Anna K.

12-01-2009

Elle chante sous le pseudonyme de Anna K., elle a remporté plusieurs fois le titre de meilleure chanteuse au concours Anděl - Ange décerné par l’Académie de la musique pop, en 2003, elle est allée chanter pour les soldats tchèques au Koweït. Un portrait d’Anna K., une chanteuse de charme dont on dit qu’elle représente un refus du conformisme et qui, le 4 janvier, a fêté ses 43 ans.

Anna K., de son propre nom Lucianna Krecarová, a débuté à l’âge de 8 ans sur la scène du théâtre musical pragois Semafor. Son premier album sorti en 1992, « Je n’oublie pas, » a connu un succès immédiat auprès du public. Ont suivi deux albums à succès, « L’Amulette, » et « Le Ciel » sorti il y a tout juste 10 ans et qui a valu à Anna K. trois nominations au prix Gramy et deux victoires : dans la catégorie de la meilleure chanteuse et dans celle de la meilleure chanson, pour le tube du même nom – Le Ciel.

L’album « Le Ciel » a marqué un tournant dans la carrière d’Anna K. Peu après, elle entreprend sa première tournée qui la conduira dans 13 villes tchèques et moraves. Elle se fait remarquer dans plusieurs comédies musicales. En 2003, Anna K. et Daniel Landa donnent un concert rock au beau milieu du désert koweitien, pour remonter le moral des soldats tchèques opérant au Koweït, mais auparavant déjà, Anna K. chante pour les soldats tchèques lors du conflit dans l’ancienne Yougoslavie. Elle ne refuse pas non plus de se produire au festival Mezi ploty – Entre les clôtures, une manifestation culturelle incontournable organisée tous les ans à l’hôpital psychiatrique de Prague Bohnice avec le message d’effacer les frontières entre le public et les patients souffrant d’un handicap mental.

12-01-2009