Foot – Euro espoirs – Jan Suchopárek : « Terminer avec la meilleure attaque et être éliminés est une grosse déception »

29-06-2015

Organisée en République tchèque, la phase finale du championnat d’Europe espoirs de football connaît ses deux finalistes. Ce mardi, à Prague, au stade Eden, le Portugal et la Suède, respectivement tombeurs de l’Allemagne (5-0) et du Danemark (4-1) en demi-finales samedi, s’affronteront pour le titre de meilleure équipe continentale composée de joueurs de moins de 21 ans. Malheureusement pour eux, c’est sans les Tchèques que cette finale se jouera. Malgré le soutien de leur public, les « Lionceaux » (« Lvíčata » en tchèque) ont été éliminés dès le stade de la phase de groupes. A l’issue du match nul (1-1), contre l’Allemagne, mardi dernier, pour son troisième et dernier match de groupe, résultat insuffisant pour permettre à la République tchèque de se qualifier, l’entraîneur-adjoint de la Reprezentace, l’ancien Strasbourgeois Jan Suchopárek, a analysé les raisons de ce relatif échec au micro de Radio Prague :

Jan Suchopárek, photo: ČT SportJan Suchopárek, photo: ČT Sport « Nous avons joué contre une très forte équipe, qui a gagné tous ses matchs éliminatoires à cet Euro. Mais nous n’avons pas fait un mauvais match en défendant bien notamment. Par contre, nous avons été trop approximatifs offensivement. Nous avons manqué de précision. Nous avons perdu trop de ballons et surtout de duels importants dans les seize derniers mètres. Voilà pourquoi nous n’avons pas fait mieux. »

-Ceci dit, même en étant éliminés, faire un résultat nul contre cette équipe d’Allemagne-là n’est pas une contre-performance en soi. Vous avez fait un très bon match contre la Serbie (victoire 4-0) et une très belle première mi-temps contre le Danemark (les Tchèques menaient 1 à 0 avant de s’incliner 1-2 en ouverture du tournoi). Finalement, ce qui vous a coûté la qualification, c’est donc cette deuxième mi-temps contre le Danemark, durant laquelle vos joueurs ont été complétement absents…

 « C’est comme ça… C’est vrai, nous n’avons pas bien joué contre le Danemark en deuxième mi-temps. Je crois que c’était un problème psychique. Nous avons disputé ce match sans deux joueurs importants, Tomáš Kalas et Václav Kadlec, qui étaient suspendus. Après notre bonne entame, il nous a manqué en deuxième mi-temps un joueur possédant l’expérience des grands matchs ; sans compter que nous avons encaissé nos deux buts suite à des coups de pied arrêtés, sur deux corners danois. Je ne parlerais pas d’indiscipline, mais ce qui est sûr, c’est que nous n’y étions pas au marquage. A ce niveau, ce sont les détails qui font la différence. »

Au-delà du résultat brut qu’est l’élimination et qui est forcément une déception, êtes-vous satisfait du comportement d’ensemble de votre équipe durant ce tournoi face à ce qui se fait de mieux en Europe dans cette catégorie d’âge ?

Tchéquie - Danemark, photo: ČT SportTchéquie - Danemark, photo: ČT Sport « Nous sommes tristes d’être éliminés sans être parvenus à sortir de notre groupe. Mais les joueurs ont beaucoup appris durant ces trois matchs, c’est une grande expérience pour eux. Je pense qu’ils ont été un peu surpris de leur propre qualité. Nous n’étions pas en confiance pendant la phase de préparation au tournoi et, comme nous étions le pays organisateur, nous sommes restés longtemps sans disputer de match à enjeu. Après, nous avons disputé le premier match contre le Danemark sans deux à trois joueurs importants pour nous. Avant le championnat, nous n’avons pas marqué beaucoup de buts et au bout du compte, nous terminons la phase de groupes avec la meilleure des attaques… Même s’il y a donc des motifs de satisfaction, c’est pour toutes ces raisons que l’élimination est une déception. »

29-06-2015