Une dizaine de partis et groupements politiques interdits

05-10-2011

Le gouvernement a approuvé, ce mercredi, le projet du ministère de l’Intérieur visant à l’arrêt de l’activité d’une dizaine de partis et groupements politiques. Parmi ceux-ci figure notamment le très eurosceptique Parti des citoyens libres (SSO). Ces partis ont fait l’objet d’une sanction pour avoir remis à la Chambre des députés un rapport financier annuel incomplet en 2010 ou ne pas avoir remis du tout de rapport en 2009 et 2010. Le Premier ministre, Petr Nečas, a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une décision politique.