Hockey : Jágr, le seigneur de Kladno

23-04-2019

A 47 ans, un hockeyeur professionnel est en général un hockeyeur retraité qui soigne des articulations parfois douloureuses à cause des années passées sur la glace. Pas lui. A 47 ans, la légende du hockey tchèque Jaromír Jágr est toujours sur la glace. Et pas pour faire de la figuration – vendredi, il a inscrit quatre buts pour la victoire et surtout la qualification de Kladno, son club, en Extraliga, le championnat de l’élite nationale.

Jaromír Jágr, photo: ČTK/Petr SkřivánekJaromír Jágr, photo: ČTK/Petr Skřivánek Hat trick. Le coup du chapeau, trois buts à la suite pour mener 3-0 vendredi face à České Budějovice. Jaromír Jágr a l’habitude de faire le coup du chapeau, le premier de sa carrière remonte au 2 février 1991, c’était avec les Pittsburgh Penguins, quand une bonne partie de ses actuels coéquipiers n’étaient pas encore nés !

Après un retour à 3-2 de l’équipe adverse, le légendaire numéro 68 a inscrit le quatrième but des Chevaliers de Kladno (Rytíři Kladno) et ainsi scellé la victoire et la montée du club dont il est le principal propriétaire depuis 2011.

Le vendredi était saint et comme Jágr est très religieux, il a indiqué avoir passé la journée à l’église orthodoxe où il a ses habitudes. « Jarda » (le diminutif de Jaromír) avait aussi foi en son équipe en cette fin de saison cruciale :

« J’ai toujours cru qu’avec les joueurs que nous avons, notre forme et notre jeu allaient s’améliorer au cours de la saison et que nous serions au maximum pendant les play-offs. C’est comme ça que ça s’est passé. Les équipes d’Extraliga nous ont d’abord donné une bonne leçon mais après nous avons su modifier notre jeu. »

Jágr a été bien épaulé en attaque par un autre ancien joueur de la NHL, Tomáš Plekanec, qui, à 36 ans, fait figure de jeunot à côté de celui dont la nuque longue a marqué l’histoire de la Tchécoslovaquie. La coupe de cheveux est aujourd’hui plus sobre mais la barbe est fournie - et grisonnante.

Quelques jours avant la qualification, le héros de Kladno avait inscrit un but remarquable, un « coast to coast » en traversant en solo la patinoire pour transpercer la défense et le gardien. Un signe de son retour en forme après une blessure qui l’a empêché de jouer plusieurs mois :

« Avec le temps j’ai réussi à revenir. J’ai eu le temps de m’entraîner, je me suis entraîné la nuit et je sais que plus tu t’entraines plus tu joues bien. Après j’ai su profiter des occasions… »

Jaromír Jágr, photo: ČTK/Vít ŠimánekJaromír Jágr, photo: ČTK/Vít Šimánek Cinq ans après avoir quitté l’Extraliga, les Chevaliers de Kladno retrouveront donc l’élite la saison prochaine. Jaromir Jágr, le seigneur de Kladno, fêtera ses 48 ans en février et pourrait encore fatiguer les défenses adverses à son poste de « gros ailier » :

« Je ne promets rien, et je ne dis pas non plus que je ne jouerai pas. Ça dépend de comment je vais me sentir, ça dépend aussi de la forme de notre équipe et de nos résultats… »

En attendant la saison prochaine, les supporters de Kladno veulent que leur « Jarda » soit classé parmi les personnages les plus illustres de l’histoire nationale : « On veut voir Jarda sur un billet de banque ! » était la revendication inscrite la semaine dernière sur la plus grande banderole dépliée dans les tribunes de la patinoire de sa ville natale.

23-04-2019