Prague – une ville difficile à vivre ?

10-10-2010

Plusieurs agences ont fait récemment des enquêtes et des sondages pour savoir quelle est la ville tchèque qui paraît à ses habitants la plus plaisante, la plus agréable, voire idéale ou bien dans quelle ville les Tchèque aimeraient vivre. A chacun son goût, à chaque enquête ses résultats qui se révèlent finalement assez contradictoires.

« Prague est une ville difficile à vivre, un tiers de ses habitants voudraient la quitter. » C’est ce que titraient récemment les journaux tchèques se référant aux résultats d’un sondage qui a été effectué par l’agence Dema et qui s’est interrogé, aussi, sur les raisons principales qui poussent les Pragois à vouloir quitter leur ville.

Etre plus près de la nature, mener une vie plus saine, pouvoir mieux respirer et pratiquer du sport, surtout du vélo, posséder sa propre maison à la campagne pour ne pas payer de loyers élevés. Tels seraient, selon l’agence citée, les principaux arguments de ceux qui veulent changer tôt ou tard de domicile et quitter Prague.

« Les chiffres que le sondage révèlent dénoncent l’idée stéréotypée selon laquelle ce sont surtout les personnes âgées qui veulent quitter Prague pour aller vivre à la campagne et pour y passer leur retraite », peut-on lire dans le quotidien gratuit Metro qui a retenu cette information. Effectivement, parmi ces gens, les jeunes ou les catégories d’âge moyen, prédominent. La plupart d’entre eux veulent réaliser leur intention dans deux ou cinq ans au plus tard.

Une question de mode ou bien une envie réelle ?

Dana Vaňková est aujourd’hui sexagénaire. Elle fait partie des personnes qui ont décidé de changer complètement leur vie et de quitter Prague. Ville où elle est née et où elle a passé toute sa vie. Cette expérience à la campagne vécue à la fin des années 1990 une fois terminée, elle se voit maintenant de nouveau établie à Prague. Pour de bon. Elle admet :

« J’ai essayé de vivre à la campagne, en Bohême du Sud, pendant un an et demi environ. J’ai voulu tout rompre et recommencer ma vie ailleurs. C’est très beau là-bas, j’ai même pu travailler comme institutrice dans une école dans une petite ville proche, mais j’ai assez vite compris que je n’arriverais pas à m’habituer au rythme de la vie qui était complètement différent de ce que j’avais connu auparavant. Non, pour une Pragoise que je suis, ce serait vraiment difficile de rester pour toujours à la campagne ».

Domažlice, photo: CzechTourismDomažlice, photo: CzechTourism Le serveur Aktualne.cz a publié dans le même temps les résultats de sa propre enquête auprès de ses lecteurs, pour savoir quelles sont à leurs yeux les « villes idéales » dans lesquelles ils préféreraient vivre. 300 villes et communes ont été sélectionnées. Les résultats ont surpris, car ce sont les villes situées dans les régions limitrophes de Bohême occidentale, considérées jadis comme ne possédant aucun intérêt, et les villes de Bohême de l’Est qui ont été plébiscitées. La ville de Domazlice, en Bohême occidentale, est sortie vainqueur absolu de l’enquête.

Hradec KrálovéHradec Králové Selon les résultats d’une autre enquête réalisée presque simultanément par la société MasterCard qui a examiné les conditions de vie dans une cinquantaine de villes tchèques, c’est la ville de Hradec Kralove, située en Bohême de l’Est, dans laquelle la vie serait la plus facile et la plus agréable. Prague elle aussi a remporté un assez beau succès dans cette enquête, en se situant en deuxième position… Une petite consolation donc pour cette ville historique « aux cents tours », qu’un Pragois sur trois prétend vouloir quitter.

Un regard maintenant sur la capitale tchèque et sur certains de ses aspects par le botaniste français et chercheur au CNRS Patrick Blanc qui a à son actif presque 300 murs végétaux réalisés dans le monde entier. Magdalena Hrozínková a retenu ses propos lors de son récent séjour à Prague.

Patrick BlancPatrick Blanc « Quand je vois tous les passages extraordinaires que vous avez dans cette ville, où l’on peut se promener et circuler un peu partout, je me dis qu’il y a beaucoup d’espaces et qu’il peut y avoir beaucoup de structures très intéressantes végétales à faire… Bref, il y a beaucoup d’espaces qui peuvent être couverts de plantes et c’est ce qui rendrait la ville plus belle encore. Il y a ici un grand potentiel ».

Est-ce que Prague est une ville suffisamment verte, d’après ce que vous avez vu ?

« Prague me semble très peu verte. Je n’ai pas tout vu, mais en me promenant, franchement, je n’ai pas vu beaucoup de vert. J’ai vu de superbes maisons, de superbes immeubles des années 1910, des années 1920 ou 1890, des choses vraiment étonnantes, mais pas tellement d’espaces verts. Le vert est sur vos collines, le centre qui est un peu au centre de ces collines est moins vert, mais ce n’est pas très gênant, puisque le vert se voit au loin. Vous avez cette chance d’avoir un paysage très beau. La ville se marie très bien avec la rivière et les collines. Cela fonctionne très bien comme ça, mais cela n’empêche pas bien sûr de mettre des murs végétaux dans la ville. Mais en ce qui concerne les parcs, vous les voyez tout près, dans les collines ».

10-10-2010