La presse tchèque salue le sacre des footballeurs français

Agréable surprise pour les Français qui vivent ou sont de passage à Prague : « Vive la France ! » pouvait-on lire en effet en une de Lidové noviny ce lundi matin. Même le quotidien généraliste faisait ses gros titres de la victoire des Bleus en finale de la Coupe du monde de football.

Photo : ČRo - Radio PraguePhoto : ČRo - Radio Prague Lugo Lloris brandissant le trophée sous une pluie de confettis dorés, Didier Deschamps porté en triomphe par ses joueurs, Emmanuel Macron bras levés dans la loge présidentielle du stade Loujniki aux côtés de Vladimir Poutine ou encore scènes de liesse sur les Champs-Elysées : ce sont les mêmes photos que partout ailleurs dans le monde que l’on trouvait dans les médias tchèques ce lundi.

Le journal Sport n’a pas fait preuve d’une grande imagination non plus en titrant « FRANC!E » avec un point d’exclamation à la place du « i ». A l’intérieur de ses pages, le quotidien spécialisé estime que si les Bleus se sont imposés en Russie en battant la Croatie (4-2) en finale, c’est parce qu’ils ont fait leur la devise « Un pour tous, tous pour la France ». « Pourquoi la France est championne du monde ? », s’interroge l’auteur. « Non seulement parce qu’elle disposait d’une quantité incroyable de talents comme Griezmann, Mbappé, Lloris, Kanté, Varane et d’autres encore, mais aussi parce que toutes ces individualités se sont mises au service de l’équipe. Or, c’est précisément le doute que l’on pouvait formuler [avant le début de la compétition] à son égard. » Sur ce point précis, le même journaliste souligne l’importance du rôle du sélectionneur Didier Deschamps. Selon lui, il fallait « quelqu’un de sa trempe » pour diriger « des vedettes parfois capricieuses ». Au total, la France, « qui a montré qu’elle savait attaquer comme bien défendre », est donc championne du monde tout simplement « parce qu’elle le mérite ».

Photo : ČTK / AP Photo / Matthias SchraderPhoto : ČTK / AP Photo / Matthias Schrader Le quotidien Mladá fronta Dnes estime, lui, qu’il est difficile d’affirmer que c’est la meilleure équipe qui a gagné, en rappelant par exemple « le formidable jeu » proposé par la Belgique, médaillée de bronze. « Ce sont très bien les Croates qui auraient pu crier ‘Vive la Croatie !’ dimanche soir », apprend-on également. Selon le journaliste, la rationalité, l’efficacité, la discipline, la chance et l’arbitrage vidéo ont décidé du sort d’une finale « excitante et magique » au cours de laquelle Modric, Rakitic et Cie non seulement n’ont pas démérité, mais ont peut-être même mieux joué que les vainqueurs.

Novak Djokovic avait raison

Photo : ČTK / AP Photo / Matthias SchraderPhoto : ČTK / AP Photo / Matthias Schrader L’expert du site en ligne Aktualne.cz va plus loin encore en titrant « Djokovic avait raison : les Croates auraient mérité de gagner la Coupe du monde », en référence à la déclaration du tennisman serbe - vainqueur parallèlement de Wimbledon dimanche - qui a déclaré qu’il supportait la sélection de l’ancienne République yougoslave. « Les Français ont eu plus de réussite en finale », analyse assez justement le commentateur qui rappelle que s’ils menaient 2 à 1 à la mi-temps, les Croates, eux, en lesquels beaucoup voient un modèle à suivre pour la sélection tchèque, avaient tiré sept fois au but contre une seule tentative pour les hommes de Deschamps. Il préfère donc retenir la prestation d’ensemble et la bonne image laissée par la formation guidée par son leader Luka Modric, qui a illuminé le tournoi de son talent.

Que les Français se rassurent quand même : ce n’est pas là l’avis de tous les observateurs tchèques. Ainsi, le site Seznam.cz confirme que le sacre des Français est « logique et mérité ». « A L’image de Mbappé, un de leurs tout meilleurs joueurs, les Bleus sont en avance sur les autres équipes nationales », explique-t-il en vantant les mérites de la formation à la française. Bref, encore une fois, même si certains auraient sans doute préféré voir gagner la Croatie (où beaucoup de touristes tchèques passent traditionnellement leurs vacances estivales), voire la Belgique pour la beauté du football, les « Vive la France ! » ou « Les Coqs sur le trône », de Lidové noviny encore, ne sont pas, loin s'en faut, injustifiés non plus.