Judo : le Tchèque Lukáš Krpálek nouveau champion du monde dans la catégorie de Teddy Riner !

02-09-2019

Déjà titré à plusieurs reprises chez les moins de 100kg, le judoka tchèque Lukáš Krpálek est parvenu ce week-end au Japon à devenir champion du monde dans la catégorie reine, celle des rois du tatami qui dépassent le quintal sur la balance. A moins d’un an des Jeux olympiques, un duel magistral pourrait être en train de se profiler avec la perspective d’une affiche tchéco-française de rêve entre le nouveau champion du monde et le monstre sacré de la catégorie, Teddy Riner.

Lukáš Krpálek est parvenu en finale à prendre le dessus sur le Japonais Hisayoshi Harasawa, photo: ČTK / Vít ŠimánekLukáš Krpálek est parvenu en finale à prendre le dessus sur le Japonais Hisayoshi Harasawa, photo: ČTK / Vít Šimánek

L’exploit réalisé samedi par Lukáš Krpálek a été d’autant plus remarqué qu’il est parvenu en finale à prendre le dessus sur le Japonais Hisayoshi Harasawa devant son public, sur le tatami de la mythique Nippon Budokan de Tokyo.

Après environ huit minutes de combat intensif, ce dernier, épuisé et malmené par le Tchèque, a écopé d’une logique troisième pénalité synonyme de défaite. Synonyme également de médaille d’or pour celui surnommé par son entraîneur « le monstre intelligent » et par d’autres « l’albatros » ou « l’arbre » :

Lukáš Krpálek : « C’était mon plus grand rêve et j’ai réussi à le réaliser. J’ai remporté les titres de champion d’Europe et champion du monde dans deux catégories différentes. Maintenant je veux finir en beauté avec les Jeux olympiques et évidemment avec le championnat d’Europe à domicile, donc il me reste encore deux rêves à réaliser. »

Lukáš Krpálek, photo: ČTK / Vít ŠimánekLukáš Krpálek, photo: ČTK / Vít Šimánek Les championnats d’Europe de judo se dérouleront à Prague à la fin du mois d’avril prochain et il ne fait pas de doute qu’une très grande partie de la foule réunie pour l’occasion à l’O2 Arena va venir acclamer et soutenir le Tchèque de bientôt 29 ans.

Ce sera pour Lukáš Krpálek l’occasion devant son public d’une ultime répétition avant la grande échéance de l’été et le rêve olympique, dans la même Nippon Budokan, où il s’est entraîné pendant des centaines d’heures au début de sa carrière.

Lukáš Krpálek : « Pour moi c’est un véritable conte de fées. Cette carrière et ce parcours, même si je ne devais plus rien gagner à partir de maintenant, je pourrais m’en satisfaire. Mais je peux promettre à mes fans que je vais tout faire pour décrocher d’autres médailles, en tout cas au moins une médaille olympique. »

En attendant Riner

Teddy Riner, photo: XIIIfromTOKYO, CC BY-SA 3.0Teddy Riner, photo: XIIIfromTOKYO, CC BY-SA 3.0 « En l’absence de Teddy Riner, Krpálek roi des poids lourds », « Krpálek profite de l’absence de Teddy Riner » ou encore « Ce que les mondiaux ont appris à Teddy Riner sur ses adversaires » : la presse française, si elle saluait l'énorme performance du Tchèque ce week-end, mettait forcément en avant la non-participation du monstre sacré des poids-lourds de cette dernière décennie.

Teddy « Winner » Riner se consacre à la préparation des Jeux olympiques pendant les prochains mois et n’aura pas manqué cette semaine d’observer en détails les prestations de ses futurs adversaires, à commencer par celle du Tchèque, victorieux bien que fraîchement débarqué dans sa catégorie.

Lors de leur premier et unique combat au Grand-Prix de Montréal en juillet dernier, le Guadeloupéen a réussi à battre le natif de Jihlava en demi-finale, mais très difficilement, sur waza-ari, au terme d’une âpre bataille.

Si les deux athlètes sont épargnés par les blessures au cours des prochains mois, il y a déjà de quoi se réjouir du spectacle que pourrait offrir du 25 au 31 juillet 2020 le tournoi olympique organisé dans le temple du judo, où les judokas japonais auront également à cœur de briller.

02-09-2019