Jara Cimrman, le plus grand Tchèque de tous les temps ?

Le sondage lancé récemment par la télévision publique pour l'élection du « plus grand Tchèque de tous les temps » a révélé que la majorité des personnes qui ont voté se sont prononcées pour Jara Cimrman.

Logo de la compétitionLogo de la compétition Vous ne le connaissez sûrement pas si vous vivez à l'étranger, peut-être en avez-vous vaguement entendu parler si vous habitez à Prague, ou peut-être êtes-vous déjà un fan inconditionnel : quoiqu'il en soit, le personnage de Jara Cimrman - prononcer Tsi-mer-mane - ne peut vous laisser indifférent si vous vous intéressez à la République tchèque - ou aux grandes inventions du siècle dernier.

Le yaourt, le CD (Cimrman Disque), l'ampoule électrique - vous ne le saviez peut-être pas, mais toutes ces grandes inventions, et bien d'autres encore, sont le fruit du génie de Jara Cimrman. Cimrman a en outre participé à l'élaboration des plans de la tour Eiffel, proposé la construction du canal de Panama aux Américains, et était sur le point de devenir le premier explorateur à atteindre le pôle nord, lorsqu'une tribu d'indiens affamés le fit rebrousser chemin - à sept mètres du but seulement...

Si vous commencez déjà à douter de l'existence de ce personnage, qui a par ailleurs réécrit une nouvelle de Tchekov et ouvert un théâtre de marionnettes au Paraguay, vous avez raison, il ne s'agit pas de lacunes dans votre culture générale, mais bien d'un personnage fictif, inventé par deux dramaturges et acteurs, Zdenek Sverak et Ladislav Smoljak, en 1967. Ils ont écrit jusqu'à aujourd'hui trois long-métrages et douze pièces de théâtre mettant en scène le plus grand inventeur, explorateur, musicien, architecte, et artiste tchèque de tous les temps, Jara Cimrman.

Et aujourd'hui, à l'heure où la télévision publique organise la compétition visant à élire le plus grand Tchèque de tous les temps, qui est arrivé en tête du classement, devant Charles IV, Comenius, ou autre Masaryk ? Cimrman, évidemment.

Zdenek Sverak est l'un des « Cimrmanologues » en chef :

« Je suis surpris par le fait que l'idée de réhabiliter ce génie tchèque non reconnu qui a vécu au début du siècle dernier a été si persuasive que la nation tchèque dans son ensemble est convaincue qu'il s'agit d'un personnage qui mérite l'attention. Ce qui nous apporte le plus de satisfaction, à nous qui sommes auteurs et acteurs de cette saga depuis 38 ans, est de voir dans le public non pas nos enfants mais nos petits-enfants rire en nous voyant jouer ce que nous avons écrit il y a 35 ans ou imaginé l'année dernière. »

On a déjà dépassé la millième représentation de l'une des pièces jouées sur les planches du théâtre qui porte le nom de Jara Cimrman, dans le quartier de Zizkov. Jana Pazdernikova est la directrice de ce théâtre qui ne désemplit pas :

« Moi aussi j'ai voté pour Jara Cimrman, mais en fait il n'a gagné que de manière officieuse, car même s'il est arrivé largement en tête, le réglement précise que l'élu ne peut être un personnage de fiction. Je pense que Jara Cimrman est un phénomène chez nous en Tchéquie, une personnalité qui, bien que fictive, correspond aux attentes du public. Je crois également que c'est vrai qu'il est une figure représentative du Tchèque. Notamment parce que Jara Cimrman arrive toujours un peu en retard, découvre ce qui a déjà été découvert. C'est un outsider et malheureusement, ou heureusement, ce genre de choses nous sont proches, et en quelque sorte sympathiques, peut-être. »

 « Il représente le désir de notre petite nation de figurer parmi les grandes. Il a connu tous les grands de ce monde et côtoyaient les plus grands génies européens. Il les a conseillés et même très bien conseillés, mais n'a jamais eu de succès seul. Et c'est peut-être notre complexe : nous aimerions être plus grands que nous le sommes », explique Zdenek Sverak, par ailleurs vainqueur d'un Oscar à Hollywood.

Jara Cimrman, tout comme le brave soldat Chveïk, lui aussi bien placé dans le classement, ne pourra être élu officiellement « le plus grand Tchèque de tous les temps ». Contre cette décision qualifiée d'injuste, une pétition a été lancée par ses plus fervents supporters. Cette pétition a déjà recueilli des milliers de signatures et Zdenek Sverak, créateur de ce phénomène, ne cache pas son étonnement :

« Cela m'a réellement choqué que nous ayons infecté à ce point ce pays avec Cimrman qu'il est aujourd'hui choisi pour être le plus grand Tchèque. Je l'interprète comme une expression de notre sens de l'humour. D'autre part, le choix est tellement difficile parmi nos grands comme Charles IV, Jan Hus, Comenius, ou autres, que les gens se sont peut-être dit que la seule chose sûre qui restait était l'humour, la plaisanterie. »

L'élection du plus grand Tchèque de tous les temps s'est achevée fin janvier. Le 11 juin prochain, les téléspectateurs auront la possibilité de déterminer l'ordre des dix finalistes. La télévision publique tchèque, assaillie par les Cimrmanophiles, s'est déjà engagée à inclure le vainqueur officieux de la compétition dans son programme.