Il y a cent ans, les hockeyeurs canadiens ont ébloui Prague

09-01-2011

La célèbre sélection canadienne de hockey sur glace est arrivée pour la première fois à Prague, il y a tout juste cent ans. L’édition de jeudi du quotidien Lidove noviny rappelle cet événement sportif qui a eu, à l’époque, un immense retentissement, car le Canada était connu et apprécié comme le « berceau du hockey sur glace ».

Oxford Canadiens, photo: Lidové noviny, 6.1.2011Oxford Canadiens, photo: Lidové noviny, 6.1.2011 Le premier match contre les adversaires canadiens a été disputé à Prague entre le club Slavia Prague et le club Oxford Canadiens, composé notamment d’étudiants. Les hockeyeurs pragois ont perdu 0:12. Mais, comme l’écrit le journal, « compte tenu du renom des Canadiens, ce n’était pas une perte humiliante, car le hockey sur glace d’outre-Atlantique était reconnu et respecté dans le monde entier ».

Le fait d’accueillir les Canadiens à Prague était une véritable sensation, un événement unique qui a rempli de joie tous les amateurs de cette discipline sportive. A l’époque, ceux-ci étaient en pays tchèques bien sûr moins nombreux qu’à l’heure actuelle où le hockey sur glace représente, à côté du football, le sport le plus populaire. Le nombre de ses fans avait dès lors irrésistiblement tendance à monter.

Le lendemain, le 7 décembre, le Canada a battu la sélection tchèque 4:0. Le journal cite le très populaire commentateur sportif de l’époque, Josef Laufer :

« Les Tchèques qui se sont battus comme des lions ont remporté un succès remarquable ». En effet, le résultat pouvait être considéré comme un grand succès, parce qu’à cette époque-là, les Canadiens battaient en Europe chaque adversaire qui avait le courage de les affronter, avec un score beaucoup plus important encore que celui-là ».

Quelques jours avant l’arrivée des Canadiens à Prague, les caprices climatiques ont pourtant semé la panique au sein de l’équipe d’organisateurs du match, car la température n’était pas suffisamment basse pour maintenir la glace sur le stade. Mais finalement, tout s’est bien passé, grâce au travail minutieux et aux soins des fabricants de glace.

Cent ans après ces deux matches historiques, les rôles ont profondément changé, car le bilan est légèrement favorable au profit des hockeyeurs tchécoslovaques. Au total, ces derniers, y compris les hockeyeurs tchèques dès la division de la République tchécoslovaque en 1993, ont disputé plus de 200 matches avec les hockeyeurs canadiens.

Comme le plus célèbre se présente le match qui a été disputé en 1976, photo: Lidové noviny, 6.1.2011Comme le plus célèbre se présente le match qui a été disputé en 1976, photo: Lidové noviny, 6.1.2011 Le quotidien Lidove noviny évoque certains duels mémorables entre les hockeyeurs tchécoslovaques et canadiens. « Comme le plus célèbre se présente le match qui a été disputé en 1976, lors de la Coupe canadienne, à Montréal. La victoire de la sélection tchécoslovaque 1:0, face aux plus grandes vedettes telles que Bobby Orr ou Phil Esposito, constitue un des résultats les plus surprenants de l’histoire du hockey sur glace ».

« Le résultat le plus sinistre ». C’est ainsi qu’est caractérisé le résultat obtenu par les hockeyeurs tchécoslovaques aux Jeux olympiques de Chamonix, où ils ont été battus 0:30.

Mike Buckna, photo: LTC PrahaMike Buckna, photo: LTC Praha Le journal rappelle dans ce contexte, aussi, Mike Buckna, « père du hockey sur glace tchèque », dit « Matěj ». Ce jeudi, 15 ans se sont écoulés depuis sa mort. Il écrit à son sujet :

« Avec la sélection tchécoslovaque, il a gagné en 1947 le premier titre historique de champions du monde. Né de parents slovaques au Canada, Mike Buckna est arrivé en 1935 en Tchécoslovaquie où il est devenu membre du club LTC Prague. Il était une figure très populaire parmi les fans sportifs. Au total, il a gagné cinq titres de champions de Tchécoslovaquie. Après la Deuxième Guerre mondiale, il est revenu à Prague où il a dirigé la sélection nationale. Après le putch communiste en février 1948, il s’est réfugié définitivement, avec toute sa famille, au Canada ».

09-01-2011