Une œuvre inachevée d'Antonín Dvořák complétée par un logiciel

Le fragment inachevé d'une musique d'Antonín Dvořák, retrouvé au Musée tchèque de la musique, a été terminé grâce à un ordinateur. C'est à l'aide de l'analyse des 115 opus créés par le grand compositeur tchèque qu'a pu voir le jour une œuvre pour piano, enregistrée le musicien Ivo Kahánek.

Le projet a été réalisé grâce à Aiva, un logiciel d'intelligence articifielle capable de composer des morceaux inédits de musique symphonique, grâce à un algorithme. Aiva a vu le jour dans une start-up française basée au Luxembourg et a récemment bénéficié d'une reconnaissance de ses œuvres par la Sacem.