Un cas de fièvre du Nil occidental détecté en République tchèque

La République tchèque enregistre un cas de fièvre du Nil occidental sur son territoire, une première depuis plusieurs années. Un premier test a confirmé la contamination. La personne, contaminée en Grèce, est hospitalisée à Prague. Le virus est transmis par les moustiques. Pour l'heure, les seuls cas de contamination enregistrés en République tchèque concernaient des personnes infectées à l'étranger.

En juin dernier, le quotidien iDnes.cz affirmait que des scientifiques tchèques avaient détecté la présence de moustiques porteurs du virus du Nil occidental, responsable de la fièvre éponyme, en Moravie du Sud. La maladie serait arrivée en République tchèque par l'intermédiaire d'oiseaux migrateurs venus d'Afrique. Selon les épidémiologistes, la transmission à l'homme est peu probable, mais les personnes à risques, comme les pêcheurs, séjournant en bord de rivières par exemple, sont appelés à utiliser des répulsifs. La maladie a une période d'incubation de 14 jours, avant que le sujet infecté ne commence à ressentir les symptômes de la fièvre. Aucun vaccin ou traitement n'est connu à l'heure actuelle.