Athlétisme – Championnats d’Europe : les femmes sauvent le bilan tchèque

13-08-2018

Heureusement que les femmes étaient là ! Trois d’entre elles ont en effet permis à la délégation tchèque de ne pas rentrer bredouilles des championnats d’Europe d’athlétisme qui se sont achevés à Berlin dimanche.

Nikola Ogrodníková, photo: Petr Sznapka/ČTKNikola Ogrodníková, photo: Petr Sznapka/ČTK Il aura fallu attendre vendredi soir et le cinquième jour de compétition pour qu’un athlète tchèque décroche enfin une médaille dans le stade olympique de Berlin. Ou plus précisément une athlète, puisque c’est Nikola Ogrodníková qui a remporté l’argent du concours du javelot. Avec un lancer à 61,85 mètres dès son premier essai, qui l’a laissée à plus de six mètres de l’Allemande Christin Hussong, nette vainqueur, la native d’Ostrava, ancienne spécialiste de l’heptathlon qui s’entraîne depuis le début de saison au Dukla Prague, est montée, à bientôt 28 ans, sur un podium d’un grand championnat international pour la première fois de sa carrière.

Anežka Drahotová (à gauche), photo: Matthias Schrader/AP/ČTK/Anežka Drahotová (à gauche), photo: Matthias Schrader/AP/ČTK/ Autre médaille d’argent, celle d’Anežka Drahotová sur le 20 kilomètres marche, samedi. Après le bronze à Zurich en 2014, la Tchèque, qui a terminé à 27 secondes de l’Espagnole Maria Perez, sacrés après avoir explosé son record personnel de plus de deux minutes (1h26'36), a décroché la deuxième breloque de sa carrière.

Enfin, dimanche, Eva Vrabcová-Nývltová a offert une médaille de bronze à la République tchèque en terminant troisième d’un marathon dont la Biélorusse Volha Mazuronak a franchi la ligne d’arrivée la première dans un temps de 2h26'22, devant la Française Clémence Calvin. Une performance marquante puisque Vrabcová-Nývltová est la première athlète tchèque, hommes et femmes confondus, à monter sur le podium d’un marathon d’un grand championnat depuis le sacre olympique d’un certain Emil Zátopek en 1952 à Helsinki.

Eva Vrabcová-Nývltová (la troisième de gauche), photo: Martin Meissner/AP Photo/ČTKEva Vrabcová-Nývltová (la troisième de gauche), photo: Martin Meissner/AP Photo/ČTK Au moment d’un bilan global très mitigé donc, Tomáš Dvořák, l’entraîneur en chef de la sélection tchèque, a cependant tenu à rester positif :

« Nous sommes actuellement les témoins d’un renouvellement de générations. Je suis content que certains jeunes athlètes aient confirmé le bien que l’on pense d’eux. Je pense que nous pouvons envisager les prochains championnats d’Europe en 2020 avec un certain optimisme. Néanmoins, il leur faudra encore confirmer et se qualifier pour les championnats du monde et les Jeux olympiques ne sera pas simple, car c’est encore un autre niveau. Mais je ne m’inquiète pas : je suis sûr que nous aurons toujours quelques athlètes compétitifs capables de rivaliser avec les meilleurs. »

Et ce peut-être aussi chez les hommes…

13-08-2018