Moto – Grand Prix de République tchèque : triplé espagnol devant 240 000 spectateurs

16-08-2010

Le traditionnel Grand Prix moto de République tchèque s’est disputé le week-end dernier à Brno. Comme chaque année, un nombreux public était présent pour assister au triplé espagnol, avec notamment la victoire de Jorge Lorenzo dans la catégorie reine des MotoGP, mais aussi à la prometteuse cinquième place du jeune pilote tchèque Jakub Kornfeil en 125 cm3.

Jorge Lorenzo, photo: CTKJorge Lorenzo, photo: CTK Il était attendu et il n’a pas déçu. Jorge Lorenzo a remporté le Grand Prix moto de République tchèque dans la catégorie des MotoGP, dimanche à Brno, signant ainsi sa septième victoire de la saison. Sur la piste du circuit Masaryk, le pilote espagnol s’est imposé au guidon de sa Yamaha devant son compatriote Daniel Pedrosa (Honda) et l’Australien Casey Stoner (Ducati), soit ses deux dauphins au classement général du championnat du monde.

Dani Pedrosa, photo: CTKDani Pedrosa, photo: CTK Bien que parti en troisième position, Jorge Lorenzo a pris la tête de la course dès le départ pour ensuite ne plus être inquiété par ses adversaires. Cette victoire a permis à l’Espagnol de creuser encore un peu plus l’écart au classement général puisqu’il possède désormais 77 points d’avance sur Daniel Pedrosa. S’il maintient la domination qui est la sienne depuis le début de saison (sept victoires en neuf Grands Prix), cette avance confortable devrait permettre à Jorge Lorenzo de rapidement décrocher, à 23 ans, le titre de champion du monde, le premier de sa carrière en MotoGP.

Valentino Rossi, photo: CTKValentino Rossi, photo: CTK Souvent vainqueur à Brno, sur un circuit qu’il affectionne particulièrement, Valentino Rossi s’est lui cette fois contenté de la cinquième place. Le pilote italien a également profité de son week-end tchèque pour officialiser son départ de chez Yamaha. Après sept saisons marquées par quatre titres de champion du monde en 500 cm3 (catégorie remplacée depuis cette saison par les MotoGP), Valentino Rossi rejoindra l’écurie italienne Ducati.

Côté tchèque, ceux que le public attendait le plus ont déçu. Dans la catégorie des Moto2 (anciennement 250 cm3), Karel Abrahám n’a pas été autorisé par les médecins à prendre le départ après deux chutes lors de la séance de qualification samedi et un léger traumatisme crânien. Karel Abrahám, qui deviendra la saison prochaine le premier pilote tchèque de l’histoire en MotoGP, était forcément très déçu à l’annonce de cette décision :

Karel Abrahám, photo: CTKKarel Abrahám, photo: CTK « Je suis très fâché. Je pense que même en partant en 34e position, mon classement après les qualifications, j’aurais pu faire une bonne course et terminer dans les points. Je ne me sens pas mal du tout. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je serais monté sur la moto et j’aurais participé à la course. Mais bon, ce matin je suis allé voir le docteur comme je le devais. Il a fait quelques tests et m’a dit qu’il ne voulait pas que je prenne le départ. »

L’autre pilote tchèque en Moto2, Lukáš Pešek, a lui abandonné à la mi-course, victime d’une roue avant défaillante et plus généralement d’une machine mal réglée qui ne lui a jamais permis de se mêler à la lutte pour les dix premières places. En Moto2, c’est également un Espagnol qui s’est imposé : vainqueur pour la quatrième fois de l’année au guidon de sa Morikawi, Tony Elias a porté à 55 points son avance au classement général du championnat du monde.

Lukáš Pešek, photo: CTKLukáš Pešek, photo: CTK La bonne surprise tchèque du week-end a donc été signée par un jeune pilote jusque-là inconnu du grand public. A 17 ans, Jakub Kornfeil a terminé cinquième de la course des 125 cm3, à 29’’ du vainqueur Nicolas Terol (Aprilia) et à 9’’ de la troisième place d’un podium 100 % espagnol. Parti en 14e position, le Tchèque est remonté au fil des tours jusqu’à la cinquième place, profitant pour cela de la piste mouillée peu avant le départ par une averse. Malgré une moto moins rapide que celle des pilotes de tête, Jakub Kornfeil a ainsi pu rivaliser avec les meilleurs grâce aux pneus pluie et à un rythme de course moins élevé :

Jakub Kornfeil, photo: CTKJakub Kornfeil, photo: CTK « Bien sûr la piste mouillée m’a avantagé. Je savais que j’aurais plus de chances de bien figurer et de finir dans les dix premiers. Finalement, cette cinquième place est inespérée, surtout que je n’apprécie pas spécialement ce circuit de Brno. Je n’y avais jamais obtenu de bons résultats. Mais la course aujourd’hui devrait me faire changer d’avis et j’attends déjà avec impatience le Grand Prix de République tchèque la saison prochaine. »

Outre Jakub Kornfeil, le Grand Prix de République tchèque a également été de nouveau un grand succès populaire pour les organisateurs puisque près de 240 000 spectateurs ont assisté pendant trois jours aux séances de qualification et aux courses de dimanche, soit une des meilleures affluences de l’histoire.

16-08-2010