Le prodigieux violon de Josef Špaček

26-04-2010

Le jeudi 22 avril dernier a eu lieu dans la grande salle du Rudolfinum à Prague un concert de l’Orchestre philharmonique tchèque. Au programme, entre autres, le Concerto pour violon de Jean Sibelius. L’œuvre, considérée comme une des plus difficiles de son genre, a été interprétée avec brio par le jeune violoniste Josef Špaček. Son succès a été triomphal et le jeune musicien a démontré, une fois de plus, qu’il est un grand espoir de l’art d’interprétation tchèque.

Josef ŠpačekJosef Špaček Né en 1986 dans la ville de Třebíč en Moravie dans une famille de musiciens, Josef Špaček a pris le violon en main pour la première fois, comme il le dit lui-même, dès l’âge de deux ou trois ans et à l’âge de six ans il a commencé à le travailler sérieusement. Ses professeurs de violon Hana Metelková, Pavel Prantl et Jaroslav Foltýn au conservatoire de Prague l’ont aidé à développer son talent. Et dès 2004, il a été admis à l’Institut de musique Curtis de Philadelphie aux Etats-Unis.

Josef ŠpačekJosef Špaček Lauréat de plusieurs concours internationaux, le jeune violoniste est aujourd’hui soliste de l’Orchestre philharmonique tchèque et il poursuit simultanément ses études aux Etats-Unis. Il a déjà à son compte des concerts avec des formations prestigieuses dont l’Orchestre de Philadelphie, il s’est produit dans beaucoup de pays et aime jouer aussi dans des formations de musique de chambre. En 2006, Josef Špaček a sorti son premier album. Il s’agit d’un enregistrement de l’intégrale de six sonates pour violon solo d’Eugène Ysaÿe. « Je pense que la musique est ce qu’il y a de meilleur dans ma vie, » confesse le jeune violoniste.

26-04-2010