Une manifestante interrompt une messe pour protester contre les propos délirants du prêtre Petr Piťha

17-10-2018

La militante pour les droits de l'Homme Aneta Petani a interrompu une messe donnée mardi à la cathédrale Saint-Guy à Prague par le cardinal et archevêque Dominik Duka en présence notamment du nouveau ministre des Affaires étrangères, le social-démocrate Tomáš Petříček. Avec une couronne d'épines sur la tête, en sous-vêtements et avec des inscriptions sur son corps comme "L'amour de la vérité", elle entendait ainsi protester contre un récent prêche du prêtre Petr Piťha, dénoncé notamment pour son homophobie.

Dans ce prêche, l'homme de 80 ans s'en est pris à l'adoption par la Tchéquie de la Convention d'Istanbul contre les violences faites aux femmes et aux violences domestiques. Selon Petr Piťha, ce texte correspond à l'acceptation "d'une loi parfaitement dégoûtante" contre la "famille traditionnelle". Il a expliqué entre autres à ses fidèles que les personnes homosexuelles constitueraient une nouvelle "classe dominante", que les enfants pourraient désormais choisir leur sexe et que les parents n'auraient plus la possibilité de leur donner de prénom.

Aneta Petani souhaitait également dénoncer Dominik Duka, connu pour ses positions conservatrices, pour le soutien qu'il a apporté au prêtre.