Le chef d'orchestre français Jean Fournet à Prague

Prague semble attirer les chefs d'orchestre français. Après Serge Baudo qui collabore régulièrement avec des orchestres tchèques, après Marc Minkowski et Michel Swierczewski qui ont ébloui le public du pays, il n'y a pas longtemps, en accompagnant la sublime Magdalena Kozena, les mélomanes pragois peuvent écouter la Philharmonie tchèque, ces jeudi et vendredi, sous la baguette de Jean Fournet, 90 ans, ancien directeur artistique de l'Opéra comique de Paris. Aux programmes, uniquement, des musiques françaises : Gabriel Pierné, Claude Debussy, Maurice Ravel, Gabriel Fauré... Un choix du répertoire bien réfléchi. M. Fournet nous l'explique.

Jean Fournet à Prague, photo: CTKJean Fournet à Prague, photo: CTK  « J'ai donné beaucoup de concerts de par le monde et partout, on m'a demandé de donner de la musique française pour que je leur dise et pour que je leur montre comment il faut l'interpréter ».

Entre Jean Fournet et la Philharmonie tchèque, c'est une longue histoire d'amour. Leur première rencontre remonte au début des années cinquante.

 « Depuis toujours, ça a été un grand plaisir pour moi de travailler avec la Philharmonie tchèque et ça l'est encore. Je suis très heureux de ces retrouvailles ».

La collaboration de Jean Fournet avec la Philharmonie tchèque se poursuit, lors d'une tournée effectuée, très prochainement, au Japon. Sinon, M. Fournet donne en moyenne une vingtaine de concerts par an...

 « Quand je dis que j'ai quatre-vingt-dix ans, peronne ne veut me croire. Je suis toujours de bonne santé, sauf les yeux. Alors ces derniers temps, je dois interpréter les oeuvres que je connais par coeur ».