Slavia - Chelsea : pour Michael Ngadeu, « une défaite difficile à accepter »

Malgré une prestation courageuse, beaucoup d’engagement et quelques occasions qui lui ont fait entrevoir un nouvel exploit qui n’aurait pas été usurpé, le Slavia Prague s’est incliné devant son public contre Chelsea (0-1), jeudi soir, en match aller des quarts de finale de la Ligue Europa. Un but du défenseur espagnol Marcos Alonso à cinq minutes de la fin du temps réglementaire a permis aux Blues plus réalistes de s’imposer, et ainsi réduit un peu plus encore les chances de qualification du leader du championnat tchèque, outsider de cette double confrontation. Comme ils l’ont toutefois confié au micro de Radio Prague à la sortie des vestiaires, Michael Ngadeu et Ibrahim Traoré ne baissent pas la tête avant le retour à Londres jeudi prochain. Le stoppeur camerounais et le milieu ivoirien en sont convaincus : c’est avec ambition que le Slavia se rendra à Stamford Bridge.

Michael Ngadeu (au milieu), photo: ČTK/Michal KrumphanzlMichael Ngadeu (au milieu), photo: ČTK/Michal Krumphanzl Michael Ngadeu : « C’est une défaite difficile à accepter. Concéder un but dans les dernières minutes comme cela nous est arrivé ce soir fait très mal, même si cela fait partie du jeu. Il faut donc oublier le plus vite possible cette déception pour déjà penser au match retour. »

Que vous a-t-il manqué sur la fin pour tenir ce 0-0 jusqu’au bout ? Ibrahim, vous avez même personnellement été proche d’ouvrir le score en deuxième mi-temps sur une frappe…

Ibrahim Traoré : « Je pense qu’on était bien dans le match. On a fait une bonne entame et on a répondu présent physiquement. On a su nous mettre au niveau, mais le coaching de l’entraîneur de Chelsea en deuxième mi-temps a fait la différence. Eden Hazard, N’Golo Kanté et Ruben Loftus-Cheek sont entrés en jeu, et leur fraîcheur nous a fait souffrir. Nous avons ressenti un peu de fatigue sur la fin, mais le but est la conséquence d’une erreur de concentration. Oui, ç’est dur à encaisser, mais il y a encore un match retour, et on y croit ! On donnera tout ce que nous avons à Stamford Bridge. »

Vous avez beaucoup couru durant tout le match pour vous mettre au niveau de Chelsea, cette importante débauche d’énergie a-t-elle pesé sur la fin de match ?

MN : « Non, je ne le pense pas. Les jambes étaient un peu plus lourdes, mais cela a toujours été notre façon de jouer dans tous les matchs de Ligue Europa cette saison. Si vous prenez le match contre Séville, nous avons même tenu à ce rythme pendant 120 minutes. Non, le but encaissé provient d’une erreur de marquage, et dans ce genre de match, les petites erreurs se paient cash, malheureusement pour nous. »

Dès dimanche, vous allez affronter le Sparta en championnat pour le grand derby pragois qui est toujours très attendu par le public et les médias. Est-ce donc une bonne chose pour vous d’enchaîner tout de suite avec un tel match ?

Ibrahim Traoré, photo: ČTK/Michal KrumphanzlIbrahim Traoré, photo: ČTK/Michal Krumphanzl IT : « On n’a pas le choix, c’est le calendrier qui veut ça… On est déçus ce soir, mais le derby est un match très important dans une autre compétition. Là aussi, il faudra donner le meilleur de nous-mêmes pour l’emporter. »

Votre entraîneur vous a-t-il dit quelque chose à la fin du match ?

MN : « Non, non, il n’a pas parlé. Je crois qu’il le fera demain (ce vendredi). Ce soir, ce n’était pas nécessaire. Dans le vestiaire, la déception pouvait se lire sur le visage de chaque joueur. Nous avons fait beaucoup d’efforts et nous méritions au moins un résultat nul. Mais des matchs comme celui de ce soir, nous en revivrons dans nos carrières. Certains, dont moi, en avons même déjà l’expérience. Le mieux est donc de tourner la page et de se concentrer sur le prochain match. Ce qui est passé, est passé. Il faut bien récupérer, revenir dès demain la tête fraîche pour penser au derby. »

0-0 aurait été un bon résultat pour vous dans l’optique du match retour à Londres. Mais sur ce qu’on a vu ce soir, on se dit aussi qu’il « suffirait » de marquer là-bas pour tour relancer…

MN : « Tout à fait ! C’est vrai que ce 0-0 nous allait très bien, mais voilà, on a concédé ce but et maintenant il faudra remonter la pente la semaine prochaine. Ce ne sera pas facile, mais on ira là-bas pour donner le maximum. Il faudra répéter notre prestation de ce soir tout en étant un peu plus concrets et décisifs que nous ne l’avons été aujourd’hui. »