Hockey sur glace - Mondial : Jaromír Jágr leader d’une équipe tchèque amoindrie

20-04-2009

Le Championnat du monde démarre en Suisse, vendredi prochain. Avant son entrée en matière contre le Danemark, samedi à Zurich, la République tchèque a disputé en fin de semaine dernière, à Liberec, trois derniers matchs de préparation contre la Suède, la Russie et la Finlande pour un bilan de deux victoires et une défaite. Lundi, le groupe des joueurs convoqués pour le Mondial a été communiqué. Avec une équipe relativement inexpérimentée, mais emmenés par l’inusable Jaromír Jágr, les Tchèques espèrent ramener une médaille.

Tchèquie - Finlande, photo: CTKTchèquie - Finlande, photo: CTK Deux victoires contre la Suède et la Finlande et une défaite contre la Russie : c’est le bilan, plutôt rassurant, des trois derniers matchs disputés dans le cadre de l’European Hockey Tour (EHT), série de quatre tournois organisés durant la saison dans chacun des quatre pays majeurs du hockey européen. Face aux Russes, champions du monde en titre, les Tchèques ont certes été dominés mais n’ont finalement été battus que de justesse (3-4) à l’issue d’un match très engagé au cours duquel accrochages et bagarres ont fait lever les spectateurs plus d’une fois de leurs sièges.

Jaromír Jágr, photo: CTKJaromír Jágr, photo: CTK Lundi, l’entraîneur Vladimír Růžička a publié la liste des joueurs appelés à disputer le Mondial. Comme chaque année, il a dû composer avec l’absence de nombreux joueurs de la ligue nord-américaine NHL, blessés ou désireux de se remettre au terme d’une saison régulière épuisante longue de 82 matchs. Malgré tout, les Tchèques, qui présenteront une équipe rajeunie par la force des choses, pourront compter sur la présence de cinq éléments appartenant à des clubs NHL mais aussi de dix autres évoluant en KHL, la ligue continentale récemment créée en remplacement de la Superliga russe. En revanche, seuls neufs joueurs ont disputé cette saison l’Extraliga, le championnat national tchèque. Surtout, pour parvenir à décrocher une médaille, objectif déclaré avant le début du tournoi, les Tchèques pourront s’appuyer sur le talent et l’expérience du vétéran Jaromír Jágr, qui, malgré ses 37 ans, reste l’incontestable star du hockey national.

Les services de Jágr ne seront assurément pas de trop pour une équipe tchèque qui n’a plus été sacrée championne du monde depuis le Mondial autrichien en 2005. Mais cette année encore, ce sont surtout le Canada et la Russie qui font figure de grands favoris.

20-04-2009