Foot – Euro espoirs : la révélation Kliment permet aux Tchèques de continuer à rêver

22-06-2015

Après la défaite (1-2) concédée contre le Danemark en ouverture du tournoi, l’équipe de République tchèque de football s’est relancée dans la course à la qualification pour les demi-finales de « son » championnat d’Europe espoirs (joueurs de moins de 21 ans) en battant la Serbie (4-0), samedi soir, à Prague, pour son deuxième match de groupe. Mardi, face à l’Allemagne, grande favorite de l’épreuve, les jeunes Tchèques seront toutefois probablement condamnés à gagner pour atteindre le dernier carré et continuer de pouvoir rêver à un nouveau titre de champions d’Europe, treize ans après le sacre de la génération des Petr Čech et Milan Baroš.

Pavel Kadeřábek, Jan Kliment  et Jiří Skalák, photo: ČTKPavel Kadeřábek, Jan Kliment et Jiří Skalák, photo: ČTK Jan Kliment. Jusqu’à mercredi dernier et sa deuxième sélection en équipe espoirs, l’attaquant de 21 ans du FC Vysočina Jihlava, modeste dixième de la saison écoulée de Synot Liga, était encore un parfait inconnu pour tous ou presque, y compris en République tchèque. Il faut dire qu’avec trente apparitions en tout et pour tout pour trois petits buts inscrits en première division tchèque en l’espace de trois saisons, les statistiques de Jan Kliment n’avaient pas spécialement de quoi empêcher de dormir les défenseurs danois et serbes.

Samedi, Jan Kliment a pourtant été le héros de la nette victoire tchèque aux dépens d’une équipe serbe qui n’avait absolument rien en commun avec celle des moins de 20 ans sacrée championne du monde en Nouvelle-Zélande quelques heures plus tôt. Auteur d’un triplé en cinquante-six minutes et sorti sous les ovations du public peu avant la fin d’un match déjà décisif pour le proche avenir de son équipe dans cet Euro, Jan Kliment avait lui-même bien du mal à croire à ce qui venait de lui arriver :

Tchéquie - Denmark, photo: ČTKTchéquie - Denmark, photo: ČTK « C’est dingue… Il y a encore à peine un mois de cela, je n’imaginais même pas disputer cet Euro et je m’apprêtais à partir en vacances. La sélection a été une grande surprise et j’espère ainsi rendre aux entraîneurs la confiance qu’ils m’ont accordée. Ce match aujourd’hui, ce n’était que du bonheur. C’est un rêve qui se réalise… Le stade était plein, les supporters ont été fantastiques, vraiment c’était super ! »

Sous les yeux des scouts et observateurs des clubs de toute l’Europe, Jan Kliment a forcément marqué les esprits. Dimanche et ce lundi, au lendemain et surlendemain d’un succès indispensable pour les Tchèques après une entrée en matière ratée dans la compétition contre le Danemark, la photo les bras levés (et bien sûr déjà tatoués) du jeune attaquant faisait la une de toutes les pages sportives des journaux. Et si certains d’entre eux voient déjà en Jan Kliment un nouveau Milan Baroš cédant au chant des sirènes en provenance de l’étranger, l’intéressé, conscient qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, entend, lui, garder les pieds sur terre autant que faire se peut :

« Je ne peux pas encore penser à un éventuel transfert, c’est encore trop tôt, et nous avons d’autres préoccupations dans l’immédiat avec l’équipe, même si, bien sûr, c’est très agréable. J’ai montré de quoi j’étais capable sur la scène européenne et je mentirais si je disais que ce n’est pas dans un coin de ma tête, comme pour tous mes partenaires. Mais on réfléchira à tout cela tête reposée après le championnat avec mon agent. »

Tchéquie - Denmark, photo: ČTKTchéquie - Denmark, photo: ČTK Déjà convaincant même sans marquer contre le Danemark, le désormais meilleur buteur de cet Euro espoirs devra confirmer ses deux premières prestations pleines de promesses dès ce mardi soir contre un adversaire encore d’un autre calibre : l’Allemagne. Probante vainqueur elle aussi du Danemark (3-0) samedi soir, toujours à Prague, après une prestation en demi-teinte contre la Serbie trois jours plus tôt (1-1), la « baby » Mannschaft occupe provisoirement le fauteuil de leader du groupe A avec un total de quatre points. Pour l’en déloger et ainsi s’assurer de terminer à une des deux premières places qualificatives pour les demi-finales, mais aussi pour continuer à faire vibrer le public tchèque pour la compétition, la Reprezentace devra donc l’emporter, un résultat nul pouvant s’avérer insuffisant. Et pour cela, un ou deux buts supplémentaires de Jan Kliment ne seraient sans aucun doute pas de trop…

22-06-2015