Festival du film de football à Prague, clap deux

Après Berlin, Paris, Bilbao et bien d’autres villes encore en Europe, Prague possède elle aussi désormais son festival du film de football. Intitulé « Le football est un film », sa deuxième édition se tiendra à Prague, au cinéma Kino Světozor, de vendredi à dimanche (7-9 décembre). Coordinateur de l’association « Fotbal pro rozvoj » - « Le développement par le football », Ansley Hofmann nous en présente la programmation :

Ansley Hofmann, photo:Ansley Hofmann, photo: « Nous proposons trois films chaque jour avec une variation de courts et surtout de longs métrages. Ces documentaires traitent de différents thèmes, car le football reflète diverses facettes de la société ou des mondes politique et économique. Par exemple, nous présentons vendredi soir un film très attendu ‘Triumph’ qui retrace le parcours de l’équipe d’Albanie lors des éliminatoires pour l’Euro 2016 en France. Le film traite notamment des tensions avec la Serbie, puisque les deux équipes se sont affrontées pour la première fois depuis la fin du conflit dans les Balkans. C’est là la force du football, qui fait ressortir tous les types d’émotions et relations entre les peuples. Comment les supporters, qui sont une frange de la population, réagissent-ils dans ces situations ? »

Votre association mène différents projets sociaux autour du football. Est-ce un élément dont vous avez tenu compte pour la sélection des films du festival ?

 « C’est vrai. Ce que nous voulons montrer, c’est que le football aujourd’hui, ce n’est pas essentiellement une affaire de gros sous et de conflits entre grands clubs. Nous nous efforçons, au contraire, de promouvoir ses valeurs de base que sont le respect, la solidarité et le fair-play. C’est donc effectivement cet aspect moins connu du jeu que nous voulons montrer au public. Ce sont ces valeurs qui amènent certains supporters à créer des associations parallèlement à leurs clubs ou à se battre pour faire vivre un petit club amateur. C’est aussi par exemple l’histoire d’un pays comme les îles Féroé, où l’industrie poissonnière se mêle de façon atypique et drôle à celle du football. Le film qui leur est consacré est en quelque sorte un conte de fée. C’est donc tout cela à la fois que nous voulons montrer. »

Quels sont encore les autres films qui figurent au programme ?

 « Tous les films nous permettront de voyager sur différents continents. Nous irons ainsi en Amérique latine et au Panama avec un film sur des joueurs qui veulent mener une carrière professionnelle mais qui sont confrontés aux aspects négatifs de la vie dans leur pays : la drogue, la violence urbaine… Mais nous irons aussi en Autriche, en République tchèque avec un documentaire sur la rivalité entre les supporters du Sparta et du Slavia, au Brésil avec le film ‘Kaiser’ qui permet de découvrir la face cachée du foot brésilien dans les années 1980 et 1990. C’est une période qui nous fait penser aux Romario, Ronaldo et Ronaldinho, mais à côté de ça, il y a aussi toutes les petites stars… Un autre film espagnol nous fera découvrir un club amateur de Gijón et la passion de ses supporters, bien loin des Real Madrid et Barcelone. »

Est-ce difficile d’organiser un tel festival à Prague ?

'Le soleil se lève toujours', photo: Festival Fotbal je film'Le soleil se lève toujours', photo: Festival Fotbal je film « Se faire une place parmi tous les festivals, qui sont très nombreux et de tous genres, n’est franchement pas facile. Nous arrivons avec une offre qui existe déjà dans d’autres pays avec un certain succès. Notre chance est que certains cinémas sont encore ouverts à ce type d’initiative. Nous espérons que notre partenariat avec le Kino Světozor, qui est un cinéma réputé du centre-ville, nous permettra de mieux faire connaître notre festival et de nous faire une place. »

Trois des films seront suivis d’un débat avec les réalisateurs…

 « Oui, nous accueillerons notamment le réalisateur du film autrichien ‘Le soleil se lève toujours’ le vendredi. Puis samedi le réalisateur tchèque Pavel Abraham du film sera présent à la fin du film ‘Dva nula’ (Deux zéro), ainsi que les deux réalisateurs autrichiens du film sur les îles Féroé ‘It’s all about fish’. »

C’est un de vos films préférés, non ?

'Deux zéro', photo: Festival Fotbal je film'Deux zéro', photo: Festival Fotbal je film « Disons que c’est un film un peu atypique qui donne une note humoristique au festival. Il ne pose pas trop de questions, mais c’est le genre de films qu’on aime bien voir. Donc, oui, c’est un coup de cœur. »

L’organisation de ce festival à Prague est aussi le fruit d’une coopération avec un autre festival en Allemagne…

 « Effectivement, il s’agit du festival 11 mm qui se tient chaque année à Berlin. C’est la référence du genre en la matière et nous nous sommes inspirés de leur concept. De leur côté, ils ont accueilli avec intérêt notre projet. Cette coopération nous a aussi permis d’accéder à certains films et de nous positionner dans le paysage des festivals à Prague et en Europe. »

Plus de détails sur le programme (en anglais et en tchèque) : https://www.fotbal.je/film/