Roland Garros : Berdych a échoué de peu

07-06-2010

Tomáš Berdych ne s’est finalement pas qualifié pour la finale de Roland Garros. Le beau parcours du Tchèque s’est arrêté en demi-finale contre le Suédois Robin Söderling. Deux autres Tchèques se sont également illustrés sur la terre battue parisienne : Lukáš Dlouhý et Květa Peschke ont en effet participé aux finales des doubles messieurs et dames.

Tomáš Berdych et Robin Söderling, photo: CTKTomáš Berdych et Robin Söderling, photo: CTK Dix-huit ans après Petr Korda, il n’y a donc pas eu de nouveau Tchèque en finale du simple messieurs des Internationaux de France de tennis. Après avoir pourtant mené deux manches à une, Tomáš Berdych a finalement été battu en cinq sets (3-6, 6-3, 7-5, 3-6, 3-6) par Robin Söderling en demi-finale, vendredi. Le Suédois s’est ainsi qualifié pour sa deuxième finale consécutive à Roland Garros. Dans un match longtemps équilibré entre deux joueurs au profil similaire, s’appuyant d’abord sur le leur service et leur coup droit, le Tchèque a tenu la dragée haute à Söderling pendant les quatre premiers sets avant de finalement craquer physiquement dans le cinquième. Pourtant, Tomáš Berdych estimait que le tournant du match se situait ailleurs :

Tomáš Berdych, photo: CTKTomáš Berdych, photo: CTK « Ma grande erreur a surtout été de perdre mon service dans le premier set. Il y a eu quelques balles sur lesquelles j’ai fait des fautes faciles. J’ai offert ce break à Söderling et il ne lui en fallait pas plus pour remporter le premier set. Si je n’avais perdu ce jeu et ce set, le match aurait été complètement différent. Bien sûr, j’ai gagné les deux sets suivants et je pense que le match aurait pu se poursuivre selon le scénario de mes matchs précédents. Malheureusement les choses se sont passées différemment, mais ça s’est joué seulement sur quelques balles. »

A l’issue du match, Tomáš Berdych a toutefois admis avoir manqué de jus dans la cinquième manche décisive. Et même si cette demi-finale à Roland Garros constitue son meilleur résultat obtenu jusqu’à présent dans un tournoi du Grand Chelem, le Tchèque a également rappelé ce que l’on savait déjà : que la terre battue, très exigeante sur le plan de la condition physique, n’est pas sa surface de prédilection. A Roland Garros, Berdych a néanmoins eu la confirmation que, malgré son style de jeu d’abord basé sur la puissance et son relatif manque de mobilité, il pouvait rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde sur n’importe quelle surface. A condition de le vouloir et de progresser en résistance.

Lukáš Dlouhý et Leander Paes, photo: Gettyimages/ISIFALukáš Dlouhý et Leander Paes, photo: Gettyimages/ISIFA Deux Tchèques ont toutefois participé à des finales à Roland Garros. Dans le double messieurs, la paire composée de Lukáš Dlouhý et de l’Indien Leander Paes n’a pas conservé son titre acquis l’année dernière. En finale, la paire tchcéo-indienne a été battue par le Canadien Daniel Nestor et le Serbe Nenad Zimonjic en deux sets (5-7 ; 2-6). Chez les dames, Květa Peschke s’est également inclinée en finale. Aux côtés de la Slovène Katarina Srebotnik, la Tchèque a été battue par les soeurs Serena et Venus Williams en deux manches (2-6 ; 3-6). Les Américaines ont ainsi remporté ensemble leur quatrième tournoi du Grand Chelem d’affilée et le douzième de leur carrière en double.

07-06-2010