Open House Festival Praha : devenir actif en tant que citoyen

14-05-2019

À Prague, plus de quatre-vingts immeubles, fermés au public le reste de l’année, ouvriront leurs portes gratuitement le week-end du 18 et 19 mai lors de la cinquième édition de l’Open House Festival. Toits, salles techniques, lieux historiques et culturels, villas luxurieuses ou immeubles modernes, les bénévoles du festival vous invitent à vous réconcilier avec l’architecture. Rencontre avec Michaela Pánková, directrice de l’organisation Open House et chargée de communication et de relation presse.

Photo: Facebook du festival Open House PrahaPhoto: Facebook du festival Open House Praha « L’architecture fait partie de notre vie quotidienne, même si certains ne le réalisent pas. Ils marchent dans la rue, vivent et construisent dans la ville et cela contribue à co-créer leurs vies. Nos vies pourraient être meilleures si nous prêtions davantage attention à l’architecture et à l’espace public de Prague. Open House Festival n’est pas uniquement destiné à ouvrir des portes pour satisfaire la curiosité des visiteurs. Nous l’avons créé pour ouvrir leurs esprits et les encourager à être plus actifs en tant que citoyens. »

Le concept de l’Open House Festival a débuté à Londres en 1992. Depuis, plus de 46 villes font partie de l’aventure, dont Prague qui a rejoint la communauté Open House Worldwide il y a déjà cinq ans. L’événement, soutenu par la célèbre architecte tchèque Eva Jiřičná, s’agrandit et étend ses frontières aux arrondissements les plus éloignés du centre-ville. Au programme de cette année : 38 nouveaux bâtiments dont le Palais Hrzán ; où le Premier ministre tchèque reçoit ses invités, la Maison Laichter conçue par l’architecte Jan Kotěra, les caves médiévales de la Maison à la Cloche de pierre, le château d’eau de Letná, le cimetière évangélique à Strašnice, l’hôtel des Invalides (Invalidovna) à Karlín et bien plus encore…

Cette année, certains bâtiments seront regroupés sous deux sections dans le but d’interroger le futur de la ville et son organisation par le biais de l’architecture. Michaela Pánková nous les dévoile :

L'immeuble Visionary, photo: Archiv de VisionaryL'immeuble Visionary, photo: Archiv de Visionary « Cette année le Conseil tchèque du bâtiment vert (CZGBC) qui célèbre son dixième anniversaire sera l’un de nos partenaires. Ce sont eux qui nous ont approchés pour nous aider à ouvrir ces immeubles construits de manière durable. C’est le thème de l’année et des années à venir ! Nous nous sommes donc demandés ce que l’architecture pouvait offrir dans le développement d’un mode de vie écologique et durable. Avec la ville de Prague, notre second partenaire depuis plusieurs années déjà, nous avons réussi à négocier l’ouverture de certains espaces et immeubles de leur propriété qui ne se sont pas encore vu attribuer de fonction prédéfinies. Nous avons pensé qu’il serait intéressant de présenter ce thème aux visiteurs afin qu’ils puissent s’investir dans leur futur et connaître le destin de ces espaces vides. »

Parmi ceux-là, on trouve à Holešovice l’immeuble Visionary qui a reçu le certificat WELL Gold, preuve incontestable de la durabilité de l’immeuble pour l’environnement et de son milieu sain pour les employés qui y travaillent. Premier immeuble ayant reçu ce certificat en République tchèque, il fait partie des sept qui le détiennent dans toute l’Europe. Autre préoccupation, le stade de Strahov. Le plus grand stade du monde demeure inoccupé depuis le début des années 2000. Réel lieu historique et culturel, son futur est au cœur des débats.

Le stade de Strahov, photo: Radomír KočíLe stade de Strahov, photo: Radomír Kočí

Transformer ces lieux inoccupés en centre culturel comme ce fût le cas pour le Centre Créatif de Prague ou en surface habitable pour faire face à la crise du logement sont des suggestions possibles proposées par le gouvernement actuel. Cependant, Michaela Pánková rappelle que les citoyens ont aussi leur mot à dire :

« En République tchèque, notre passé communiste nous a empêchés de participer et d’être engagé dans le débat public puisqu’il était interdit de nous exprimer. Alors, les gens avaient tendance à vivre de manière privée : ils partaient en voyage dans leurs propres chalets, cultivaient leurs propres jardins… Mais aujourd’hui les villes s’étendent et de plus en plus de personnes veulent y vivre. Elles sont aussi devenues de moins en moins abordables. Au cœur d’un tel débat public, les gens doivent devenir plus actifs en tant que citoyens, parler à leurs représentants politiques et s’intéresser aux événements qui se développent dans leur voisinage afin de rendre leur vie en ville plus heureuse et plus épanouie. »

Photo: Archives de l'Institut de la chimie organique et biochimie AV ČRPhoto: Archives de l'Institut de la chimie organique et biochimie AV ČR Apporter sa pierre à l’édifice en s’investissant dans l’espace public : tel est l’esprit de cet événement. C’est pourquoi l’Open House Festival est organisé uniquement par des bénévoles passionnés d’architecture et de la capitale. Près de 300 volontaires cette année ont proposé leur aide et offriront des visites guidées en anglais et en tchèque. Jeunes et moins jeunes, Tchèques et expatriés sont d’ailleurs toujours conviés à participer pour se réapproprier les murs de leur ville et son histoire. Le but : développer la culture du bénévolat, encore relativement timide en République tchèque.

Kateřina est bénévole depuis cinq ans pour le festival :

« Chacun d’entre nous veut sentir qu’on apporte son aide à quelque chose, qu’on donne une partie de nous-même à ce monde. Lorsque j’ai vu cette annonce de bénévolat, ça m’a tout de suite parlé. Je suis Pragoise, j’adore cette ville et je veux la découvrir en visitant des immeubles qui n’ont jamais été ouverts auparavant et les faire découvrir aux autres. Je peux voir qu’en cinq ans, la culture du bénévolat s’est intensifiée. Les gens ont davantage envie de donner de leur temps gratuitement pour s’amuser et pour rencontrer de nouvelles personnes aussi. Alors ouvrons Prague ensemble ! »

http://openhousepraha.cz/en/homepage-en/

Photo: Archive de l'hôtel International PraguePhoto: Archive de l'hôtel International Prague
14-05-2019