak Djoković, ce n’était pas simple non plus. Mais Djoković n’a pas joué le premier jour et, avec le recul, on peut se dire qu’on a sans doute laissé passer notre chance vendredi. Nous aurions pu remporter les deux premiers simples, malheureusement Tomáš Berdych n’a pas fait un bon match. Il faut aussi reconnaître le mérite de notre adversaire. Tipsarević m’a surpris, il était dans une forme exceptionnelle ce week-end. Quant à Djoković, même si Tomáš a plutôt bien joué contre lui dimanche, je pense que seul Nadal peut le battre sur cette surface. Djoković est vraiment dans son élément sur cette surface et c’était trop compliqué de jouer contre lui là-dessus. »

Tomáš Berdych et Radek Štěpánek, photo: CTKTomáš Berdych et Radek Štěpánek, photo: CTK En remportant, samedi, en quatre sets, le double contre la paire serbe composée de Novak Djoković et de Nenad Zimonjić, Tomáš Berdych et Radek Štěpánek pensaient pourtant bien avoir fait le plus dur. Les Tchèques menaient alors 2 points à 1, et il ne leur suffisait plus que d’une victoire dans un des deux derniers simples, dimanche, pour s’ouvrir les portes de la finale. Surtout, à chaque fois que Berdych et Štěpánek avaient gagné le double lors de leurs rencontres précédentes de Coupe Davis, les Tchèques s’étaient toujours qualifiés…

Janko Tipsarević, photo: CTKJanko Tipsarević, photo: CTK Mais c’était sans compter sur Djoković, qui, bien que malmené en début de partie, venait d’abord à bout de Berdych en quatre manches dans la première rencontre dimanche. Puis vint l’heure de gloire d’un Janko Tipsarević auteur d’un festival contre un Štěpánek apparu au bout du rouleau. Le Serbe, quand même 37e joueur mondial, a notamment remporté le premier set 6-0 en ne concédant que sept points au Tchèque. Celui-ci s’est certes ressaisi dans la deuxième manche, mais pas suffisamment pour ne pas perdre le tie-break après avoir gâché une balle de set. Dès lors, le troisième set n’a plus été qu’une formalité, et les Serbes ont pu célébrer avec leur public une qualification presque inespérée. Quant aux Tchèques, très abattus, qui se voyaient déjà à Paris, leurs regrets grandiront encore à l’approche d’une finale dont ils seront absents. Mais à l’image de Radek Štěpánek, qui fêtera prochainement ses 32 ans, ils sont d’ores et déjà prêts à repartir au combat dès l’année prochaine :

Radek Štěpánek, photo: CTKRadek Štěpánek, photo: CTK « On verra ce qui va se passer, mais je suis prêt à continuer. Je suis toujours motivé, j’ai envie de gagner cette Coupe Davis, qui est pour moi quelque chose de très spécial. Aujourd’hui, je suis extrêmement déçu. Cette défaite fait très mal. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour gagner. Ca n’a pas été suffisant mais il faut savoir l’accepter. Dès l’année prochaine, la Coupe Davis sera de nouveau un objectif pour moi. Je vais m’y préparer du mieux possible et on verra bien. »

Dès mercredi, les Tchèques connaîtront le nom de leur adversaire pour le premier tour de la prochaine édition de la Coupe Davis. Une prochaine édition qui, étant donné l’âge avancé de Štěpánek et l’absence de joueurs de très bon niveau mondial derrière lui et Berdych, sera pour eux probablement l’une des dernières occasions avant bien longtemps de lutter pour la conquête du prestigieux saladier d’argent.

20-09-2010