Ouverture de la saison hippique à Prague

12-04-2010

La course hippique de galop le 85e Gomba handicap - Grand Prix Auto Hase, qui ouvre chaque année la saison hippique à l’hippodrome de Velká Chuchle, à Prague, a été courue le 4 avril dernier. Plus de détails sur l’histoire de la course avec le chroniqueur pour la municipalité de Prague de Velká Chuchle, Tomáš Hromádka.

Jan Rája et Heat Seat, photo: Archives TMMJan Rája et Heat Seat, photo: Archives TMM « C’est l’une des courses les plus anciennes courues à l’hippodrome de Velká Chuchle. Elle tient son nom du haras Gomba qui se trouvait non loin de la capitale de la Slovaquie, Bratislava. Il a été fondé en 1890 par le chevalier Rudolf Wiener von Welten et a disparu après son décès en 1936. Cette course se court depuis 1926 en mémoire de ce haras. Personne ne sait qui a été le premier à proposer le nom de la course, mais il est certain qu’en 1924 la victoire a été remportée par une jument, élevée justement dans ce haras. »

La première place du Prix des Paris de course de l’agence Fortuna, la seconde course la plus importante du Gomba, a été enlevée par Rabbit Avonbridge, monté par le jockey Martin Srnec. Ramar a remporté le Prix du VIP Club équestre Auto Hase et Nina Varadari a gagné le Prix des légionnaires de Chuchle, prix qui cette année a fêté sa première, les deux chevaux étant monté par le jockey champion Václav Janáček. Ce dernier a remporté quatre victoires dans le cours du déroulement du 85e Gomba handicap – Prix Auto Hase. Et c’est Heat Seat de l’écurie Martin Wolf-Clint montée par le jockey Jan Rája qui s’est imposé au Prix Auto Hase du 85e Gomba handicap. Jan Rája décrit le déroulement de la course :

Jan RájaJan Rája « J’avais déjà une bonne impression lorsque nous avons galopé vers les stalles. Et d’ailleurs la deuxième place au départ pour une course de 1200 m est très importante. Nous avons eu une course idéale. Je me suis placé derrière le cheval installé aux commandes, sur le plateau j’ai pris la commande et je suis arrivé le premier au poteau d’arrivée. Heat Seat est un cheval bien entraîné donc tout s’est bien passé. C’est toujours facile lorsque vous avez sous le postérieur une bonne machine. »

Actuellement, Jan Rája exerce sa profession de jockey en Suisse, mais il vient tout de même en République tchèque pour participer aux courses de plat importantes :

« En République tchèque je me suis déjà fait une place au soleil. Les entraîneurs et les propriétaires me connaissent et je ne ferme pas la porte uniquement parce que je suis parti à l’étranger. Si l’on me propose de monter un bon cheval je ne m’y oppose pas. J’aime mon pays, je suis tchèque et je suis fier de l’être. La chance de ma vie c’est qu’en Suisse on m’a proposé de monter les meilleurs chevaux de la Confédération helvétique et de participer aux courses importantes. Je pense que ce serait de la folie de ne pas en profiter. »

Plus de détails sur les jockeys qui ont remporté les premiers prix les plus importants sont donnés par l’ancien jockey, commissaire de courses et spécialiste des courses de plat, Jan Zágler :

Jan Zágler et l’ancien jockey Lester PiggottJan Zágler et l’ancien jockey Lester Piggott « C’est Václav Janáček qui est le plus jeune du trio : Jan Rája, Martin Srnec, Václav Janáček. Et malgré son jeune âge, 24 ans, il a gagné un grand nombre de courses. L’année passée il a même fait le record de 82 victoires dans la saison. Au cours de sa carrière il a été le plus rapide à obtenir le titre de jockey, c'est-à-dire 50 victoires. Il a remporté deux fois le premier prix au Derby tchèque, ce qui est un grand succès. Il a le don de reconnaître les qualités d’un cheval. Et comme il n’a pas de manager, comme c’est actuellement l’habitude, il téléphone lui-même aux entraîneurs et demande si leur cheval va participer aux courses. Si la réponse est affirmative, il propose de monter le cheval dans la course. On ne refuse pas un jockey champion, évidemment. Rája a remporté 23 victoires et il est le plus âgé des trois mais aussi avec le plus d’expérience. Il possède les mêmes qualités que Václav Janáček mais il est plus lourd. Janácek peu monter les poids légers – 54 à 55 kilos. Mais Rája est plus dynamique et plus tactique. Le dernier des trois, Martin Srnec, a remporté l’année passée 15 victoires. On dit juste de lui qu’il est un peu sévère avec les chevaux. Maintenant il se prépare à une carrière d’entraîneur, alors on verra comment cela va se passer. »

Jan Rája, Václav Janáček et Martin Srnec font partie encore avec Iva Milíčková et Jiří Chaloupka de la première dizaine des meilleurs jockeys de République tchèque.

12-04-2010