Centenaire de la Tchécoslovaquie - L’art de la table au Château de Prague

L’art de la table est une des manifestations les plus importantes de la culture populaire. Lors de réunions au plus haut sommet de l’Etat, la porcelaine raffinée représente l’Etat en question. A l’occasion du centenaire de la fondation de la Tchécoslovaquie indépendante, nous avons préparé pour vous une galerie de photos rappelant les changements dans l’art de la table et l’utilisation du verre et de la porcelaine au Château de Prague. La porcelaine présidentielle ne change pas avec chaque nouveau chef d’Etat. Elle est en général remplacée lorsque les symboles d’Etat le sont aussi. Les changements de régimes politiques se sont-ils reflétés dans le goût général ? De quelle façon l’Etat s’est-il présenté et se présente-t-il à travers l’art de la table tout au long du siècle écoulé, a fortiori un Etat à la longue tradition de production de verre et de porcelaine ?

Lors d’événements importants, les déjeuners et dîners des présidents tchécoslovaques impliquaient l’utilisation de porcelaine et de verre précieux. Le président T. G. Masaryk et son administration durent entièrement équiper le Château en nouvelle vaisselle, mais également le faire à un certain niveau. Cette vaisselle venait du meilleur fabricant de porcelaine du pays, Pirkenhammer, à Březová, et était ornée d’un grand symbole d’Etat. La forme de la saucière de cette vaisselle est aujourd’hui considérée comme une des plus belles dans la porcelaine tchèque. Le service fut complété par d’imposants verres de la marque Moser, avec un grand symbole d’Etat gravé.

Verre de la marque Moser, photo: © Collection du Château de Prague, Jan GlocVerre de la marque Moser, photo: © Collection du Château de Prague, Jan Gloc Le service de table, décoré d’un petit symbole d’Etat, conçu par Jaroslav Kursa en 1919, a connu un destin intéressant. Le symbole, composé uniquement du traditionnel lion de Bohême, a été adopté par décret gouvernemental le 19 mai 1919. L’utilisation de ce symbole de la Bohême suscita toutefois une importante résistance en Slovaquie. Le service ne fut donc presque jamais utilisé. En 1939, le lion de Bohême devint toutefois le petit symbole du Protectorat de Bohême-Moravie. Il est probable qu’en raison de la similitude entre ce symbole et le futur symbole du Protectorat, cette vaisselle ait été utilisée au Château de Prague entre 1939 et 1945.

Le service est complété par d’imposants verres de la marque Moser, avec un petit symbole d’Etat gravé.

Lors du mandat du deuxième président tchécoslovaque Edvard Beneš, on commanda un service de table en porcelaine à Nová Role, non loin de Karlovy Vary. Le fabricant était spécialisé dans les commandes exclusives et pour les besoins du Bureau du président de la République, il fournit une vaisselle au contour lobé, ornée d’un lion d’or émergeant d’un petit symbole d’Etat. Le service fut complété par des verres de la marque Moser.

Le service de vaisselle en porcelaine a été acquis autour de l’année 1930 auprès d’un faïencier de la ville de Bechyně. Il représente une tradition ancienne de décoration de table avec des figurines allégoriques en porcelaine.

Service avec une ligne verte 'Luh', photo: © Collection du Château de Prague, Château de Lány, Jan GlocService avec une ligne verte 'Luh', photo: © Collection du Château de Prague, Château de Lány, Jan Gloc Après 1948, on fit confectionner un service avec une ligne verte, employé auparavant au chalet Luh dans le domaine du château de Lány et réalisé en porcelaine de Karlovy Vary, de marque Dalovice, Bohême.

Le changement de blason de l’Etat, institué en 1960, a conduit entre autres à une nouvelle commande d’un service de table pour les besoins de la Chancellerie du président de la République. En 1966, un faïencier de Nová Role a reçu une commande pour un nouveau service de type moderne Claudia. Le service a été complété par des verres taillés élégants et simples de la marque Moser.

En 1972, la Chancellerie du président de la République a commandé un nouveau service de table de façon traditionnelle auprès de l’atelier de faïence Bohemia à Nová Role. On abandonne les formes simples de l’époque précédente pour une porcelaine aux rebords ondulés. Du verre de marque Moser est à nouveau utilisé sur les tables du Château de Prague.

Le service de table actuel a été pour la première fois commandé en 1998. L’assortiment, intitulé Président, a été réalisé, sur la proposition du sculpteur Jiří Vlaštovička, par le faïencier de Nová Role, devenu partie de la société Thun 1794. Les verres ont été fournis traditionnellement par la firme Moser.

Photo: Collection du Château de Prague.