08-09-2008

Tennis : Lukáš Dlouhý perd la finale du double de l'US Open

Lukáš Dlouhý, Leander Paes, Bob Bryan et son frère Mike, photo: CTKLukáš Dlouhý, Leander Paes, Bob Bryan et son frère Mike, photo: CTK Très belle prestation de Lukáš Dlouhý, qui a disputé ce week-end la finale du double aux côtés de l’Indien Leander Paes, joueur de double très expérimenté. Une finale perdue, de justesse, face aux jumeaux américains, Bob et Mike Bryan. Deux tie-breaks ont permis à la paire américaine de l’emporter en deux sets, 7-6, 7-6. Lukáš Dlouhý, natif de Pisek, a 25 ans. Il est 165e au classement ATP. Evidemment déçu après le match, il s’est quand même félicité d’avoir atteint la finale :

« Après le match, c’est la même chose si vous perdez 6-0, 6-0 ou 7-6, 7-6... Mais bon, c’était un beau tournoi et un beau match, on a tout donné et fait ce qu’on a pu. Mais ça s’est joué à pas grand chose, à une balle, à un coup chanceux qui a décidé du match. »

Le match s’est effectivement joué à pas grand-chose. Dans le deuxième tie-break, les frères Bryan ont fini par l’emporter sur le score de 12 à 10.

Foot : les Tchèques mercredi contre l'Irlande du nord

Les qualifications pour la Coupe du monde 2010 ont commencé ce week-end. La République tchèque ne jouait pas, mais un Tchèque s’est quand même fait remarquer : Karel Brückner, l’ancien entraîneur de la sélection nationale passé de l’autre côté de la frontière pour entraîner l’Autriche.

Karel Brückner avait sans doute une petite appréhension pour son premier match officiel depuis la défaite cinglante des Tchèques contre les Turcs à l’Euro. Mais premier match et premier exploit pour sa Wunderteam autrichienne, qui l’emporte 3-1 à Vienne face à une équipe de France composée de Bleus bien pâles.

Quant à la sélection tchèque, elle disputera son premier match mercredi à l’extérieur contre l’Irlande du Nord, qui vient d’être battue 2-1 à Bratislava par les Slovaques, qui ont pris la tête de ce groupe 3.

Radoslav Kováč, Tomáš Ujfaluši et Marek Jankulovski, photo: CTKRadoslav Kováč, Tomáš Ujfaluši et Marek Jankulovski, photo: CTK Beaucoup de blessés côté tchèque, et choix difficiles pour le successeur de Brückner, Petr Rada. Une bonne nouvelle quand même : Marek Jankulovski devrait être de la partie. C’est en tout cas ce qu’espère le défenseur du Milan AC :

« Je pense que ces trois derniers jours de repos m’ont beaucoup aidé, je pense que ma blessure va mieux, j’avais comme une sorte de crampe qui a disparu. Je me sens bien et j’espère que mercredi je serai disponible pour l’équipe et à 100% de mes capacités. »

Le match Irlande du Nord-République tchèque ce sera donc mercredi soir à 20h45.

Jeux paralympiques : déjà deux médailles d'or pour les Tchèques

Eva Kacanu, photo: CTKEva Kacanu, photo: CTK Direction Pékin maintenant pour les Jeux paralympiques qui s’y déroulent en ce moment. Avec une première médaille d’or pour les Tchèques et un record du monde à la clé : 6,73 m pour Eva Kacanu, 43 ans, au lancer du poids:

« Je ne sais pas, je ne comprends pas... J’ai juste envie de pleurer. Je suis tellement heureuse que ça ait marché même si j’ai eu beaucoup de problèmes de santé cette année. Je voulais battre le record du monde, ce que j’ai réussi à faire au dernier essai. C’est pour moi la récompense suprême, je suis heureuse. »

Jiří Ježek, photo: CTKJiří Ježek, photo: CTK Eva Kacanu a indiqué s’être beaucoup inspirée de la lanceuse de javelot Barbora Špotáková, qui a elle aussi remporté l’or grâce à son dernier lancer, dans ce même stade, "le nid d’oiseaux".

La deuxième médaille d'or a été remportée lundi par le cycliste Jiří Ježek dans la poursuite individuelle (LC2).

Biathlon : la coupe du monde 2013 à Nové Město

La nouvelle vient d’être annoncée par l'Union internationale de biathlon: la République tchèque accueillera les championnats du monde en 2013. Les épreuves se dérouleront à Nové Město, en Moravie. Bonne nouvelle pour la République tchèque, qui organise déjà l’hiver prochain la coupe du monde de ski nordique à Liberec. Et bonne nouvelle pour Michal Šlesingr, le meilleur Tchèque de la discipline:

« C’est agréable de pouvoir courir devant son public dans son pays. Mais le championnat du monde est dans longtemps, dans quatre ans. D’ici là je vais essayer d’accumuler les expériences, parce que courir à la maison a aussi des inconvénients, comme la pression psychologique plus grande sur le sportif. »

08-09-2008